L'encyclopédie du basket se trouve sur wiki-basket.com ! Augmentez votre notoriété en y créant votre profil !

Hebergeur d'image

AfroBasket 2015 : Le récap de la 2ème journée, groupes B et D

Publié par le 23 août 2015               
Capture d’écran 2015-08-22 à 15.16.55
Hebergeur d'image

Spécialiste du basket africain et présent sur place à l’AfroBasket édition 2015, Coach Lémou Benga, entraîneur FBA (Friend’s Basket-Ball Association)/Cote d’Ivoire mais aussi instructeur et entraîneur FIBA, nous livre ses impressions sur les matchs de la veille.

IMG_8469

Côte d’Ivoire – Zimbabwe : 64 – 52

« Malgré un début de match difficile, la Côte d’Ivoire, plus appliquée et engagée, et conduite par son leader Solo Diabaté (14 points, 6 assists et 19 d’éval), n’a assuré sa victoire que dans la dernière période du match. Côté Zimbabwe, nous notons la bonne performance de Vitalis Chikoko (17 points, 10 rebonds et 15 d’évaluation) ». 

Mozambique – Sénégal : 76 – 86

« Le Sénégal, dominateur, n’a jamais pu faire de break face à une équipe du Mozambique accrocheuse et très physique. Elle a pu rester dans le match en imposant aux joueurs sénégalais un combat physique de tout instant, surtout en alternant les défenses press et de zone 2-3. Le Mozambique a joué aussi pour honorer le décès de son manager général mort ce vendredi à Tunis des suites d’une courte maladie. Cela a forcément impacté sur le moral des mozambicains. Gorgui Dieng a confirmé son statut de joueur NBA avec 28 points, 18 rebonds, 7 assists pour 42 d’éval, épaulé par Maleye Ndoye (16 points pour 15 d’évaluation) du Paris-Levallois. Côté mozambicain, nous notons les 18 points de Pio Matos et les 17 points de son frère Augusto Matos, qui n’ont pas suffi pour les mener à la victoire. Un bémol, la faiblesse de la défense sénégalaise qui reste préoccupante si elle tient à avoir une place sur le podium ».

Cap Vert – Algérie : 78 – 69

« Le Cap Vert, sans forcer son talent, est arrivé à bout d’une équipe algérienne qui a manqué de puissance physique et de solutions défensives face aux shooteurs adverses. Le Cap Vert est le clone du basket angolais. Ce sont, comme certains le disent, les lituaniens du basket-ball africain (30 tirs à 3-pts tentés en moyenne par match). Cependant, ils n’ont pas eu une force intérieure qui permet de jouer les deuxièmes et troisièmes ballons. Ils ont allié basket spectaculaire et efficace. Les top scoreurs ont été Jeff Xavier (24 points) et Ivan Almeida (25 points). Le seul bémol est qu’ils abusent trop souvent du jeu 2 vs 1. L’absence de leur pivot de 2m20 Walter Tavares, parti en NBA, leur sera préjudiciable dans le jeu intérieur et pour les matchs du second tour. Les meilleurs marqueurs côté algériens ont été Abdesslem Dekkiche (16 points) et Mehdi Cheriet (19 points) ».

Angola – Maroc : 68 – 67

« Le dernier match de la soirée. Cette rencontre fut un match à suspens, indécis jusqu’au bout. Le Maroc, grâce à une alternance de défense homme à homme et défense de zone 2-3, a pu contrer les velléités offensives de l’Angola (5/20 à 3-pts, loin de ses standards habituels). La sortie pour 5 fautes du pivot marocain Abderrahim Najah (14 points et 6 rebonds) à deux minutes de la fin a été préjudiciable à son équipe, tout comme la dernière possession de balle mal négociée par l’équipe du Maroc à dix secondes du terme de la partie. Le Maroc a refusé une victoire qui lui tendait les bras alors qu’ils ont mené tout le match. Dans le money-time, l’Angola, en vrai champion, a élevé son niveau de jeu et surtout la pression défensive ».

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>