Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

ad1

Business : Comment Adidas a séduit Derrick Rose en 2012 ?

Publié par le 7 février 2018               
adidas-rose-ad

Superstar d’hier en grande difficulté aujourd’hui pour se relever d’une accumulation de blessures et de quelques faits divers, le meneur de jeu américain Derrick Rose (1m91, 29 ans) ne retrouvera certainement jamais pleinement ses capacités physiques, techniques et mentales extraordinaires qui ont fait de lui le plus jeune basketteur de l’Histoire de la NBA à être élu MVP à l’âge de 22 ans. Ce trophée de meilleur joueur de la grande ligue US, le natif de Chicago l’a soulevé en 2011 au terme de sa troisième saison dans le championnat seulement, et qui plus avec l’équipe de SA ville : les Bulls. Ce poste 1 scoreur et explosif sur ses appuis réalisa alors ce qui allait être la meilleure saison statistiques de sa carrière avec 25 points, 4.1 rebonds, 7.7 passes décisives et 1 interception en 37.4 minutes de temps de jeu en moyenne par match. Effectivement, le début des ennuis allait alors commencer pour Rose, victime de plusieurs pépins physiques gênants (dos, cheville, aine) qui ont été suivis d’une fatale rupture des ligaments croisés dès l’entame des playoffs 2012… Cette grave blessure marqua un véritable coup d’arrêt dans la jeune carrière ultra prometteuse de ce prodige, qui n’a plus récupéré son niveau de jeu de son apogée et qui aura disputé plus de matchs officiels au cumulé de ces trois premières saisons NBA (268 matchs) qu’à l’addition des six exercices suivants (258 rencontres en prenant en compte la saison actuelle 2017/2018 qu’il dispute avec les Cleveland Cavaliers).

Revenons au sujet principal de l’article. En février 2012, moins d’un an après sa distinction individuelle de MVP et quelques jours après sa troisième (et dernière !) sélection au All-Star Game, Derrick Rose a négocié avec l’équipementier Adidas (qui le sponsorisait depuis le début de sa carrière en NBA) pour revaloriser son contrat à 185 millions de dollars sur 13 ans. Ce montant astronomique constitue tout simplement l’un des contrats de sponsoring les plus chers de l’Histoire du sport mondial ! En revanche, il s’est sans aucun doute avéré être un très mauvais investissement pour la marque aux trois bandes. Ces jours derniers, soit près de six ans après que cet accord ait été paraphé par les deux parties, le média américain Sports Illustrated en a dévoilé les termes. A la lecture du contrat, qui tient sur une quarantaine de pages, on en retire des informations particulièrement intéressantes. En plus d’un revenu annuel d’une dizaine de millions de billets verts garantis à l’athlète, Adidas lui reversait aussi des commissions sur les ventes de produits dans la limite de 6 250 000$ par an, ainsi que 4 800 000$ de frais pour des apparitions promotionnelles à travers le Monde et l’utilisation d’un avion privé. Mais ce n’est pas tout ! La firme allemande a également rémunéré l’entourage du joueur. Embauchés par la marque en tant que consultants, le grand frère et le meilleur ami de Derrick Rose ont respectivement touché annuellement de 250 000 à 300 000$ et de 50 000 à 75 000$. De même, l’équipementier sportif s’est engagé à fournir chaque année pour 150 000$ à une écurie AAU (équipe de lycéens aux Etats-Unis) choisie par l’ancienne gloire des Chicago Bulls.

Pour l’anecdote, Rose touche cette saison cinq fois d’argent en contrat sponsoring (11 millions de dollars) qu’en contrat purement sportif en NBA avec les Cavaliers (2.1 millions de dollars, soit le minimum vétéran). Dernièrement, entre le 15 novembre 2017 et le 16 janvier 2018, le back-up d’Isaiah Thomas n’a fait aucune apparition sur les parquets en match officiel et a indiqué avoir pensé à mettre un terme à sa carrière de basketteur professionnel.

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>