Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

Comment Basket-BallWorld est passé de 20 à 6 000 lecteurs par article ?

Publié par le 12 mai 2018               
basket-ballworld

Si vous souhaitez savoir comment développer le nombre de visiteurs sur votre site internet, vous êtes au bon endroit. Je vais vous expliquer dans cet article quel a été le processus pour permettre à mon site web basket-ballworld.fr d’être passé en quelques années de 20 à 6 000 lecteurs uniques en moyenne par article, avec des pointes à plus de 20 000 visiteurs !

Fondé en septembre 2012 après que son créateur ait passé plus d’un an à rédiger quotidiennement des articles sur deux autres sites internet spécialisés basket, Basket-BallWorld était d’abord un site créé et hébergé par la plateforme de Google « blogger » où était recensé l’intégralité de ces différents écrits (principalement sur le sujet de la NBA) avec un lien hypertexte menant sur la version originale de l’article.

Au moment où j’ai décidé de délaisser les sites « concurrents » pour lesquels je travaillais totalement bénévolement, pour m’investir sur le développement de ma propre plateforme de news basket en parallèle de mes études, les débuts furent peu glorieux. Il faut dire qu’à cette époque, à tout juste 18 ans, mes contacts dans le milieu du basket professionnel étaient peu nombreux et je n’avais assisté qu’à une poignée de matchs pros en live. De même, je ne possédais aucune compétence particulière dans le domaine du journalisme, de la création d’un site internet ou encore du web marketing. Malgré un investissement sans faille au quotidien dans la création de contenus écrits, attirer des internautes sur Basket-BallWorld s’avérait très compliqué. Le partage de mes articles sur mon mur Facebook me permettait d’être visible à ma centaine d’amis virtuels, qui n’étaient pas tous forcément intéressés par la balle orange et son actualité. Dans ma quête de nouveaux lecteurs, j’ai également opté pour une seconde pratique, plus efficace mais assez limitée car contrôlée par les webmasters. Il s’agissait en fait de faire mon auto-promotion en déposant un lien menant vers mon site dans les commentaires d’articles des sites web basket les plus consultés, tel que Basket USA (leader dans son domaine en France et en Europe). C’est ainsi que j’ai acquis entre 10 et 30 lecteurs par article en écrivant quasi uniquement sur le basket américain et la Pro A. A ce moment là, rassembler 100 visiteurs sur un article était un authentique exploit à mes yeux ! Les réseaux sociaux m’ont permis de dépasser cette barre symbolique à plusieurs reprises à travers la création d’une page spécifique sur Twitter et Facebook. Au fur et à mesure, en ajoutant en « amis » les basketteurs et basketteuses professionnelles puis les fans de la balle orange (pour les repérer, il suffit d’aller dans les suggestions d’amis, sur les pages des clubs professionnels et des athlètes, ainsi que sur les pages spécifiques des médias basket), l’audience n’a cessé de grandir mais ce ne fut pas aussi simple qu’il n’y parait. Déjà, il faut savoir que Facebook peut bloquer votre compte pendant plusieurs jours lorsque vous envoyez des invitations en masse à des inconnus. De même, la plupart des gens qui ne vous connaissent pas ne vous accepterons pas… De plus, avec du recul, même si le contenu que vous proposez est intéressant et de qualité, rien ne garanti que les individus cliqueront dessus. Pour attirer les clics en masse, il faut surtout que le contenu proposé soit unique, c’est-à-dire que l’on ne le retrouve pas ailleurs sur le web, ou être le premier à le publier. En d’autres termes, si l’on prend le cas du basket, il faut se lever très tôt et se coucher très tard, ou être particulièrement original, si vous souhaitez être en mesure de concurrencer Basket USA, TrashTalk ou encore Basket-Infos sur la thématique de la NBA. Pour se constituer sa propre audience, la règle n°1 est donc de se démarquer de la concurrence en ne les copiant pas ou imitant pas « bêtement ». Pour prendre le cas de Basket-BallWorld, j’ai commencé à m’intéresser progressivement sur les championnats dit « de l’ombre », comme la Nationale 1, la Nationale 2, la Nationale 3 ou encore la Pré-Nationale, mais aussi les Espoirs Pro A, tout en continuant de suivre avec assiduité les autres compétitions. J’ai orienté mes écrits là-dessus, rencontré et interviewé différents acteurs. Mes articles ont commencé à être partagé sur les réseaux sociaux par de plus en plus de personnes, la communauté de lecteurs s’est donc agrandie par la même occasion. Les acteurs du basket français pro et semi-pro étant beaucoup plus accessibles et beaucoup moins médiatisés que leurs homologues du basket américain, j’ai pris conscience qu’il y avait un « marché » à prendre même si BeBasket (catch-and-shoot à l’époque) s’y était également attaqué en couvrant principalement la période estivale des transferts. Plusieurs personnes dont Romain Villachon (actuel chroniqueur pour le site lnbespoirs.fr) et Alexandre Daumur-Smith (spécialisé dans les interviews de joueurs et joueuses) ont rejoint le site pendant un long moment et ont grandement contribué à attirer des lecteurs toujours de plus en plus nombreux et fidèles. Avec entre 2 000 et 3 000 vues par article en moyenne sur le site, la vitesse supérieure a ainsi été dépassée. Puis une autre marche a été gravie lors de l’intersaison 2015/2016 durant laquelle la grande majorité des signatures de joueurs en Pro B, Espoirs, NM1 et NM2 ont été traités sur le site. Les records d’audience ont alors été pulvérisés, avec plus de 600 000 pages vues par mois ! Au cours de cette période estivale, Basket-BallWorld s’est donc fait connaitre au plus grand nombre et était alors à son apogée en termes de clics mensuels, mais comme dans toute entreprise, il faut savoir se renouveler pour continuer à exister dans la durée. Surtout que la concurrence s’est adaptée et n’a cessé de se renforcer ces dernières années pour offrir un contenu le plus complet et rapidement possible.

Aujourd’hui seul aux commandes de Basket-BallWorld depuis deux ans, je continue d’essayer au maximum de vous proposer un contenu différent de ce que l’on peut consommer ailleurs sur internet à travers mes sept années d’expériences accumulées dans l’univers du basket pro et semi-pro. Certes, les articles publiés se font beaucoup moins nombreux que par le passé, mais leur qualité et intérêt me semblent supérieurs. En prenant du recul et en analysant la situation, on peut dire que ce sont les milliers de petites news publiées lors des premières années qui ont permis d’atteindre aujourd’hui les 6 000 lecteurs en moyenne par article sur le site. Cela à l’aide d’un référencement grandissant (les articles récents de basket-ballworld.fr apparaissent notamment dans les résultats de recherche de Google actualités) et du développement de la communauté Basket-BallWorld sur les réseaux sociaux grâce à un contenu original.

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>