Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

Espoirs : Le congolais Merveille Muninga prend son envol

Publié par le 3 décembre 2017               
Merveille Muninga - Limoges CSP

Ayant posé ses valises en France en 2015, le jeune intérieur limougeaud Merveille Muninga (2m03, 20 ans) était jusque là épaulé dans son équipe par des compatriotes congolais. Actuellement dans sa dernière année d’éligibilité dans le championnat Espoirs Pro A, décisive dans la quête de son premier contrat professionnel en tant que basketteur, le natif de Kinshasa est livré à lui-même depuis la rentrée et le départ de son ami Shekinah Munanga à Monaco. « Ca me fait un peu bizarre. Lors de ma première année en France, à Antibes, j’étais en collocation avec Gracin Bakumanya, avec qui j’avais déjà joué au Congo. A la fin de la saison, il est parti aux Etats-Unis et moi à Limoges. Au CSP, il y avait déjà Shekinah, avec qui on était tout le temps ensemble. Il est parti cette année donc je suis resté seul. Je suis donc obligé de prendre mes responsabilités à la fois individuellement et collectivement » indique Merveille, leader du centre de formation du Limoges CSP aux points marqués (17), rebonds (12.1) et contres (0.7) mais pas en minutes de temps de jeu (il est seulement le quatrième temps de jeu de l’équipe espoirs avec 27.2 minutes passées sur le terrain en moyenne par match). En l’espace de deux ans, ses statistiques personnelles ont d’ailleurs fait plus que doubler (il tournait à 6.8 points et 6.1 rebonds lors de l’exercice 2015/2016 disputé avec les Sharks). « Franchement, mon évolution s’est bien déroulée depuis que j’ai changé de club. Je suis arrivé en deuxième année Espoirs à Limoges, où je travaille énormément avec le coach (Mehdy Mary). On effectue des entraînements individuels tout les jours, je progresse au quotidien avec lui. A Antibes, ce n’était pas vraiment le cas, je n’avais pas beaucoup de séances individuelles avec les coachs. Aussi, j’arrive à la salle en avance de 15 à 30 minutes par rapport aux autres afin de réaliser mes routines avant l’entraînement collectif du soir », commente celui qui porte le maillot et short numéro 15.
Hier après-midi, sur le parquet du Palais des Sports Maurice Thorez à Nanterre, l’intéressé a réalisé son plus gros carton statistiques en carrière en cumulant 23 points, 24 rebonds, 1 passe décisive, 1 interception et 2 contres pour 34 d’évaluation en à peine 30 minutes de jeu. En réalisant ce double « double-double » monstrueux devant les yeux d’un scout NBA des Detroit Pistons et d’autres observateurs venus le voir à l’oeuvre, Muninga a marqué les esprits. A la mi-temps de ce match disputé en région parisienne, il alignait déjà un « double-double », quinze jours après avoir dominé les débats dans la raquette face à son ancienne équipe avec 21 points et 14 rebonds à son actif en seulement 19 minutes ! L’absence sur blessure de son coéquipier Tim Eboh (pré-sélectionné en équipe de France U20 l’été dernier), que l’on ne devrait pas revoir en match officiel en 2017, l’a fait changer de dimension. Surtout, dans son sillage, les Espoirs limougeauds surfent sur cinq succès lors des six derniers matchs de championnat.
Signataire d’un contrat stagiaire pro d’une durée de 2 ans lors de son arrivée dans le Limousin en 2016, Merveille Muninga n’a encore jamais vraiment eu sa chance avec le groupe pro.
« La saison passée, j’ai eu l’occasion de prendre part à quelques entraînements avec l’équipe Pro A. Cette année, j’ai participé un peu à la préparation de la saison avec les pros. J’ai été notamment avec eux au Temple-sur-Lot. A un moment, les coachs de l’équipe professionnelle m’ont dit qu’ils ne pouvaient pas me garder car, avec moi, il y avait six intérieurs dans l’effectif. Je suis donc retourné avec les Espoirs. Au début, ça m’avait fait du mal mais je me suis dit que ça n’allait pas m’empêcher de progresser », explique celui qui dispose d’un statut de joueur Cotonou.
Malgré tout, le pivot congolais a vu une belle opportunité se présenter à lui à l’occasion de la coupe de France. Sachant que le Limoges CSP disputait le même jour l’Eurocup, c’est l’équipe espoirs qui s’est présentée devant l’équipe professionnelle de Hyères-Toulon, écurie évoluant dans l’élite. Si le score final a été sans appel (80-50 en faveur du HTV), Muninga s’est montré à son avantage avec 17 points marqués et 7 rebonds arrachés face à des adultes aguerris. « Des gens ont parlé négativement sur mes capacités. Mais, mentalement, je me suis toujours dit que je suis capable de jouer en Pro A. J’ai travaillé et à l’heure du match, je l’ai abordé comme toutes les autres oppositions. Je ne me suis pas pris la tête, j’étais concentré et ai fait ce que j’avais à faire ».
Pré-sélectionné en équipe nationale du Congo pour les fenêtres internationales qualificative à la coupe du Monde 2019, Merveille n’a finalement pas rejoint ses compatriotes. « J’étais touché au genou, je suis resté en France pour me soigner. Mais j’espère être présent en juin pour la phase retour » fait-il savoir. Mal embarquée dans la compétition avec trois défaites (dont deux cruelles après prolongation), la République démocratique du Congo conserve néanmoins ses chances d’accéder à la seconde étape de qualification. L’été prochain, lorsque l’heure de disputer ces nouveaux matchs continentaux sera venue, l’actuel espoir du Limoges CSP sera en pleine transition vers le monde du basket professionnel. « J’espère signer mon premier contrat pro, en France ou ailleurs. Pour la saison prochaine, je vise la Pro A ou la Pro B. Sur le plus long terme, j’aimerai disputer l’Euroleague ou aller en NBA » conclut-il.

Comme Merveille Muninga, commandez votre t-shirt 3ptshot sur la boutique !

 Merveille Muninga - 3ptshot

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>