Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

Free agency : Quelle destination pour LeBron James ?

Publié par le 23 juin 2018               

🎁 Profitez de 150€ remboursés sur votre premier pari sportif jusqu'au 14 novembre 2018 ! 💰🏀

Le marché des agents libres n’a pas encore ouvert Outre-Atlantique que le monde de la balle orange se demande où jouera LeBron James la saison prochaine.
Toujours en activité, celui qui est considéré comme étant l’un des deux meilleurs joueurs de l’Histoire du basket-ball aux côtés de Michael Jordan sera libre de tout contrat à partir du 1er juillet 2018. Quelques semaines après avoir chuté pour la troisième fois en quatre ans face à la dynastie qu’ont constitué les Golden State Warriors autour du quatuor composé de Stephen Curry, Kevin Durant, Klay Thompson et Draymond Green, le octuple finaliste NBA en titre a une décision importante à prendre puisqu’elle conditionnera ses chances de reconquérir sa couronne de champion.

Seul au monde à Cleveland depuis que l’effectif des Cavs ait volé en éclats peu avant la dernière édition du All-Star Game (départs de Dwyane Wade, Isaiah Thomas et Derrick Rose notamment), LeBron a porté à bout de bras en playoffs l’équipe qui l’a drafté à ses débuts NBA en 2003, puis dans laquelle il a réalisé un come back tonitruant à l’été 2014 après avoir ajouté deux bagues à son énorme armoire à trophées. A moins qu’une autre superstar de la grande ligue américaine ne le rejoigne dans l’Ohio durant la prochaine intersaison pour l’épauler, il est très peu probable que le « King » reste dans la franchise qui est néanmoins celle de son coeur.

Quoi qu’il arrive, son choix impactera fortement les bookmakers dans les cotes qu’ils attribueront aux trente franchises nord américaines pour le titre de champion NBA 2019.

Voici les différentes possibilités qui reviennent le plus souvent dans les médias américains quant à la destination future de LeBron James :

Philadelphia 76ers : Avec le numéro 23 de Cleveland en plus, les jeunes Sixers (qui ont assurément un avenir brillant devant eux avec leur effectif actuel) deviendraient automatiquement les favoris de la conférence Est pendant au moins plusieurs années. Par ailleurs, LeBron possède un lien privilégié avec la star montante Ben Simmons, avec il partage le même agent (Rich Paul), ce qui faciliterait son intégration. Cette option n’est donc pas à négliger.

New York Knicks : Son duo avec Kristaps Porzingis en fait rêver plus d’un à Big Apple. Les supporters des Knicks, qui n’ont plus vu les playoffs depuis 2013, sont bien conscients qu’attirer un athlète de la trempe de James ferait passer leur équipe dans une toute autre dimension. En s’installant dans la ville qui ne dort jamais, « King James » réaliserait de son côté une excellente affaire pour son business personnel avec les marques, lui qui souhaite devenir milliardaire dans sa vie.

Los Angeles Lakers : Tout comme pour l’option new-yorkaise, l’option californienne à L.A. permettrait au natif d’Akron de bénéficier d’une encore plus grande couverture médiatique et de hausser ses revenus non négligeable provenant des sponsors. Néanmoins, pas sûr qu’il accepte longtemps l’omniprésence de LaVar Ball, fils de Lonzo, ainsi que l’assez faible niveau de compétitivité de l’équipe sur les dernières années. A moins qu’une autre superstar ne débarque en même temps que lui en terres hollywoodiennes…

Houston Rockets : Eliminés par les Golden State Warriors aux portes des NBA Finals, et ce, à la suite d’une magnifique saison régulière réalisée (meilleur bilan de la ligue avec 65 victoires pour 17 défaites), les Rockets ont des arguments sportifs non négligeables à faire valoir pour attirer LeBron dans leurs filets. En revanche, en cas de signature du King à Houston, la franchise texane sera dans l’impossibilité de conserver l’ensemble des joueurs qui ont pris part à la campagne 2017/2018.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>