L'encyclopédie du basket se trouve sur wiki-basket.com ! Augmentez votre notoriété en y créant votre profil !

Hebergeur d'image

Interview shoot à trois-points avec Renan Paviot

Publié par le 26 septembre 2017               
22015371_1541710605889510_1564939391_o
Hebergeur d'image

Basketteur à Palaiseau (91) en Région, Renan Paviot a répondu à l’interview spécifique du shoot à trois-points.

Que représente le shoot à trois-points pour toi ?
Le shoot à 3pts, c’est spécial pour moi, déjà car petit, je regardais mon père jouer et son arme favorite était le shoot à 3pts. Donc de là, c’est devenu un but à atteindre que de le battre là-dessus.

Te souviens-tu de quand et où as-tu réalisé ton premier shoot à trois-points ?
Mon premier « vrai » shoot à 3pts, c’était en minime départementale. Un vrai bonheur de le faire en match.

Quel est le parfait shoot à trois-points selon toi ?
Beaucoup de joueurs te diront que le plus beau shoot à 3pts c’est sur la tête de l’adversaire. Pour moi, c’est celui qui conclu une action d’équipe où le joueur se retrouve seul pour concrétiser. Et là, ça a une saveur particulière.

En tant que basketteur, travailles-tu tous les jours sur ton shoot à trois-points ?
A tout niveau, c’est une habitude de rester à la fin des entraînements pour shooter seul ou les concours avec les coéquipiers avec ou sans enjeux pour pimenter le tout.

Quel est le plus grand ou le plus important shoot à trois-points que tu as marqué ?
Mon plus grand shoot à 3pts ? Un 3pts axe panier panier en 2014 contre Barjouville à domicile avec Trappes, car c’était mon premier panier en NM3 donc une émotion particulière !

Quelle est ta sensation lorsque tu scores sur un shoot à trois-points ?
Le shoot longue distance, c’est le plus dur à réaliser dans ce sport d’adresse, donc les jours sans sont durs. Mais à l’inverse, quand à longue distance les paniers rentrent, on se sent au dessus et ça permet de jouer libérer derriere ! Cela me libère.

Quelle est ta célébration favorite après un shoot à trois-points inscrit ?
Je ne célèbre pas les shoots à 3pts mais une célébration que j’adore en revanche et quasi-unique, c’est le pistolet de Jamal Shuler après un tir à 3 ! Il y a 2 ans, celle de Jeremy Hazel à Chalon avec le doigt vers le ciel également.

Renan Paviot (à gauche) avec son père (à droite)

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>