L'encyclopédie du basket se trouve sur wiki-basket.com ! Augmentez votre notoriété en y créant votre profil !

L.A. Nation sens dessus dessous

Publié par le 6 avril 2017               
BBWORLD

Hebergeur d'image

Je demande des explications ! Alors que les Feux de l’Amour mode ch’tis agitent les coulisses de la vraie franchise de Los Angeles -avec deux frères incompétents cherchant à tabasser leur sœur qui se bat pour défendre l’empire de papa-, les acteurs sportifs nous proposent un mélodrame au scénario bizarre. Qui risque d’ailleurs de (très) mal finir…

Nous ne nous attarderons pas sur la guerre fratricide que se livrent les Buss depuis cet hiver. Nous ne tenterons pas non plus d’imaginer la puissance du duo Magic-Pelinka. Nous allons plutôt essayer de comprendre pourquoi l’opération tanking mise en place depuis décembre par les Lakers se sabote gentiment avec des victoires ahurissantes et inutiles en cette fin de saison. Elles sont même dangereuses, grâce au cadre magique de la NBA, pour la reconstruction dont on nous vente monts et merveilles depuis la retraite du Black Mamba. Avec un bilan de 10/10 début décembre, quelques observateurs vieillissants imaginaient les petits de Walton comme la surprise du chef pouvant espérer un ticket pour un désossage en règle par les Warriors au premier tour des play-offs. Deux mois plus tard, et avec seulement cinq petits matchs pris etles blessures de joueurs majeurs comme Russel ou Young (oui oui, j’ai bien dit « majeurs »), les Angelinos se jetaient dans les limbes de la conférence Ouest. L’objectif était clair : « ne précipitons rien et donnons encore cette saison ». Après trois picks de draft élevés (Randle, Russel et Ingram) lors des derniers jeux de boules, Jeanie et ses deux nouveaux compères en visaient un quatrième afin de pouvoir monter un (plusieurs) échange(s). On a préféré conserver Ingram plutôt que de donner les clefs à l’enfant terrible de Sacramento… La cuvée 2017 faisant la part belle aux meneurs… Russel ne donnant pas satisfaction dans le Showtime renaissant… Paul George voulant venir… Indiana étant en quête de jeunes… Vous voyez où je veux en venir. Et une fois la première star attirée, il ne serait pas étonnant d’imaginer deux/trois autres mecs confirmés voulant participer au Lakers’ Revival !

Mais voilà, à la bagarre avec Phoenix pour l’Oscar du meilleur tankeur de l’année made in west coast, les joueurs à la tunique or et violine ont oublié d’où venaient les statuettes ! Une victoire contre les Wolves fin-mars. Bon, acceptons-la… Mais deux de suite contre Memphis et à San Antonio, c’est trop ! Dans deux matchs largement perdables, les types font les cons et ramassent la timbale. Oui Pop a mis ses gars au repos cette nuit, mais avec un petit écart de 7 pions, vous n’allez pas me dire que Nwaba et Artest ne pouvaient pas jouer à leur niveau habituel, être mauvais de fait, et laisser les jeunes éperons faire un retour digne de Bugs Bunny contre les Monstars sérieux… Non parce qu’en jouant aux plus fins, la question n’est même pas de savoir quel choix s’offrira à Mrs Buss, mais de savoir si elle pourra choisir tout court ! Si la sphère estampillée du logo légendaire n’est pas sortie dans les trois premiers le jour de la lottery, les Lakers enverront le choix du premier tour de cette année à Philadelphie ainsi que celui de 2019 à Orlando… en gros tu gâches tout ton gâchis ! Pendant ce temps, en Arizona, les Suns prennent tranquillement deux défaites d’avance sur nos héros et se préparent à être la seconde masse derrière la réserve des Knicks (soit dit en passant, paye ton niveau pour BKN, respect !).

Sans Lonzo ou Markelle, difficile d’imaginer le front office des Lakers monter un ou deux blockbuster trades cet été et permettre à la mythique franchise de reprendre un allant vital pour ses fans. S’il vous plait, perdez… can’t stick it any longer !

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>