Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

Hebergeur d'image

NM1 : Présentation du Vendée Challans Basket, saison 2017/2018

Publié par le 14 août 2017               
Capture d’écran 2017-08-14 à 16.38.18
Hebergeur d'image

Trois ans après sa remontée en Nationale 1 acquise en 2014, le Vendée Challans Basket va disputer sa quatrième saison consécutive dans l’élite fédérale. Cinquième de la dernière saison régulière, les hommes coachés par Philippe Namyst n’ont pas réussi à passer le premier tour des playoffs malgré l’avantage du terrain. Ils ont été éliminés par Rueil (6ème au classement général) lors du match d’appui, qui s’est conclu après prolongation. Au moment de préparer l’exercice 2017/2018, le technicien de la formation vendéenne a misé sur la stabilisé en conservant trois éléments du cinq majeur, en plus de trois rotations dont deux jeunes (Dudit et Durand) licenciés au club et partenaires d’entraînement de l’équipe professionnelle depuis plusieurs saisons. Les recrutements sans grand risque de Turpin, Pridotkas et Painter viennent étoffer un groupe plutôt séduisant sur le papier, qui visera a minima le Top 5.

Ibrahim Saounera (1m79, 30 ans – FR/MAL)

Ce meneur de jeu international malien a vivoté entre la Pro B et la Nationale 1 au cours de sa carrière, avec également un passage d’une saison remarquée en Nationale 2 à Cognac pour le lancer. Poste 1 polyvalent et reconnu au sein de l’élite fédérale, il va entamer sa troisième année consécutive à Challans.

Antoine Dudit (1m80, 19 ans – FR)

Produit de la formation challandaise à l’instar de son ancien coéquipier Emmanuel Monceau (élu meilleur jeune de Nationale 1 la saison passée, et parti en Pro B à Rouen durant l’intersaison), ce très jeune meneur de jeu va poursuivre son apprentissage et sa progression avec un rôle de 9ème ou 10 ème homme. Lors des deux dernières saisons, il a déjà accumulé 31 matchs en NM1, avec des temps de jeu variés.

Paul Turpin (1m90, 24 ans – FR)

Formé à l’Elan Béarnais, avec qui il a évolué en Pro A, Pro B, Espoirs et Nationale 2, cet ancien membre de l’équipe de France des 20 ans et moins s’était ensuite imposé pendant un an en Nationale 1 avec Cognac, avant de retrouver la LNB avec Saint-Chamond lors des deux dernières années. Souhaitant retrouver un temps de jeu plus conséquent ainsi que de plus amples responsabilités, il sera cette saison un élément majeur de Challans sur la ligne arrière.

Jordan Barham (1m93, 22 ans – US)

Arrivé à Challans en cours de saison passée en tant que pigiste médical, ce swingman américain était censé finir l’exercice 2016/2017 avec la formation vendéenne, avant de se blesser à la main lors de son dixième match. Prolongé durant l’inter-saison, celui qui a étudié dans la même université que Stephen Curry s’était montré performant au troisième échelon français avec 14 points, 6 rebonds et 2 passes décisives en moyenne par match, et vise désormais ouvertement le titre de MVP de Nationale 1 pour sa deuxième année dans l’univers professionnel.

Dominique Gentil (1m97, 29 ans – FR)

Formé à Strasbourg avant de passer pro à Rueil, où il a passé trois saisons à plus de 10 points et 4 rebonds de moyenne en NM1, ce membre actuel de l’équipe de France de 3×3 est une valeur sûre du championnat. En 2015, il a souhaité relever le challenge de la Pro B avec Nantes, mais y a vu son temps de jeu et rendement être divisé par trois. De retour dans l’élite fédéral depuis la saison passée en s’étant cette fois-ci engagé à Challans, Gentil s’épanouit à nouveau et a retrouvé ses statistiques habituelles.

Anis Gabsi (1m98, 24 ans – FR)

Ce jeune poste 3/4 formé à Orléans s’apprête à disputer sa quatrième saison consécutive en Nationale 1, après avoir vécu deux années complètement opposées collectivement dans la division : la première a été conclue par une montée en Pro B sous le maillot Blois, tandis que la seconde (et plus récente) s’est terminée par une relégation en Nationale 2 avec Angers. Individuellement, il présente encore une marge de progression importante.

Vaidotas Pridotkas (2m02, 33 ans – LIT)

Cet expérimenté ailier-fort lituanien est assurément rompu aux joutes de la Nationale 1. Arrivé à Brest en 2010, il a depuis effectué toute sa carrière en France, au plus grand bonheur des écuries par lesquelles il a porté les couleurs : Etendard de Brest (deux saisons en NM1), Charleville-Mézières (une saison en Pro B), Rueil (une saison en NM1), Chartres (deux saisons en NM1) et dernièrement Tours (une saison en NM2). En cinq saisons dans la troisième division française, l’intéressé aura compilé près de 17 points, 7 rebonds et 2 passes décisives en moyenne par match.

Jimmy Durand (1m98, 24 ans – FR)

Utilisé à seulement deux reprises en Nationale 1 la saison passée, cet ailier-fort évoluait principalement avec l’équipe réserve en Nationale 3. Pour sa cinquième année consécutive en tant que partenaire d’entraînement de l’équipe fanion, il devrait logiquement être un peu plus responsabilisé, malgré une concurrence importante à son poste de jeu. Avec Antoine Dudit, il devrait partager le rôle de 9ème et 10ème homme.

DeShawn Painter (2m07, 27 ans – US)

Recruté en provenance de République Tchèque, où il a terminé la saison en étant élu dans le meilleur cinq majeur étranger type du championnat, ce poste 5 américain aura pour mission de régner dans la raquette afin de faire oublier son prédécesseur Demarco Cox. Ayant uniquement évolué au sein de premières divisions en Europe (Slovaquie, Autriche, Pologne et donc République Tchèque), cet ancien membre de l’Université de North Carolina State possède un profil intéressant.

Olivier Gouez (2m20, 33 ans – FR)

Après avoir principalement évolué en Pro B de ses débuts en pro en 2005 à 2011, le géant pivot breton est redescendu d’un étage pour sa seconde moitié de carrière. Sacré champion de France Nationale 1 avec Orchies il y a quatre ans, celui qui est actuellement le deuxième plus grand joueur du championnat par la taille apporte toujours de précieux centimètres dans la raquette en sortie de banc. Mais gêné par des pépins physiques, il a manqué 11 matchs de de championnat la saison passée. Pour l’anecdote, il aussi a participé l’an dernier (pendant l’été) à une émission de télé-réalité (diffusée sur TF1) avec sa femme dans le cadre de son mariage.

Coach : Philippe Namyst

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>