L'encyclopédie du basket se trouve sur wiki-basket.com ! Augmentez votre notoriété en y créant votre profil !

Perso, j’ai choisi !

Publié par le 10 avril 2017               
BBWORLD

Hebergeur d'image

Il y a quelques jours, je vous présentais trois ou quatre types aptes à recevoir l’honneur d’être MVP de la saison. Ce matin, il n’y en a plus qu’un. Et ce n’est pas parce qu’il a validé une saison en double chiffres à trois entrées, ni par ce qu’il a dépassé le record all-time de TD secs sur une saison…

… Mais parce que j’ai vu Kobe, voir même Jojo, cette nuit quand il a mis ses bourses sur le FatGame de Gallinari et sur la ville de Denver dans son ensemble. En vacances les types parce que RussWest a décidé de s’élever, à dix mètres du cercle, contesté après un écran plus moins bien posé et ne toucher rien d’autre que de la filoche. A la manière des plus grands, c’est la victoire qui compte et quand il prend ce dernier tir, à la dernière seconde, avec deux points de retard, c’est la timbale qu’il veut ! Pas la prolongation… Quitte à passer pour le dernier des derniers avec un airball. MJ, Kobe… Ces mecs ont raté des buzzer, mais on les oublie aux profits de ceux qui sont rentrés. Des moments d’Histoire tout simplement. Seul le goût de la victoire, du sang de la bête abattue, le rassasie. Soyez certains que dans la même situation, mais avec seulement neuf caviars, il aurait tout de même pris ce shoot plutôt que d’envoyer Adams au alley oop pour égaliser.

Le MVP doit être donné Westbrook. Celui qui devait tout prouver. Depuis toujours. Au lycée, ce n’était pas un Ben Simmons ou un LeBron qui écrasait tout. Dans la masse, il lui a fallu prouver, qu’au-delà de sa petite taille, il pouvait diriger UCLA. Et puis, il a été le lieutenant d’un joueur autrement plus fort et NBA Ready que lui pendant des années. Là encore quand KD a souffert de blessures, il a du prouver qu’il pouvait tenir OKC et être le Numéro Uno. Et quand Kevin Truant met les voiles hors de sa zone de confort, il a encore du montrer à tous qu’il avait les épaules pour emmener son équipe de N3 en PO. Comme son glorieux aîné après le départ du Shaq, il s’est mis une inconcevable pression à soutenir… mais le marsupilami s’est démultiplié et a réussi. Son triple double n’est pas qu’un exploit individuel. Son triple double c’est le ticket d’OKC pour la post-season. Un dernier souhait. : va défoncer le Barbu au premier tour et envoie les Rockets en Corée du Nord. En prévention qu’ils diront…

Russ, You da real MVP

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>