Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

Playoffs NBA : Qui sont les favoris pour le titre 2018 ?

Publié par le 13 avril 2018               
nba-playoffs

Image

La saison régulière NBA terminée, les playoffs du championnat de basket nord-américain vont débuter ce samedi pour déterminer qu’elle équipe sera le « World Champion ». Basket-BallWorld vous livre son analyse du tableau des deux conférences en guise de guide de paris sportifs si vous souhaitez miser sur certains matchs.

A l’Ouest, les Houston Rockets emmenés par James Harden et Chris Paul affronteront les Minnesota Timberwolves de Karl Anthony-Towns, qui se sont qualifiés pour les playoffs de la NBA lors de la dernière journée de la saison régulière (en s’imposant après prolongation face aux Denver Nuggets) et après quatorze ans d’absence dans les phases finales du championnat ! La franchise texane, qui a obtenu le meilleur bilan (65 victoires pour 17 défaites) des trente équipes composant la grande ligue américaine, part donc favori de la série mais devra se méfier de la fougue des jeunes loups. Le vainqueur de ce duel s’attaquera ensuite au gagnant du choc opposant le Thunder d’Oklahoma City au Utah Jazz. Epaulé depuis l’intersaison 2017 par les stars Carmelo Anthony et Paul George qui peuvent prendre feu à tout moment, le roi du triple-double Russell Westbrook défiera la défense numéro 1 de la NBA emmenée par le pivot français Rudy Gobert ainsi que l’impressionnant rookie Donovan Mitchell. Cette opposition s’annonce particulièrement indécise sachant que les deux adversaires ont remporté le même nombre de match cette saison. De l’autre côté du tableau, les Portland TrailBlazers seront légèrement favoris face aux New Orleans Pelicans en raison de l’avantage du terrain. Du côté de la franchise localisée dans l’Oregon, le meneur de jeu Damian Lillard réalise une saison extraordinaire à son poste. De même que le monstrueux intérieur Anthony Davis concernant l’équipe située en Louisiane… La dernière affiche du premier tour de la conférence Ouest est quant à elle sans doute la plus alléchante des quatre. Grands favoris pour le titre de champion NBA et ainsi réaliser le back-to-back, les Golden State Warriors joueront en effet face aux San Antonio Spurs, quadruple vainqueur de l’épreuve lors des quinze dernières saisons (2003, 2005, 2007 et 2014). Il s’agit aussi d’un remake de la finale de conférence de l’année passée ! Néanmoins, ce choc au sommet a perdu de sa valeur du fait de l’absence sur blessure de plusieurs superstars de part et d’autre du terrain. Stephen Curry d’un côté, et Kawhi Leonard de l’autre, ne devraient effectivement pas faire d’apparition sur le parquet en match officiel lors de ce premier tour des playoffs… Face à des Spurs expérimentés mais vieillissants à l’image de Tony Parker (35 ans), Manu Ginobili (40 ans) ou encore Pau Gasol (37 ans), Kevin Durant, Klay Thompson, Draymond Green et leurs coéquipiers devraient accéder au second tour si les pépins physiques les laissent tranquilles dans les jours à venir, eux qui n’ont pas été épargnés par les blessures au cours des dernières semaines. Le vainqueur de cette série a de fortes chances d’accéder à la finale de conférence, qui devrait l’opposer aux Rockets si la hiérarchie est respectée.

A l’Est, le collectif des Toronto Raptors a hérité des Washington Wizards, qui ont très mal terminé la saison régulière avec cinq défaites en six matchs au mois de mars. Néanmoins, le récent retour aux affaires de leur meneur de jeu supersonic John Wall permet à l’équipe de la capitale des Etats-Unis d’entamer les playoffs avec une ligne arrière de feu quand Bradley Beal évolue à ses côtés au poste 2. Disposant d’un jeu plus équilibré et abouti, la franchise canadienne semble favorite dans cette opposition, mais les Wizards pourraient bien créer la surprise. Le vainqueur de ce duel affrontera le gagnant de la série opposant les Cleveland Cavaliers aux Indiana Pacers. D’un côté, recruté l’été dernier par Indianapolis, l’arrière Victor Oladipo réalise la meilleure saison de sa carrière, à la fois sur le plan individuel et collectif, et est le candidat numéro 1 au trophée de MIP (meilleure progression) de l’année. Pour la première fois de sa carrière, il a été l’arme offensive numéro 1 d’une franchise NBA disputant les playoffs, et a ainsi pris une nouvelle dimension dans la ligue. De l’autre côté, le « King » LeBron James domine le championnat nord-américain depuis une décennie et a disputé les sept dernières éditions des « NBA finals ». Si l’effectif des Cavs a été bouleversé en cours de saison par des transferts et départs surprenants, à l’image de Isaiah Thomas, Dwyane Wade ou encore Derrick Rose qui ont quitté le navire, nul doute que le triple champion NBA et quadruple MVP de la saison régulière portera à nouveau les siens a minima en finale de conférence cette année. Ensuite, dans la seconde partie de tableau du premier tour, on trouve une confrontation intéressante entre les Philadelphia 76ers et le Miami Heat. La première équipe, qui a accumulé des top picks à la draft au cours depuis 2014, est de retour en playoffs pour la première fois depuis 2012 et a enchaîné une impressionnante série de 16 victoires consécutives pour conclure la saison régulière. Autant dire donc qu’ils seront favoris de ce duel. L’ultime affiche oppose les Boston Celtics aux Milwaukee Bucks. Alors qu’elle possédait une belle carrure d’outsider pour le titre de champion NBA avant l’entame de la saison régulière, la formation coachée par Brad Stevens s’est vu amoindrie par les terribles blessures successives des recrues Gordon Hayward puis Kyrie Irving, qui ne reviendront pas des playoffs. Même si les Celtics restent compétitifs sans leur deux vedettes principales, la tâche s’annonce très compliquée pour viser mieux qu’une demi-finale de conférence. Sur le papier, cette série entre le deuxième et le septième à l’Est parait donc beaucoup moins déséquilibrée qu’elle ne le parait au classement. Portés par un Giannis Antetokounmpo soutenu par Eric Bledsoe et Jabari Parker entre autres, les Bucks devraient tenir tête sans trop de problème à Al Horford, Jaylen Brown, Jayson Tatum and co.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>