L'encyclopédie du basket se trouve sur wiki-basket.com ! Augmentez votre notoriété en y créant votre profil !

Hebergeur d'image

Une pléiade de prospects français aux Etats-Unis pour des workouts

Publié par le 6 juin 2017               
Capture d’écran 2017-06-06 à 23.22.07
Hebergeur d'image

La draft NBA approche à grands pas et de nombreux jeunes joueurs français vont y tenter leur chance afin d’obtenir un contrat garanti (si sélection au premier tour) ou non (si sélection au deuxième tour) dans la plus prestigieuse ligue de basket-ball au Monde.

C’est le cas de Frank Ntilikina (1m96, 18 ans), meneur de jeu de Strasbourg qui visera une place dans le Top 10 de la draft. Disputant actuellement les playoffs de Pro A, il rejoindra le pays de l’oncle Sam dès la victoire finale ou l’élimination de son équipe des phases finales du championnat français. Le pivot Jonathan Jeanne (2m15, 19 ans), sous contrat avec Le Mans Sarthe Basket et prêté au Sluc Nancy durant le courant de la saison, devrait lui aussi conserver son nom à la draft cette année. Aux Etats-Unis depuis début mai pour essayer de faire monter sa cote auprès des spécialistes et recruteurs, le géant guadeloupéen espère grandement être retenu dans le Top 30. Pour une place au premier tour, l’intéressé sera en concurrence avec ses compatriotes Mathias Lessort (2m05, 21 ans) (automatiquement éligible) et Alpha Kaba (2m08, 20 ans), qui évoluaient respectivement dans les raquettes de Nanterre 92 et du Mega Leks (Serbie) cette saison. Les deux intérieurs, coéquipiers en équipe de France U20 en 2015, viennent quant à eux d’arriver plus récemment sur le territoire nord-américain et figurent actuellement en début de second tour dans la plupart des prévisions.

L’arrière palois Elie Okobo (1m87, 19 ans), à qui il restera deux ans d’éligibilité et qui vient d’avoir été testé par le Utah Jazz, devrait probablement de son côté retirer son nom cette année pour se représenter en 2018 avec plus d’attention à son égard de la part des observateurs. Une stratégie que devrait imiter le franco-suisse Yoan Granvorka (1m98, 20 ans), champion de France Espoirs et vainqueur du Trophée du Futur avec le Sluc Nancy, mais totalement inconnu chez les professionnels dans l’Hexagone ainsi qu’aux USA. Ca sera peut être le cas également de l’ailier Cyrille Eliezer-Vanerot (2m02, 20 ans), qui est l’une des révélations du Paris-Levallois en Pro A cette année. Intronisé dans le cinq majeur du PL et responsabilisé par Frédéric Fauthoux, le natif de Châtenay-Malabry a réalisé des choses très intéressantes et bénéficie d’une meilleure exposition, mais il devrait en revanche rallier le territoire américain assez tardivement comparé à ses homologues.

Parmi les autres candidats, dans la catégorie « automatiquement éligibles », on retrouve le pivot franco-sénégalais Youssoupha Fall (2m21, 22 ans), prêté cette année au Poitiers Basket 86 par le MSB. Du fait de son âgé avancé pour un pivot se présentant à la draft, ainsi que de sa provenance de deuxième division, la tâche sera plus compliquée pour convaincre les décideurs de le drafter et créer la surprise. Le concernant, Axel Bouteille (2m00, 22 ans) pourrait éventuellement jouer sa carte à fond même s’il n’apparait dans aucune mock draft proposée par les sites spécialisés américains. Le talentueux swingman de l’Elan Chalon avait déjà effectué des séances d’entraînements aux USA l’an dernier. Aucune information n’a fuitée à son sujet.

Une poignée d’autres frenchies s’entraînent Outre-Atlantique, mais plutôt dans un objectif de préparer la draft NBA sur le moyen/long terme. Il s’agit de Sekou Doumbouya (2m05, 16 ans), Carl Ponsar (1m97, 20 ans) et Bathiste Tchouaffé (1m96, 19 ans). Le premier nommé n’a même pas encore 17 ans, alors que l’âge minimal pour se présenter à la draft s’élève à l’heure actuelle à 19 ans. Le second a pointé le bout de son nez en Pro B avec Rouen, tandis que le troisième a connu sa première saison professionnelle en Pro A avec Nanterre à la suite de sa sortie du Centre Fédéral. Pour ces trois joueurs, il s’agit plus de leurs premières expériences au pays de la balle orange pour s’acclimater et s’imprégner aux méthodes et à un environnement de travail différents de ce qui est pratiqué dans l’Hexagone, avant d’inscrire leur nom à la grande messe annuelle du basket US dans les années à venir.

Enfin, plus âgé et l’un des plus grands d’entre eux, Moustapha Fall (2m18, 25 ans) a quant à lui dépassé depuis longtemps l’âge limite (22 ans) pour se présenter à la draft. Afin de jouer en NBA, il va lui falloir passer par un camp d’entraînements, une ligue d’été, ou une négociation directe de contrat avec les franchises en plus d’effectuer des workouts privés avec les équipes intéressées. Plusieurs essais sont d’ores et déjà programmés à la fin des playoffs avec Chalon-sur-Saône.

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>