Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

ad1

AdidasNGT : le Réal Madrid titré !

Publié par le 17 mai 2015               

Le guide pour devenir basketteur professionnel à seulement 34,90 € 🏀

 © Euroleague

©

Cette finale entre les deux favoris de la compétition le Réal Madrid et l’Étoile Rouge de Belgrade a livré son résultat dans un suspens jusqu’à l’ultime seconde! Énorme match de basket.

La première possession du match revient aux serbes qui ne parviennent pas à marquer. Se sont finalement les madrilènes par l’intermédiaire d’Emmanuel Cate qui vont ouvrir la marque après une minute vingt de jeu. Cependant c’est bien l’étoile qui va réaliser la meilleure entame passant devant sur un trois points de Borisa Simanic suivi d’un lay-up sur contre attaque du plus gros prospect de l’équipe Stojanovic (7-4). Les rouges vont même passer un 12-2 aux hommes de Paco Redondo (13-4 après 5’30”). Mais voilà, les deux équipes vont augmenter leur intensité défensive neutralisant totalement l’attaque adverse et pendant trois minutes, seul le Réal Madrid parviendra à marquer sur sur lancers francs. A 1minute47 de la fin de ce premier quart temps, Slobodan Klipa choisi de prendre un temps mort. A la sorti de celui ci, les joueurs serbes perdent le ballon sur la remise en jeu ce qui met un peu plus en transe leur coach déjà bien… énervé ! D’autant plus que cette perte de balle est suivi d’un trois points madrilène (15-15). Les serbes vont finalement terminer le quart temps sur un 7-0 pour mener après 10 minutes sur le score de 22 à 15 !

Le début du deuxième quart temps est un festival du Réal Madrid d’abord grâce à Emmanuel Cate qui réussi en trois minutes trois contres puis, sur du jeu rapide, le Réal Madrid qui trouve de l’adresse à trois points par trois fois grâce à Jonathan Barreiro (2) et Luka Doncic : le Réal repasse en tête (26-24), temps mort serbe après ce 11-2. Heureusement, Vojislav Stojanovic (9pts à 3/6 à 2pts, 1/4 à 3pts, 5 rebonds, 4 passes, 2 interceptions et 1 contre à la mi-temps) tient les siens dans ce moment compliqué de la partie (30-29, Réal après 5’30). La fin du quart temps va se transformer en un combat beaucoup plus physique qui va permettre au Réal de creuser très légèrement l’écart : 39-37 !

Jonathan Barreiro (photo, 19pts) et Emmanuel Cate (11pts, 8 rebonds et 8 contres) ont été énorme dans cette partie.

©

Début de deuxième mi-temps très compliqué pour les deux équipes qui semblent avoir du mal à digérer leur premier acte exceptionnel. Il faudra attendre 2minutes 30 pour qu’Emmanuel Cate, comme en première mi-temps ne débloque le compteur d’un shoot mi-distance. Très vite l’intensité revient et la tension monte d’un cran entre les joueurs des deux équipes avec notamment une grosse lutte sur un ballon au sol. C’est le Réal Madrid qui va refaire un écart le premier trois points de Luka Doncic et trois points de Santiago Yusta (49-43 à 4 minutes du terme du QT). Après deux actions sur jeu rapide (54-47 Réal), le coach serbe est contraint de prendre un temps mort pour stopper l’euphorie madrilène. Malgré tout, un contre au buzzer de Santiago Yusta montre l’emprise que le Réal Madrid a pris sur le match dans ce troisième quart temps (20-14).

Les madrilènes entament ce dernier quart temps de la saison ANGT avec une avance intéressante (59-51) et le ballon en main. Ils vont dès la première possession aggraver le score sur deux lancers francs de Jonathan Barreiro. L’étoile semble en manque de solution pour contrer les hommes de Paco Redondo et après 2minutes sont déjà dans la pénalité. Borisa Simanic auteur de deux paniers intérieurs de très haut niveau ramène pourtant les siens (66-60, 5minutes à jouer). Le money time arrivant, les deux équipes semblent être très impactés par la fatigue. Et c’est pour l’instant les serbes qui grignotent leur retard : 68-65 à l’entrée des trois dernières minutes. Belgrade rate nombre d’occasions de recoller sur des lancers francs ratés et à 1m30 de la fin le Réal a toujours deux possessions d’avance et la balle : 71-67. Les madrilènes prennent alors deux rebonds offensifs mais ratent l’occasion de s’échapper. Aranitovic rentre alors un trois points sur la contre attaque. 71-70 et 15” à jouer. Belgrade envoie Jonathan Barreiro sur la ligne qui ne tremble pas : 73-70, temps mort et balle serbe, 10”4 de jeu.. Balle perdu sur la remise en jeu, Santiago Yusta, auteur de l’interception est envoyé sur la ligne : 0/2 ! Aranitovic à trois points….. raté !!!! Le Réal Madrid titré, peut réaliser un doublé exceptionnel ANGT – Euroligue que seul le CSKA Moscou a déjà réussi.

⬇️ GO SHOPPING

ad1

Articles récents

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.