Les blessures chez les athlètes

blessures athletes

49 

Les blessures sont la hantise de tout sportif. Y compris les basketteurs. Une blessure grave peut détruire une carrière d’athlète professionnel. Pour certains, ce n’est qu’un mauvais moment à passer. Pour d’autres, c’est toute leur vie qui est remise en question. Cet ebook propose de nombreux témoignages de basketteurs de haut niveau pour qui les blessures ont été un terrible déchirement. On parle ici de rupture des ligaments croisés, de fissure au tibia, mais aussi de blessures à répétitions.

Ce livre numérique a pour vocation à redonner le moral aux sportifs qui traversent une épreuve similaire. Des conseils pour éviter les blessures et protéger ses genoux sont également distillés.

Dans cet ebook, vous allez découvrir :

– Comment gérer une saison blanche en tant que sportif.

– L’ingrédient alimentaire à éviter pour maximiser ses chances de ne pas se blesser.

– Comment protéger ses genoux.

– Le témoignage d’un international espagnol victime d’une rupture des ligaments croisés. + les conseils du kiné qui l’a accompagné tout au long de sa rééducation.

– Le récit d’un prospect français rêvant de NBA. Celui-ci faisait partie des 10 meilleurs joueurs de Californie avant de se blesser gravement au genou.

Ces 4 basketteurs au destin brisé par la maladie

Ils étaient censés devenir des vedettes de la NBA ou du basket européen… La maladie en aura malheureusement décidé autrement. Voici quatre basketteurs au destin brisé par la maladie.

Ludovic Vaty

L’intérieur guadeloupéen Ludovic Vaty a connu une carrière de basketteur professionnel longue de sept saisons avant qu’on lui découvrir un problème cardiaque. La pathologie en question pouvant provoquer une mort subite, aucun risque n’a été pris. Sa carrière s’est stoppée nette, du jour au lendemain. Ludo avait alors 24 ans et était en pleine ascension. MVP de l’édition 2013 de la Leaders Cup, l’intéressé frappait à la porte des Bleus après avoir été membre des équipes de France de jeunes. Quelques années plus tôt, il avait été testé par plusieurs franchises NBA, dont les Lakers, en marge de la draft 2010.

N’ayant jamais vraiment digéré la tragique nouvelle ayant entraîné cet arrêt brutal, Vaty a tout mis en œuvre pour retrouver les parquets. Un retour encadré sur les terrains a pu avoir lieu en 2016 dans la troisième division française. Après trois saisons dans l’élite fédérale, il a rejoint en 2019 le petit club de Coteaux de Luy pour jouer en NM3.

Jonathan Jeanne

Avant d’intégrer la NBA, des tests médicaux très poussés sont réalisés auprès des joueurs susceptibles d’être draftés. Si rien n’est à signaler suite à la grande majorité des analyses, il arrive parfois que les médecins détectent une anomalie physiologique remettant parfois en question la suite de la carrière d’un athlète. Tout s’effondre alors… C’est ce qui est arrivé au français Jonathan Jeanne. Le longiligne pivot, attendu au premier tour de la draft 2017, est tombé de haut lorsqu’il s’est vu notifier qu’il était victime du syndrome de Marfan. Cette maladie héréditaire rare, touchant principalement les individus de grande taille, n’est à priori pas compatible avec la pratique du sport de haut niveau. Malgré le danger encouru, l’ancien pensionnaire du Centre Fédéral a décidé de poursuivre sa carrière de basketteur professionnel dans les championnats de secondes zones. Bien loin des parquets américains de la NBA…

Isaiah Austin

Avant Jonathan Jeanne, le syndrome de mafran a brisé quelques autres carrières. Isaiah Austin est l’un d’entre eux. Comme le prodige français, ce pivot américain de 2m16 a fait le choix de trouver un autre point de chute pour vivre de son sport favori en tant qu’athlète. Devenu une star en Chine après une expérience en Serbie, l’ancien étudiant de la fac de Baylor possède la particularité d’être handicapé au niveau de la vue puisqu’il est également aveugle de l’œil droit. Cela ne l’empêche pas de dominer ses vis à vis dans la peinture. Aux dernières nouvelles, il portait le maillot de Indios de Mayaguez au Porto Rico. Et ce, après avoir écrasé les cercles du championnat mexicain la saison passée.

Brandon Roy

Franchise player des Portland TrailBlazers au milieu des années 2000, Brandon Roy était déjà une vedette de la NBA lorsqu’il a été contraint de mettre prématurément un terme à sa carrière de basketteur pro. Le numéro 6 de la draft 2006 a été victime d’une arthrite dégénérative au genou gauche rendant très difficile – pour ne pas dire impossible – la pratique du basket. Cette maladie incurable le contraignait à avaler des antidouleurs au quotidien pour faire un peu de sport. En amoureux de la balle orange, et après une pause d’un an, il essaya bien un comeback. Et ce, avec les Minnesota Timberwolves. Mais le corps ne suivait malheureusement plus… Aujourd’hui âgé de 37 ans, l’ancien coéquipier de Nicolas Batum s’est reconverti dans le coaching.

Dans la même collection que "Les blessures chez les athlètes" :

Qui est le fondateur de Basket-BallWorld ?

Alan Le Bolloch est le fondateur du site web Basket-BallWorld. Passionné de la balle orange depuis son plus jeune âge, il a pratiqué le basket-ball en club pendant près de 15 ans. Originaire de Bretagne, dans un département sevré de basket de haut niveau durant toute son adolescence, ce vannetais de naissance n’avait que très peu l’occasion d’assister à des matchs professionnels. Son unique opportunité n’avait lieu qu’une fois par an. Le temps d’un week-end, le club phare de sa ville accueillait entre un et quatre matchs amicaux d’équipes pros. C’est lors de ce tournoi de pré-saison qu’Alan a réalisé ses premiers articles et interviews, à l’âge de 17 ans. Le légendaire Amara Sy et un certain Rudy Gobert, alors pensionnaire du centre de formation de Cholet à l’époque, auront été les premiers à répondre à ses questions. L’aventure Basket-BallWorld venait alors tout juste de naître. Et ce, à partir de rien. Ou presque. Un très modeste blog hébergé sur l’outil Blogger lui permettait de publier de petites brèves au quotidien.

Victor Wembanyama - Alan Le Bolloch
Avec Victor Wembanyama dans la "family room" de l'Asvel, après le match 2 des finales LNB 2022.

Un blogueur qui a accompli ses rêves d’enfant

Féru de NBA, Alan Le Bolloch a grandi en dévorant chaque semaine des magazines tels que 5 majeur, Mondial Basket et Basketnews. A l’époque, les réseaux sociaux n’existaient pas encore. Et l’accès à internet n’était pas aussi évident qu’aujourd’hui. A l’été 2008, lors d’un stage de basket en Normandie, sa rencontre avec Tony Parker aura été un moment marquant de sa vie. D’autant plus qu’elle a eu lieu le jour même de son quatorzième anniversaire. Bien qu’intimidé par la présence et les mots glissés par celui qui avait été élu MVP des finales NBA un an plus tôt, Alan gardera pendant longtemps ce souvenir gravé dans sa mémoire. Il s’en servira comme motivation pour accomplir ses rêves et croire en son destin.

Des rencontres qui ont tout changé

Quelques années plus tard, ses rencontres avec d’autres basketteurs NBA francophones auront eu un impact significatif dans sa vie professionnelle. Parallèlement à ses études en Management du Sport, Alan Le Bolloch a collaboré avec plusieurs journaux de la PQR (presse quotidienne régionale) et revues spécialisée basket. Une interview avec Nicolas Batum, de passage en Bretagne pour rendre visite à un ami, lui aura instantanément permis de gagner en crédibilité. Dès le lendemain de la publication de cet entretien dans le journal Le Télégramme, l’opportunité d’intégrer la future équipe rédactionnelle de l’hebdomadaire Basket Hebdo se présentait d’elle-même. A tout juste 19 ans, l’auteur du blog Basket-BallWorld allait alors réaliser un rêve : écrire pour le journal papier référence du basket en France.

Rudy Gobert - Alan Le Bolloch Bercy
Avec Rudy Gobert, au All-Star Game LNB à Bercy en décembre 2012.
Rudy Gobert - Alan Le Bolloch NBA
7 ans plus tard, au All-Star Game NBA à Chicago en février 2020.
Alan Le Bolloch interview Batum
En avril 2013 à Lorient, une interview avec Nicolas Batum qui a tout changé...
Nicolas Batum - Alan Le Bolloch
A Los Angeles, en novembre 2022.
En plus de multiplier les contacts avec les différents acteurs du jeu (joueurs, coachs, agents, arbitres…), ces expériences dans le journalisme sportif lui ont permises de développer une expertise dans la rédaction. Mais aussi d’acquérir une vision globale sur tous les échelons du basket en France : de la Pré-Nationale à l’Elite, en passant par la NM3, NM2, NM1, la Pro B et le championnat Espoirs. Et également à l’international, puisque Alan recense plusieurs voyages aux États-Unis à son actif. A ce sujet, Chicago et Los Angeles sont deux de ses destinations favorites. C’est d’ailleurs en Californie qu’il a accédé à ses premiers matchs NBA en étant accrédité. Il s’est retrouvé à interviewer des vedettes comme LeBron James, Chris Paul ou encore Paul George. En 2020, c’est un autre rêve de gosse qu’il a coché sur sa liste : assister au All-Star Game NBA. Et qui plus est, celui de la première sélection de Rudy Gobert… joueur français qu’il avait rencontré au tout début de l’existence de Basket-BallWorld !
Rich Paul - Alan Le Bolloch
En compagnie de Rich Paul, l'agent de LeBron James et d'autres stars NBA.

Alan Le Bolloch : un expert en référencement web SEO

Formé aux bonnes pratiques du référencement et de la création de sites web, Alan Le Bolloch a restructuré Basket-BallWorld courant 2022 pour le professionnaliser. Animé par sa passion pour le basket, il l’alimente régulièrement en contenus de qualité pour atteindre près de 100 000 visiteurs uniques en Mars 2023. Et ce, uniquement par l’intermédiaire des moteurs de recherches. Alan travaille désormais au quotidien sur le développement de Basket-BallWorld.fr, simultanément à la gestion de son agence webmarketing bolloch.com. Il continue de voyager aux États-Unis plusieurs fois par an pour couvrir le basket américain et vous faire vivre les coulisses de la NBA.

Alan Le Bolloch - photographe NBA
A Indianapolis, en décembre 2021.

Un blogueur également photographe !

La passion de Alan Le Bolloch pour la photographie l’aura rapidement amené à investir dans du matériel de pro. C’est lui qui illustre ses propres articles sur Basket-BallWorld. Depuis ses débuts, Alan a été accrédité à plus de 150 matchs de basket professionnel. Plusieurs basketteurs NBA ont repartagé ses clichés sur les réseaux sociaux, dont Victor Wembanyama, Thanasis Antetokounmpo et John Wall.

Les blessures chez les athlètes
49 
📚 NOS PROGRAMMES BASKET-BALL
⛹️ Développe ton jeu et tes connaissances