Adidas est le principal concurrent de Nike et de Jordan Brand sur le marché des équipementiers dans l’univers du basket-ball. La firme allemande n’hésite pas à créer des signatures shoes ainsi qu’une ligne de vêtements pour ses vedettes américaines de la balle orange. Cela fonctionne plutôt bien puisque plusieurs superstars de la NBA ont signé un contrat avec elle. Voici une présentation des meilleurs basketteurs sponsorisés par Adidas :

James Harden

James Harden est la tête d’affiche principale de la marque aux trois bandes. Il faut dire que le basketteur barbu le plus célèbre au Monde a été élu MVP de la saison 2017/2018. De plus, il a été le meilleur scoreur de la saison régulière NBA pendant trois années consécutives. Les publicités du département basket-ball d’Adidas sont axées principalement autour de l’arrière octuple All-Star des Brooklyn Nets. Commercialement, les chaussures portées par Harden se vendent comme des petits pains. Renouvelé chaque année, son modèle de sneakers est le produit vache à lait de la firme allemande concernant le secteur de la balle orange. James Harden et Adidas sont liés depuis 2015. Et ce, jusqu’en 2028 pour un montant global d’environ 200 millions de billets verts.

Damian Lillard

Équipé par Adidas depuis ses débuts en NBA, Damien Lillard a prolongé son contrat de sponsoring avec l’entreprise européenne après seulement deux saisons dans la Grande Ligue. Les modalités du deal ? Jusqu’à 100 millions de dollars empochables sur huit ans. A l’époque, selon différentes sources, il s’agissait du troisième plus gros contrat de l’Histoire entre un équipementier sportif et un basketteur NBA. Légèrement moins mis en avant que James Harden, « Dame » reste l’un des visages d’Adidas dans le championnat de basket le plus prestigieux au Monde. Durant l’inter-saison, il effectue régulièrement des tournées à travers la planète pour promouvoir la marque aux trois bandes. Déjà sept modèles de sa signature shoe ont vu le jour à l’heure actuelle. Sportivement, Lillard appartient au gratin des meilleurs meneurs de jeu de la NBA.

Trae Young

La jeune vedette des Atlanta Hawks pourrait bien être la nouvelle poule aux œufs d’or de la société Adidas. Titulaire au All-Star Game dès sa deuxième saison dans le championnat nord-américain, Trae Young est un phénomène. Son physique de Monsieur tout le monde plait énormément au public. Son gabarit minuscule par rapport aux montres physiques des raquettes NBA détonne. A l’instar d’un Stephen Curry, Young domine ses adversaires grâce à la qualité irréprochable de son tir, combinée à une maitrise technique parfaite du dribble et de la passe.
Après deux premières saisons très compliquées sur le plan collectif, « Ice Trae » a guidé les siens jusqu’en finale de conférence cette année. Et ce, avec les Adidas Trae Young 1 aux pieds durant les playoffs. Il s’agit du premier modèle de chaussures à son nom, développé par l’équipementier allemand.

Donovan Mitchell

En 2017, à son arrivée en NBA, Donovan Mitchell a signé un contrat d’une durée de trois ans avec Adidas. Au terme d’une saison rookie de très haut vol, les deux parties ont re-négocié leur partenariat. Suite au nouvel accord signé, les émoluments financiers du coéquipier de Rudy Gobert avec Adidas sont compris entre 5 et 15 millions de dollars par an. La fourchette de cette estimation est très large. Il peut donc encaisser du simple au triple selon différents facteurs. En ce qui concerne les Adidas D.O.N. Issue #1, « Spida » pouvait se vanter de posséder l’un des modèles de chaussures les plus originaux et classes du marché. Suite à une collaboration avec Marvel, la marque aux trois bandes avait conçu un modèle unique aux couleurs de Spiderman. Le résultat est splendide.

Derrick Rose

Le plus jeune MVP de l’Histoire de la NBA était censé devenir l’égérie numéro 1 d’Adidas. Plusieurs mois après avoir été récompensé de cette distinction individuelle suprême, Derrick Rose paraphait un contrat astronomique de 185 millions de dollars sur 14 ans avec la marque allemande. La célèbre marque aux trois bandes avait alors pris un gros risque financièrement. Le pire arriva. Fragile physiquement, Rose a vu sa carrière plombée par les blessures. L’ancienne superstar montante des Chicago Bulls n’a jamais retrouvé son niveau de jeu de meilleur joueur du championnat. Par la même occasion, elle a fait perdre beaucoup d’argent à son équipementier. Si l’entreprise germanique est loin de faire faillite, l’investissement effectué sur cette opération ne sera probablement jamais rentable. Aujourd’hui, Adidas continue de vendre des chaussures à l’effigie de Derrick Rose. Cependant, les chiffres de ventes ne correspondent pas aux attentes initialement espérées.

Kristaps Porzingis

L’intérieur letton, lieutenant de Luka Doncic à Dallas, avait quitté Nike en 2016 pour rejoindre Adidas. Un pont d’or avait alors été mis sur la table par la marque aux trois bandes pour s’offrir l’image du géant européen. L’intéressé évoluait alors à New York, dans un marché énorme économiquement. A cette occasion, Kristaps Porzingis devenait le basketteur européen sur lequel l’équipementier sportif allemand avait investi le plus d’argent depuis l’existence de la marque. Comme pour Derrick Rose, pas sur que ce contrat sera rentable pour Adidas. A ce sujet, il faut savoir que Kristaps Porzingis est le seul joueur NBA de ce listing à ne pas posséder sa propre paire de chaussures signature et ligne de vêtements.

Par la suite, d’autres basketteurs européens évoluant en NBA ont rejoint la three stripes family. On citera par exemple Bogdan Bogdanovic ou encore Sekou Doumbouya. Cependant, les leçons du passé ayant été apprises, les montants de leur contrat sont bien inférieurs à celui signé par Porzingis.