🎁 Vos maillots et produits NBA préférés en promotion sur Fanatics !

Presque tous les ans, on recense malheureusement des cas de sportifs décédant à un jeune âge sur un terrain de basket ou en dehors des parquets. Si tous ne connaissent pas une mort naturelle, la vie est parfois injuste et nous rappelle que personne n’est épargné, pas même des grands champions. Nous avons listé cinq anciens basketteurs décédés pendant la carrière d’athlète professionnel ou peu de temps après leur retraite sportive. L’occasion de leur rendre un hommage.

Len Bias

Star du basket universitaire, Bias était un phénomène. Selon les spécialistes de l’époque, il était destiné à avoir une grande carrière en NBA. Ce basketteur américain très prometteur au plus haut niveau devait rejoindre les Boston Celtics, qui venaient de la sélectionner en deuxième position de la draft 1986. Son association avec Larry Bird dans le Massachusetts était censée donner des sueurs froides à tout la Ligue et notamment les Chicago Bulls de Michael Jordan, avec qui Len Bias partage la même année de naissance. Malheureusement pour lui, sa famille, ses amis et tous les passionnés de la balle orange, le destin en aura décidé autrement. Pour fêter son entrée en NBA, la jeune vedette a fait la fête avec ses amis et a consommé de la cocaïne. Elle n’est pas ressortie vivante d’une overdose, qui l’a emporté au paradis. Le nom de Len Bias restera à jamais dans les mémoires comme étant une étoile filante.

Kobe Bryant

Son décès tragique le 26 janvier dernier dans un crash d’hélicoptère alors qu’il se rendait dans un centre d’entraînements portant son nom afin d’y coacher l’équipe de sa fille aînée, Gianna, a choqué la planète entière. Jeune retraité des parquets, Kobe Bean Bryant était une icône mondiale dans le domaine du sport. Sacré quatre fois champion NBA, 18 fois All-Star, il appartient définitivement au Top 5 des meilleurs basketteurs de tous les temps. Son influence sur le jeu et les générations actuelles de basketteurs n’est plus à démontrer. Des personnages marquants de ce sport tels que LeBron James ou encore Doc Rivers ont fondu en larmes en apprenant la nouvelle et en évoquant la relation qu’ils entretenaient avec lui. Sa Mamba Mentality perdure aujourd’hui encore en NBA et devrait se transmettre de génération en génération tant Bryant a inspiré ses pairs.

Jermaine Marshall

L’univers du basket français a été en deuil lors de l’exercice 2018/2019. Passé par Le Mans Sarthe Basket, avec qui il avait disputé une partie de la pré-saison à l’été 2015 avant d’être coupé après quelques matchs où il ne s’était pas montré à son avantage, Jermaine Marshall avait rebondi en Hongrie, puis en G-League et en Grèce. Véritable globetrotter, il avait débuté sa carrière professionnelle en Italie. Avant de revenir en France pour évoluer en deuxième division, il avait fait un passage par Chypre, la Finlande et les Pays-Bas. C’était en tant que basketteur professionnel de l’Hermine de Nantes, avec qui il jouait en Pro B, que l’arrière américain est tragiquement décédé à l’âge de 28 ans. Et ce, trois jours après avoir réalisé l’un de ses meilleurs matchs en carrière avec 34 points inscrits. Son corps a été retrouvé sans vie dans son appartement. Des malformations cardiaques ont été évoquées suite à l’analyse de son corps. Cependant, la cause exacte de son décès n’a pas été révélée dans les médias.

Bryce Dejean-Jones

Inconnu du grand public malgré son statut d’ex-joueur NBA, il a réalisé un passage éphémère dans la grande ligue américaine suite à son dramatique décès à seulement 23 ans. Jonglant en la G-League et sa prestigieuse grande sœur, Dejean-Jones avait multiplié les contrats précaires de 10 jours avant de finalement persuader les dirigeants des Pelicans de lui signer un contrat garanti de trois ans. Il a sucombé à l’hôpital d’une balle de pistolet reçue dans l’abdomen. Le natif de Los Angeles ne semblait pas être un voyou, ni tremper dans des affaires pas nettes. Cependant, il aurait tenté d’entrer dans l’appartement d’un inconnu. Bouleversé, celui-ci se serait défendu avec son arme à feu pour se protéger et a involontairement tué le basketteur NBA. La scène s’est déroulée en 2016. Bryce Dejean-Jones était le coéquipier de l’ancien international français Alexis Ajinça lorsque celui-ci évoluait en NBA avec la franchise localisée en Louisiane.

Michael Ojo

Le décès soudain, inattendu et brutal le plus récent dans le monde du basket professionnel est celui de Michael Ojo (2m16), un grand et massif intérieur nigérian de 27 ans. Une crise cardiaque survenue au cours d’entraînement individuel serait la cause de cette mystérieuse mort subite, lorsque l’on connaît le suivi médical avancé que subissent les athlètes de très haut niveau. En attendant la reprise des championnats et de trouver un nouveau club, ce dernier répétait ses gammes dans un gymnase de Belgrade. La capitale serbe était devenue comme une deuxième maison pour ce pivot qui y avait lancé sa carrière pro. Il a défendu les couleurs du mythique et prestigieux club de l’Étoile Rouge de Belgrade lors des deux dernières saisons écoulées. De par son attitude exemplaire, Michael Ojo était devenu au fur et à mesure des matchs le chouchou des supporters de l’institution serbe. Sa disparition soudaine a choqué et attristé des milliers de vies. Au début de la saison en cours, un hommage lui a été rendu dans les salles en amont de l’intégralité des rencontres de la première journée de compétition en Euroleague et en Eurocup.