Faire carrière dans l’univers du basket-ball professionnel n’est pas aisé. Ce milieu de requins requiert un certain nombre de compétences et d’aptitudes physiques, mentales et techniques qui ne sont pas données à tout le monde lors de la naissance. Voyant que leur avenir dans le domaine allait s’assombrir, ou bien ayant tout simplement tenté leur chance sur le web pour s’amuser, sans prétention, ils ont chacun fait le buzz et rapidement connu une notoriété publique leur permettant de générer des revenus d’une de leurs autres passions : l’humour. Voici trois basketteurs de haut niveau qui ont percé dans ce secteur tout autre que celui de la balle orange.

Sami Améziane

Plus connu sous son nom de scène qui n’est autre que le « Comte de Bouderbala », Sami Améziane (1m75, 41 ans) est un humoriste autodidacte bien implanté dans l’univers des one man show. Après le succès retentissant de ses deux premiers spectacles au cours de la dernière décennie, l’ancien meneur de jeu franco-algérien du PSG Racing, de Levallois (Nationale 2), Bondy (Pro B), Poissy (Nationale 3) ou encore Connecticut (NCAA D1) commencera à jouer sur scène son troisième show dans les mois à venir. Ayant perçé à l’ère où YouTube n’en était encore qu’à ces prémices sur le web, le natif de Saint-Denis doit son succès à son travail acharné, son autodérision, son ouverture d’esprit mais également de ses expériences personnelles à l’international dont il se sert pour faire rire son public. Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur son incroyable histoire et destin, son american dream, il le raconte dans son livre « Amazing : récit d’une aventure extraordinaire ».

Ivan Bédé

N’ayant jamais franchi les portes du basket professionnel après un cursus au centre de formation de l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez où il a entre autres côtoyé Elie Okobo (Phoenix Suns, NBA), Léopold Cavalière (SIG Strasbourg, Jeep Elite), Alpha Kaba (Nanterre 92, Jeep Elite) et Lucas Dussoulier (Nanterre 92, Jeep Elite), puis un passage aux Etats-Unis en NJCAA, Ivan Bédé (1m97, 25 ans) s’est ré-orienté avec une certaine réussite dans le domaine de la comédie. En s’appropriant plusieurs personnages qu’il a parodié sur des sujets de vie quotidienne, il a connu un fort succès sur YouTube (1,55 million d’abonnés) et sur sa page Facebook (plus de 520 000 fans). Comme il le relate dans une interview qu’il nous avait accordé en 2017, c’est durant son aventure américaine qu’Ivan a décidé de faire une pause avec le basket pour se consacrer à l’écriture et le tournage de ses vidéos humouristiques.

Etienne Ca

Passé par le centre de formation de l’Élan Chalon-sur-Saône, institution avec laquelle il a dominé en championnat de France Espoirs et signé son premier contrat en tant que basketteur professionnel en 2018 à l’âge de 21 ans, le frère de Leopold Ca (lui aussi basketteur pro) a connu des débuts mi-figue mi-raisin en Jeep Elite. Afin de retrouver du temps de jeu et continuer de s’aguerrir dans le monde des adultes, il a choisi de s’engager à l’échelon inférieur, en Pro B, où il découvrira la deuxième division française sous le maillot des Sharks Antibes. C’est avec le pseudo @daetienne sur le nouveau réseau social à la mode, TikTok, que ce poste 4/5 de 2m08 s’est fait une réputation sur la toile. Il y réalise notamment de nombreux micro-trottoirs. Le meilleur est à venir pour ce grand gabarit qui se décrit comme quelqu’un de timide, puisque son nombre d’abonnés s’élevant actuellement à 1.2 millions ne cesse de grandir jour après jour…