Au basket-ball, l’interception est une action de jeu qui permet au défenseur et à son équipe de récupérer le ballon et donc de passer en attaque. Elle se réalise obligatoirement avec la ou les mains. Pour réaliser une interception dans un timing parfait sans commettre de faute défensive sur l’adversaire, ou bien laisser filer le cuir à quelques instants près alors qu’il était à portée de mains, l’anticipation est le maître mot. S’il est difficile de prévoir avec exactitude le ou les mouvements que va ou vont effectuer l’adversaire, il est possible de visualiser mentalement les options possibles.

Toujours avoir un coup d’avance

Tout d’abord, il suffit d’observer l’attitude et la position du porteur du ballon sur le parquet par rapport au panier. S’il est proche du cercle, il tentera peut-être sa chance pour finir lui-même l’action avec un double-pas ou un tir. Tandis que s’il en est éloigné, à moins qu’il soit un tireur d’élite à longue distance, il privilégiera plus probablement une passe à un camarade. En conséquence, vous devez également connaitre le positionnement de vos coéquipiers sur le terrain.

Sachant que la passe sera effectuée à un joueur laissé libre par la défense ou à un joueur possédant un avantage de taille sur son vis à vis en un contre un, vous savez désormais dans quelle direction vous devez vous concentrer. Avoir une excellente vision du jeu est primordial pour être un intercepteur reconnu dans ce secteur.

Bien communiquer avec ses coéquipiers, un point capital

La communication entre coéquipiers présente également une grande importance. Une interception est une action individuelle qui peut être le fruit d’un travail collectif. A moins que le défenseur ne chipe directement le ballon dans les mains de l’attaquant, une interception résulte d’une bonne défense de groupe et de l’anticipation d’un ou plusieurs de ses membres. A noter que la mise en place d’une pression défensive forte pour essayer de faire paniquer le porteur de balle et l’inciter à prendre une décision rapide et mauvaise est l’un des facteurs principaux qui amènent à une interception.

Nous vous l’accordons, les conseils tactiques mentionnés ci-dessus sont plus faciles à dire qu’à appliquer. Mais avec le travail et l’expérience, vous allez assurément devenir meilleur dans ce domaine.

Avoir confiance en ses capacités

L’une des autres principales qualités d’un voleur de ballons est la confiance en soi. Effectivement, vouloir effectuer une interception présente une prise de risques. Elle peut facilement être sanctionnée par l’adversaire par un panier marqué si la tentative d’interception est manquée. En effet, si vous vous engagez trop d’un côté ou en avant, l’attaquant sera hors de portée de son défenseur. Le principal intéressé n’aura plus qu’à sanctionner l’équipe adverse si un tir ouvert se présente. Cela aurait de quoi rendre fou de rage votre entraîneur. Ce dernier pourrait décider de vous sortir du terrain. En plus de vous infliger une soufflante lorsque vous vous dirigerez vers le banc de touche…

Les dangers de l’interception

Si vous êtes trop agressifs en voulant voler le ballon à votre adversaire et allez à l’encontre des règles du jeu en défense, les arbitres pourraient également vous sanctionner de fautes. A la cinquième faute personnelle, vous serez disqualifiés. Par ailleurs, à partir de la cinquième faute collective par quart-temps, l’équipe adverse se rendra systématiquement sur la ligne des lancers-francs à chaque nouvelle faute défensive.

En voulant tenter une interception, vous ne gagnerez pas à tous les coups. Mais si vous ne prenez jamais aucun risque, vous n’en réaliserez jamais. Et n’en tirez donc jamais les bénéfices. Car l’interception peut mener à une contre-attaque qui apportera deux points faciles à votre équipe si un jeu rapide est déployé. Dans le cas contraire, vous récupérez le ballon. Par la même occasion, vous vous offrez une opportunité supplémentaire de scorer. En plus d’une attaque avortée pour l’adversaire… Ce dernier gâche ainsi la possibilité d’inscrire des nouvelles unités à leur compteur.

Les mensurations physiques, un plus indéniable

Enfin, d’un point de vue anatomique, disposer d’une grande envergure est un avantage certain pour réaliser une interception. Avoir de longs segments (bras et mains) permet également de dissuader l’adversaire dans ses mouvements avec la balle. Cela peut augmenter son temps de réflexion quant à sa prise de décision. Plus le porteur du ballon prendra du temps à faire un choix, plus la défense possédera l’avantage sur l’attaque.