La motivation est l’une des principales clés de la réussite ou non d’un basketteur au plus haut niveau. Surtout sur le long terme. Ceux qui n’ont plus l’envie et la détermination nécessaires pour fouler les parquets et prendre le dessus sur l’adversaire disparaissent rapidement du circuit. Il n’y a pas besoin d’un talent particulier pour avoir la soif de vaincre, l’envie de réaliser un grand match. Si vous répondez aux critères techniques et physiques requis pour évoluer dans une certaine division, une carrière de basketteur professionnel se joue aussi dans la tête.

Pour satisfaire de façon optimale le processus de récupération au niveau de leur corps et engranger un maximum d’énergie en peu de temps, les athlètes pros effectuent souvent une sieste avant de disputer un évènement sportif. Au réveil, les moins motivés peuvent donc souvent être un peu endormis et n’avoir qu’une envie : retourner se coucher.

L’avant match est différent pour tout le monde. Certains ont leurs propres habitudes, d’autres n’ont pas de routine particulière. Tout dépend du sportif, de sa rigueur et de ses convictions.

Se motiver, un exercice parfois difficile

A première vue, le fait d’instaurer une routine lors d’un « game day » semble être à double tranchant. Elle peut en effet vous permettre d’obtenir une certaine rigueur et discipline qui vous permettront d’être performant avec régularité dans le temps. Cette méthode consiste à répéter ce qui fonctionne. A ce sujet, on dit qu’il faut répéter une action pendant 21 jours consécutifs afin qu’elle devienne une habitude encrée dans votre quotidien. Mais au bout d’un moment, le fait de tenir rigoureusement un programme méticuleux peut également devenir ennuyeux et provoquer une baisse de motivation. Et ce, surtout si les résultats sportifs ne suivent pas…

Clairement, avec la redondance, il peut être parfois difficile de se motiver. La fatigue engendrée avec l’accumulation des entraînements et matchs peut également influencer négativement sur votre santé mentale et physique. Rester motivé vous permettra néanmoins de rester impliqué et donc d’augmenter vos chances d’être performant sur le terrain. Nous allons évoquer ci-dessous quelques solutions pour garder la pêche en toute circonstance. Et ainsi rester concentré sur vos objectifs :

  • Écouter de la musique. Se créer une playlist « basket-ball » ou « motivation » avec vos sons du moment est une bonne façon de se motiver. En fonction de votre humeur, vous pouvez réajuster votre liste de lecture en ajoutant ou en retirant certains titres de vos styles musicaux ou artistes favoris.
  • Se nourrir d’un échec passé. Vous ne voulez pas revivre un évènement douloureux. Alors vous allez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour ne pas connaitre à nouveau une terrible désillusion. Que cela soit une finale perdue, une relégation au niveau inférieur, la rage qui règne au plus profond de vous doit ressortir dans votre attitude et déteindre sur vos coéquipiers.
  • Visionner vos highlights ou celles d’une star NBA. Si vous manquez de confiance en vous, le fait de regarder vos meilleures actions vous permettra de vous motiver, de reprendre conscience de vos capacités sur un terrain de basket-ball. Dans le cas où vous ne posséderiez pas de vos propres highlights, alors la meilleure solution est d’observer les plus beaux moves de votre joueur préféré avec une musique entrainante qui va vous donner la rage de vaincre.

Retenez également que le match est censé être la récompense d’une semaine de travail dur réalisé lors des entraînements. Si vous n’avez plus aucune motivation à vous entraîner ou à disputer une rencontre, une réflexion personnelle sur vous-même s’impose. Cela signifie peut être que vous traversez une période difficile et que vous avez alors besoin de vous ressaisir. Ou bien qu’il est temps de mettre un terme à votre activité de joueur. Vous seul avez la réponse à cette question.