On vous recommande 👍

La marque Crossover Culture s’implante en France

Table des matières

A l’image de la NBA, la marque de chaussures et de vêtements « Crossover Culture » s’internationalise et est en train de frapper un grand coup pour son développement en Europe.

Originaire du pays du basket-ball, les États-Unis, et plus précisément de Los Angeles où bon nombre de joueurs amateurs, professionnels et streetballers s’affrontent au quotidien sur les terrains de Venice Beach, cet équipementier sportif n’a pas peur de se frotter aux mastodontes du marché que sont Nike, Jordan Brand, Adidas, Under Armour ou encore Puma.

Son slogan ? « Look good, feel good, play good, pay good ». Il reflète parfaitement l’état d’esprit de cette marque innovante fondée en Californie, non loin du strass et des paillettes d’Hollywood.

Simple mais épuré, son logo représente le cercle d’un panier de basket et son filet.

Le grand lancement de la marque Crossover Culture

Le lancement de « Crossover Culture » en France a eu lieu samedi dernier, le 12 septembre 2020. Disposant du soutien de la voix du basket américain dans l’Hexagone en la personne de George Eddy, cette entreprise s’est associée à des ambassadeurs de choix pour réaliser une entrée remarquée sur le secteur assez fermé des chaussures de basket.

Victimes de leur succès, plusieurs modèles collectors de sneakers apparaissent déjà indisponibles sur le site internet de l’enseigne. A ce rythme, il ne serait pas étonnant de voir la marque représentée sur de nombreux parquets français cette saison. Il parait par exemple tout à fait envisageable d’assister à la signature de contrats de sponsoring entre cet équipementier américain et des basketteurs professionnels de Jeep Élite ou de Pro B. Dans la bulle de la NBA à Orlando, l’un des meneurs de jeu des Brooklyn Nets, Chris Chiozza, a porté le modèle Kayo LP2 Winter durant les playoffs.

Si vous ne faites pas partie des chanceux qui ont pu mettre la main sur les éditions limitées des modèles de chaussures les plus prisées, ne vous inquiéter pas. Notre petit doigt nous dit que la branche française de la marque va se ravitailler dans les semaines à venir pour équiper les ballers branchés. Pour patienter, vous pouvez toujours commander un t-shirt, une casquette ou bien l’une des paires de shoes tout aussi stylées et confortables conçues pour tout type de basketteur.

Andrew Albicy, nouvel ambassadeur de Crossover Culture

Pour son lancement dans l’Hexagone, l’entreprise californienne Crossover Culture s’est entourée de plusieurs influenceurs connus des réseaux sociaux. Elle a également fait appel à George Eddy, ancienne voix de la NBA en France, pour promouvoir sa marque.

Depuis le 30 novembre dernier, cette griffe aux forts accents de culture urbaine et de playground est allée encore un peu plus loin dans sa mise en avant, en signant un contrat avec un nouvel ambassadeur de renom : Andrew Albicy. Il s’agit du premier athlète professionnel français à rejoindre les rangs de cet équipementier sportif américain.

Albicy, un nom qui parle dans le milieu du basket

Nommé capitaine de l’équipe de France par le sélectionneur Vincent Collet durant la dernière fenêtre internationale avec les Bleus, le meneur de jeu médaillé de bronze au Mondial 2019 prend du galon. En club, Albicy évolue cette saison du côté de Gran Canaria en Espagne, après avoir goûté aux joutes de l’Euroleague avec le Zénith de Saint-Petersbourg lors de l’exercice précédent. Par le passé, il a évolué en France du côté du Paris-Levallois et du BCM Gravelines-Dunkerque.

En parallèle multiple vainqueur du Quai 54, considéré comme étant le tournoi de streetball international le plus compétitif de la planète, « Swaggy Drew » (l’un de ses surnoms) représente parfaitement le profil type de joueurs que la marque Crossover Culture souhaite toucher. C’est-à-dire pouvant s’exprimer aussi bien sur les parquets des gymnases que sur le bitume des playgrounds.

Un partenariat qui fait sens pour Crossover Culture

Andrew Albicy s’est expliqué sur ce contrat de sponsoring avec la marque venant tout droit de Los Angeles.

« Je suis honoré de devenir le premier ambassadeur France de Crossover Culture. Pour moi, Crossover Culture incarne cette fusion parfaite entre lifestyle, basket et culture urbaine qui me plaît et dans laquelle je me reconnais. Tout le monde sait à quel point j’accorde de l’importance à mon shoe game sur et hors du terrain. Crossover Culture remplit mes attentes en termes de style et de confort. Un design simple et pur, valeurs que reflètent non seulement leurs produits, mais également leur packaging que j’adore ! »

De son côté, François Guyot, en qualité de directeur général de la société chargée de distribuer la marque sur le marché français, a également apporté son point de vue :

« Le partenariat de la marque Crossover Culture avec Andrew Albicy passe tout d’abord par une adhésion forte d’Andrew à la qualité technique et au design des produits. Mais ce que nous avons réussi de plus impactant, c’est de pouvoir partager avec Andrew Albicy un véritable ADN de marque avec des valeurs communes qui viennent renforcer ce partenariat et lui donner tout son sens. »

Pour poursuivre votre lecture sur Basket-BallWorld :