Alors oui ! Le titre peut paraître farfelu de part sa formulation, c’est à dire un vrai jeu de mots qui porte au final tout son sens !

Depuis le démantèlement du Big 4 de Detroit qui aura remporté un titre en 2004, les Pistons ont malheureusement sombré, doucement mais surement, mais c’est réellement le transfert de Chauncey Billups lors de la saison 2008-2009 contre Allen Iverson qui aura vraiment fait sombrer cette franchise (et qui aura permis à Denver d’accéder pour la première fois depuis longtemps aux finales de conférence)

Mais durant cette free-agency, les Pistons ont été très actifs et ont réussi à signer deux agents libres de marque : Brandon Jennings et Josh Smith. Nous allons essayer de décrypter leurs futurs rôles, puis plus tard ceux d’autres membres de la franchise.

Cela semblera évident pour tous, Josh Smith sera le franchise player de Detroit, ce sera lui qui aura la lourde tache de porter l’équipe au plus haut point – les playoffs – le titre (ce qui ne sera pas aisé au vu des équipes fraîchement renforcées et dominantes de la conférence Est). Il a déjà prouvé à Atlanta qu’il pouvait faire plus que survivre une équipe qui a perdu “son franchise player de saison régulière” qui n’aura malheureusement jamais réussi à shooter à plus de 40% de moyenne sur une série de playoffs (Big Up Joe Johnson et ton contrat maximum !).

Éternel boudé des All-Star Games (malgré des stats régulières, dignes d’un All-Star et surtout un jeu spectaculaire !), Smith voit enfin son souhait devenir réalité, c’est-à-dire devenir la star de l’équipe, être le Franchise Player. Il va  maintenant devoir avoir l’efficacité, la régularité du Franchise Player, mais surtout l’aspect moral du leader, celui qui devra unir l’équipe, celui qui devra faire cesser le trouble quand il s’installera, soit un sacré boulot…

J-Smoove devra absolument avoir un apport régulier, aux rebonds particulièrement (8.0 rebonds de moyenne en carrière et 8.5 rebonds de moyenne en playoffs). Au scoring, il pourra compter notamment sur Brandon Jennings, qui aura un rôle (je le pense) aussi très important à ses côtés.

Autant J-Smoove sera le leader des Pistons, autant Young Money sera réellement la seconde option de Detroit. Il sera d’ailleurs (je le pense en tout cas) la meilleure solution pour lui d’être rentable. Il l’a dit clairement : à Milwaukee, il forçait son jeu (et les shoots). Il a également déclaré qu’il allait “changer son jeu” en arrivant à Motown. D’autant plus qu’être associé à Josh Smith lui permettra de lui libérer des espaces pour avoir plus de tirs ouverts et d’opportunités en attaque.

Malgré tout, Jennings devra se rappeler à quel poste il joue, c’est-à-dire “meneur de jeu”. Il va donc devoir mener le jeu, ce sera à lui d’appliquer les consignes du coach en attaque (notamment les systèmes, les schémas défensifs…) et devra se comporter en deuxième leader et faire taire les critiques sur son comportement.  Il devra aussi faire augmenter sa moyenne de passes décisives par match (5.7 assists/match, vraiment peu pour un meneur titulaire, supporting cast défaillant… ?) à la manière d’un Tony Parker, qui, durant ses sept premières années, n’a pas dépassé les 6.1 assists de moyenne, et tourne depuis deux ans à plus de 7.5 passes décisives par rencontre en moyenne.

Mais sa mission principale résidera en le juste partage des munitions et de la balle. Il devra chercher majoritairement son Franchise Player, sans oublier d’impliquer les autres joueurs sur le terrain, notamment lui-même.

Il en sera capable, et je pense qu’un autre nouveau venu pourra l’aider dans cette mission…

La suite plus tard…

N’hésitez pas à commenter sur le site !

Twitter: https://twitter.com/NeverStopBball

Facebook : https://www.facebook.com/FranckEcritDesArticlesBasket?ref=hl