transferts basket Pro B 2022-2023
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

6 destinations de rêve pour les fans de NBA

Table des matières

Le tourisme lié au sport rapporte gros aux États-Unis. Le Super Bowl a un impact économique de plus 600 millions de dollars dans la région de New York à lui tout seul. Pourtant, les passionnés de sport n’ont pas besoin de grandes occasions pour démonter leur amour du jeu pendant leurs vacances et transformer un voyage en une aventure inoubliable. Si les passionnés de baseball se ruent sur l’authentique Field of Dreams dans l’Iowa, les patineurs amateurs préfèrent la « Miracle on Ice » des Jeux Olympiques américains à Lake Placid dans l’État de New-York. Les basketteurs, eux, choisissent de tirer des paniers à Springfield. Voici donc 6 destinations idéales pour les amateurs de la balle orange !

New-York

À New-York, même les amateurs de casino en ligne français se prennent au jeu ! Car lorsque l’on veut voir des playgrounds, ces terrains publics en cage qui ont donné naissance aux plus grandes légendes du basketball, c’est à Big Apple qu’il faut aller. Vous pourrez même disputer une partie contre les habitants du coin. Que diriez-vous ensuite d’aller voir un match des Knicks au Madison Square Garden ?

La Caroline du Nord 

C’est constamment la March Madness à Chapel Hill et à Durham, en Caroline du Nord, où les amateurs de basket-ball universitaire enfilent leurs maillots pour assister aux matchs des Tar Heels (cinq fois champions nationaux de la NCAA) et des Duke Blue Devils au Cameron Indoor Stadium.

La Nouvelle-Angleterre

Un road trip à travers la Nouvelle-Angleterre crée des vacances dignes de ce nom pour les amateurs de basket-ball, de hardball et de sports de raquette. Étape obligatoire du voyage : le Naismith Memorial Basketball Hall of Fame, le Panthéon du basketball, qui se trouve à Springfield, ville où James Naismith a créé le jeu en 1891. Près de 300 joueurs emblématiques y sont intronisés.

Chicago

Le United Center de Chicago a été le théâtre de quelques-uns des meilleurs matchs de basket-ball jamais joués sur le parquet, notamment lorsque Michael Jordan a rejoint les Bulls en 1984. Au bord du Lac Michigan, dans l’Illinois, Chicago a été élue plusieurs fois meilleure ville des États-Unis en ce qui concerne le sport. Comme à New-York, le basket de rue y est une religion.

Los Angeles

Los Angeles accueille non pas une mais deux équipes de NBA, les célèbres Lakers et les Clippers, ce qui en dit long sur l’obsession de cette ville pour le basket. Découvrez les terrains publics de Venice Beach où de nombreux joueurs ont fait leurs armes et qui ont inspiré plusieurs films dont White Men Can’t Jump. Vous pourrez ensuite encourager votre équipe préférée lors d’un match au Staples Center. Le séjour promet d’être inoubliable!

Philadelphie

Bien qu’elle ne soit pas aussi célèbre de New York ou Los Angeles, les playgrounds de la 16e rue et de Susquehanna étaient légendaires à l’époque. L’équipe de Philadelphie, les Philadelphia 76ers, plus connus sous le nom de Sixers a d’ailleurs été trois fois championne de NBA en 1955, en 1967 puis en 1983.