meilleures affaires draft NBA - Isaiah Thomas
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Ces 5 meilleures affaires de la draft NBA

Table des matières

Il y a les pires flops réalisés à la draft par les franchises disposant du premier choix. A l’inverse, on retrouve également de bien meilleures affaires réalisées le soir de la cérémonie annuelle du basket américain. Quatre joueurs internationaux figurent dans cette liste réduite de cinq joueurs. Leur empreinte dans la Grande Ligue a été réel. Et il l’est encore pour certain d’entre eux. Voici les cinq meilleurs steals dans l’Histoire de la draft NBA.

Manu Ginobili

Avant-dernier choix de la draft 1999, l’élégant arrière gaucher argentin a atterri aux San Antonio Spurs. Manu Ginobili aura passé l’intégralité de sa carrière aux États-Unis au sein de la franchise texane. Cette dernière en aura fait un membre essentiel de son Big Three avec Tim Duncan et Tony Parker. Ayant pris sa retraite à l’âge de 41 ans, Ginobili a connu une carrière remplie de succès. Individuellement, il a été élu MVP des JO et de l’Euroleague. Et ce, en plus d’être deux fois All-Star NBA. Collectivement, le natif de Bahia Blanca a remporté les trois compétitions les plus prestigieuses au Monde. A commencer par l’Euroleague en 2001 avec Bologne et la NBA à quatre reprises (2003, 2005, 2007 et 2014) avec les Spurs. Mais aussi les Jeux Olympiques (médaille d’Or en 2004 à Athènes) avec son pays. La grande classe !

Isaiah Thomas

Isaiah Thomas est l’un des plus petits joueurs par la taille de la NBA des années 2010. Mais il est doté d’un si grand cœur ! Les obstacles et difficultés rencontrées sur le plan sportif et personnel ne l’ont pas abattu. A l’image de sa sélection en dernière position de la draft NBA 2011. Thomas a redoublé d’efforts pour prouver à tout le monde qu’ils avaient eu tord de ne pas le retenir plus tôt dans la cuvée. Avec plus de 11 points de moyenne par match, il a été impactant dès sa première saison dans la Grande Ligue. Il a ensuite changé de dimension en devenant All-Star cinq ans plus tard ! La saison suivante, Isaiah Thomas devenait l’un des meilleurs scoreurs de NBA. Cela avec près de 29 points inscrits par rencontre ! Son ascension a tout simplement été incroyable. Cependant, sa chute a ensuite été aussi spectaculaire.

Nikola Jokic

L’intérieur international serbe est l’une des nouvelles stars de la NBA. All-Star ces quatre dernières saisons et même sacré MVP du championnat en 2021, Nikola Jokic est une pointure XXL. Peu de personnes lui auraient présagé un tel avenir. Il faut dire que dans sa jeunesse, l’intéressé était un adolescent obèse addict au Coca-Cola. Son sens incroyable du collectif, son agilité exceptionnelle balle en mains pour un athlète de 2m13 et sa grande polyvalence en font un joueur incontournable dans le dispositif de Mike Malone. Sa sélection en 41ème position de la draft NBA 2014 ressemble aujourd’hui à une aberration. Toutes les autres équipes du championnat sont passées à côté de ce joyau.

Luis Scola

A l’image de son compatriote Manu Ginobili, Luis Scola est passé sous les radars de l’ensemble des franchises NBA. A l’exception d’une équipe, les San Antonio Spurs ! Le champion olympique a tapé dans l’œil de l’organisation texane. Celle-ci est ouverte au basket international depuis la fin des années 1990. Cependant, l’intérieur argentin n’aura jamais porté les couleurs des Spurs. Le 56ème choix de la draft 2002 a attendu 2007 pour effectuer ses grands débuts en NBA. C’était avec les Houston Rockets, une autre franchise localisée dans le Texas. Là-bas, Luis Scola s’est imposé comme un joueur majeur. Il y a notamment réalisé une saison à plus de 18 points, 8 rebonds et 2 passes décisives en moyenne par match. Des statistiques de All-Star ! Ayant par la suite beaucoup bougé (Suns, Pacers, Raptors et Nets), Scola a quitté la NBA en 2017, à 37 ans !

Marc Gasol

Marc Gasol est l’un des plus grands steals de l’Histoire de la draft NBA. Il a en effet été sélectionné au second tour, en tant que 48ème choix plus précisément. Les Lakers possédaient alors ses droits, en tant que franchise l’ayant drafté. Contrairement à son grand frère Pau Gasol, Marc a patienté un an avant de rejoindre la Grande Ligue. Entre temps, Los Angeles et Memphis ont réalisé un transfert incluant les deux frangins. Pau deviendra double champion NBA avec L.A. Tandis que Marc s’imposera comme son digne successeur aux Grizzlies. Au point d’être élu meilleur défenseur du championnat et trois fois All-Star. 2019 sera l’année de la consécration pour Marc Gasol. Il aura été sacré à la fois champion NBA avec les Raptors et champion du Monde avec l’Espagne. Le tout en étant un élément majeur des deux équipes !