Avec un effectif de seulement neuf joueurs (Etienne Ory, Sidy N’Dir, Alpha Kaba et Timothé Luwawu-Cabarrot n’ont pas joué) et un cinquième match disputé en autant de jours, les conditions n’étaient pas optimales pour les jeunes français pour tenter de vaincre une équipe serbe au complet. A l’occasion de la grande finale du tournoi amical d’Istanbul et malgré avoir dominé en première mi-temps, les hommes de Jean-Aimé Toupane se sont finalement inclinés sur le fil (81-77) en fin d’après-midi, la faute à une trop grande fatigue accumulée et un quatrième quart-temps fatal.

Le début de rencontre était très équilibré entre les deux équipes mais les tricolores allaient s’offrir un premier avantage de sept unités au terme du premier quart-temps (19-26, 10′). Arthur Rozenfeld (11 points, 4 rebonds et 11 passes décisives), Petr Cornelie (16 points et 3 rebonds), Guerschon Yabusele (18 points et 7 rebonds) and co auront même compté jusqu’à quatorze points d’avance (22-36, 14′) au cours du second acte et faisaient toujours course en tête à la mi-temps (32-42). Mais dès le retour des vestiaires, la Serbie revenait au score à vitesse grand V et ne tardait pas à égaliser grâce à un 7-0 infligé d’entrée (42-42, 22′). A deux minutes de la fin du troisième quart-temps, les serbes prenaient même l’avantage pour la première fois de la partie (55-54, 28′)… pour le conserver jusqu’à la fin du match. Deux paniers à trois-points consécutifs inscrits par leurs adversaires à deux minutes et trente secondes du terme (77-67) auront été fatals pour les français qui auront malgré tout rien lâché et tout donné.

C’est la première défaite de l’équipe de France des moins de 20 ans sur leurs huit dernières rencontres disputées.

Les marqueurs français : Arthur Rozenfeld (11), Paul-Lou Duwiquet (7), Corentin Carne (0), Lucas Dussoulier (12), Axel Bouteille (6), Charles Galliou (0), Petr Cornelie (16), Mathias Lessort (7) et Guerschon Yabusele (18).