Tout d’abord, pour non-initiés qui ne connaitraient pas le terme, un rookie dans le sport américain est un joueur de première année. Autrement dit, il s’agit d’un novice dans son domaine.

En NBA, dans le meilleur championnat de basket-ball au Monde, les athlètes qui débarquent dans cette compétition mènent une vie plus ou moins difficile sur et en dehors des parquets. Ils découvrent un tout nouvel univers. Pour certains, il s’agit de leur première expérience en tant que basketteur professionnel. Pour d’autres, les athlètes étrangers notamment, le changement de décor et de culture est totalement déboussolant. A l’image des basketteurs américains évoluant en Europe, l’éloignement avec leur famille et leurs proches n’est pas évident à vivre.

Au niveau sportif, les rookies traversent habituellement le fameux « rookie wall » en cours de saison. C’est-à-dire qu’ils sont éprouvés physiquement et mentalement, et leurs performances s’en ressentent sur le terrain. Très peu de basketteurs l’évite. Leur corps n’est pas habitué au rythme effréné qui existe en NBA. Et ce, malgré un temps de jeu limité pour les athlètes les moins cotés.

Le bizutage, un passage obligatoire en NBA

Par ailleurs, dans la vie de groupe, il y a des traditions à respecter. Le bizutage est légion auprès des rookies au sein des franchises NBA. Peu importe qu’il s’agisse d’une future superstar ou bien d’un joueur de banc, aucun joueur de première année n’y échappe à un moment ou un autre. Les tâches confiées sont souvent ingrates et leurs obligations parfois gênantes voire humiliantes.

Lorsqu’ils sont plusieurs dans la même équipe, les rookies peuvent se partager certaines missions. Ils se sentent alors moins seuls et c’est un opportunité de développer une plus forte cohésion entre eux. Ce n’est néanmoins pas toujours possible dans toutes les équipes, notamment celles visant le titre, puisqu’il ne peut n’y avoir qu’un seul rookie.

Voici les quatre bizutages les plus populaires concernant les rookies NBA. Certains sont hilarants.

Se balader avec un sac ou une peluche pour petite fille

Les joueurs installés en NBA aiment bien infantiliser et mettre mal à l’aise les nouvelles recrues. En début de saison, beaucoup de rookies vont se voir offrir une dotation bien particulière de la part de leurs coéquipiers. Il peut s’agir d’un sac à dos ou d’une peluche représentant une licorne, Hello Kitty, un personnage de Disney ou Dora l’exploratrice par exemple. Ils ont pour obligation de l’amener avec eux à tous les matchs. Lors du passage pour rallier les vestiaires avant chaque rencontre, ils sont ainsi photographiés avec. Ces clichés permettent de conserver quelques souvenirs de leur cadeau de bienvenu.

Chanter une chanson et/ou effectuer des pas de danse en public

Que cela soit pour célébrer l’anniversaire d’un coéquipier ou bien lors d’une représentation d’équipe en public à l’occasion d’un évènement particulier, les rookies sont sollicités pour assurer le spectacle par la voix. Ce genre de moment peut s’avérer très angoissant pour ceux qui ne possèdent aucun talent artistique en dehors du basket.

Apporter le petit déjeuner pour toute l’équipe

Les donuts sont très appréciés aux Etats-Unis. Il existe des enseignes spécialisées qui en vendent de toutes sortes du matin au soir. Un petit passage matinal par la boulangerie ou le centre commercial du coin s’impose pour les rookies qui sont de corvée. En cas d’oubli, la sanction peut être sévère.

Porter les valises de coéquipiers

En signe de respect, porter le sac de la star de l’équipe ou d’un vétéran fait partie des missions quotidiennes d’un rookie. Il est souvent récompensé en échange. En plus de bénéficier de conseils de qualité pour devenir un meilleur basketteur, il peut obtenir de petites attentions matérielles. Diverses sortes de cadeau comme des vêtements ou du cash peuvent être offertes par un sportif multi-millionnaires à son jeune camarade.

D’une manière générale, un refus de se conformer au bizutage n’est pas vraiment envisageable pour un athlète qui tient à durer en NBA et continuer à recevoir des passes de ses coéquipiers à l’entraînement et en match.

Toutes les formes de bizutage possibles n’ont pas été mentionnées dans cet article. Il faut dire que certains actes restent confidentiels et sont parfois dévoilés sous forme d’anecdotes par les victimes plus tard dans leur carrière ou bien une fois à la retraite.

La vie d’un rookie peut parfois sembler difficile à supporter. Cependant, les « bons » côtés sont nombreux. Il y a bien sûr la gloire, la célébrité et la richesse financière. Cela va évidement de pair. Les salaires des joueurs en NBA sont très élevés. On parle de pratiquement 1 million de dollars minimum par an. De plus, chez les nouveaux arrivants dans la Grande Ligue, on retrouve la satisfaction personnelle d’avoir réalisé son rêve d’enfant. Ce privilège n’a pas de prix.