Modification du format cette semaine pour une analyse match par match plus claire et plus précise ! 

Pau Lacq Orthez – Orléans : 69-63 (18-11 | 31-26 | 44-47 | 69-63)

Pau enregistrait le retour de ses néo-pros (Alexandre Moisy, Corentin Carne et Alpha Kaba) mais était toujours privé de Felipé Braga et Léopold Cavalière. L’EBPLO partait tout de même favori dans cette rencontre ; ils ont toutefois dû batailler jusqu’aux derniers instants pour s’imposer !

Les chiffres clés :

– 39 rebonds à 27 pour Pau.

– 26 lancers-francs pour Orléans (20 réussis) contre 15 pour Pau (9 réussis).

– 13 passes décisives pour Pau contre 7 à Orléans.

Les joueurs majeurs :

Alpha Kaba (Pau) : 16 pts à 7/18 aux tirs dont 1/5 à 3-pts, 1/3 aux Lfs, 12 rebonds, 1 passe, 1 contre, 2 interceptions et 1 balle perdue pour 18 d’évaluation en 28 minutes.

Alexandre Moisy (Pau) : 15 pts à 5/9 aux tirs dont 2/5 à 3-pts, 3/4 aux Lfs, 6 passes, 1 rebond, 2 interceptions et 4 balles perdues pour 15 d’évaluation en 34 minutes.

Tony Ehimegbe (Orléans, MVP) : 25 pts à 5/11 aux tirs dont 2/5 à 3-pts, 13/14 aux Lfs, 5 rebonds, 2 passes, 9 fautes provoquées, 3 interceptions et 1 balle perdue pour 27 d’évaluation en 30 minutes.

Nanterre – Chalon-sur-Saône : 85-83 (21-20 | 49-37 | 67-63 | 85-83)

Duel entre deux équipes qui auront du mal à accrocher le bon wagon pour le trophée du futur à n’en pas douter. Cependant, Chalon pouvait compter le renfort des néo-pros David Michineau et Matthias Lessort. En vain, les franciliens ont été plus forts dans la maîtrise de la partie.

Les chiffres clés :

– 39 rebonds à 28 en faveur de Chalon.

– 15 interceptions pour Nanterre, 12 pour Chalon.

– 16 balles perdues par Nanterre, 19 par Chalon.

– 32/64 pour Nanterre (50 % dont 35 % à 3-pts), seulement 27/68 pour Chalon (40 % dont 17.6 % à 3-pts).

Les joueurs majeurs :

William Mensah (Nanterre, MVP) : 16 pts à 6/13 aux tirs, 4/6 aux Lfs, 6 passes, 5 rebonds, 5 interceptions, 1 contre et 2 balles perdues pour 22 d’évaluation en 31 minutes.

Arthur Kasperzec (Nanterre) : 16 pts à 5/8 aux tirs dont 4/5 à 3-pts, 2/2 aux Lfs, 2 passes, 1 rebond, 1 interception, 1 balle perdue, +19 pour Nanterre lorsqu’il été sur le terrain et 5 fautes commises pour 16 d’évaluation en 24 minutes.

Abdoulaye Ndoye (Chalon-sur-Saône) : 17 pts à 7/11 aux tirs, 3/5 aux Lfs, 9 rebonds (dont 4 offensifs), 2 interceptions, 2 contres et 1 balle perdue pour 23 d’évaluation en 28 minutes.

Le Mans – Rouen : 73-54 (22-12 | 44-22 | 62-34 | 73-54)

Le Mans confirme son excellent début de saison avec un joueur, Youssoupha Fall, ultra dominant à l’intérieur ce samedi. Rouen de son côté encaisse un second revers en autant de matchs.

Les chiffres clés :

– 41 rebonds à 23 pour Le Mans.

– 17 passes décisives pour Le Mans, 9 pour Rouen.

Le joueur majeur :

Youssoupha Fall (Le Mans, MVP) : 17 pts à 6/9 aux tirs, 5/8 aux Lfs, 17 rebonds dont 11 offensifs (!!), 2 passes, 7 fautes provoquées, 3 contres, 2 interceptions et 1 balle perdue pour 34 d’évaluation en seulement 25 minutes !

Cholet – Dijon : 67-59 (19-14 | 44-27 | 50-46 | 67-59)

Cholet enchaîne parfaitement une seconde victoire en deux matchs en ayant, comme d’habitude, pas un joueur qui va flamber mais un collectif bien huilé. Côté dijonnais, on a cru au hold-up en troisième quart-temps après une première mi-temps totalement ratée. Nul doute que ce groupe est tout de même un candidat sérieux au Trophée du Futur !

Les chiffres clés :

– 9/28 à 3-pts pour Cholet, 4/14 pour Dijon.

– 14 passes pour Cholet, 10 pour Dijon.

– 17 balles perdues à Cholet, 18 à Dijon.

Les joueurs majeurs :

Antoine Chevrier (Cholet, MVP) : 14 pts à 4/9 aux tirs dont 3/8 à 3-pts, 3/4 aux Lfs, 4 passes, 3 rebonds, 6 fautes provoquées et 1 interception pour 16 d’évaluation en 23 minutes.

Johan Clet (Cholet) : +21 lorsqu’il est sur le parquet, 16 pts à 6/10 aux tirs dont 4/8 à 3-pts, 4 passes, 3 rebonds, 2 interceptions et 4 balles perdues pour 15 d’évaluation en 31 minutes.

Drissa Ballo (Dijon) : 14 pts à 6/11 aux tirs, 2/3 aux Lfs, 13 rebonds dont 6 offensifs, 1 passe, 1 contre, 1 interception et 1 balle perdue pour 23 d’évaluation en 36 minutes.

Chalons-Reims – Paris Levallois : 69-100 (19-20 | 35-38 | 50-66 | 69-100)

Le Paris Levallois espoirs est la première équipe, toutes divisions confondues, à inscrire 100 pts en championnat cette saison ! Solide performance pour un effectif qui tourne sur 10 joueurs ! Attention, Chalons-Reims reste une équipe solide qui devrait en inquiéter plus d’un cette saison !

Les chiffres clés :

– 10/22 à 3-pts pour Paris, 7/19 pour Chalons.

– 38 rebonds à 27 pour Paris.

– 18 passes décisives de chaque côté !

– 19 balles perdues pour Paris… 32 (!!) pour chalons-Reims.

Les joueurs majeurs :

Solly Stansburry (Paris Levallois, MVP) : +27 lorsqu’il est sur le parquet, 17 pts à 6/12 aux tirs, 5/5 aux Lfs, 7 rebonds, 2 passes, 3 interceptions, 1 contre et 1 balle perdue pour 23 d’évaluation en 24 minutes.

Maxime Roos (Paris Levallois) : 18 pts à 7/16 aux tirs dont 3/6 à 3pts, 1/1 aux Lfs, 5 rebonds, 2 passes, 5 interceptions et 2 balles perdues pour 19 d’évaluation en 27 minutes.

Samba Balayera (Paris Levallois) : 15 pts à 4/8 aux tirs, 7/8 aux Lfs, 3 rebonds, 2 passes, 4 interceptions et 3 balles perdues pour 16 d’évaluation en 15 minutes.

Bourg en Bresse – Le Havre : 63-82 (14-19 | 35-41 | 49-61 | 63-82)

Bourg en Bresse concède là sa deuxième défaite en deux matchs à la maison. Terrible début de saison pour eux. Côté havrais, belle réaction après la défaite aux docs la semaine dernière face à l’un des favoris du championnat, l’ASVEL.

Les chiffres clés :

– 12/21 aux Lfs pour Bourg contre 16/20 pour Le Havre.

– 17 passes décisives pour le Havre contre 12 à Bourg.

– 26 ballons perdus par Bourg contre 17 pour Le Havre.

Les joueurs majeurs :

Ugo Teurcq (Le Havre, MVP) : 13 pts à 4/9 aux tirs dont 3/8 à 3-pts, 2/2 aux Lfs, 6 passes, 6 rebonds, 5 interceptions et 2 balles perdues pour 23 d’évaluation en 32 minutes.

Guillaume Plas (Le Havre) : +21 lorsqu’il est sur le parquet, 13 pts à 5/7 aux tirs, 2/2 aux Lfs, 3 rebonds, 1 passe, 2 interceptions et 2 balles perdues pour 15 d’évaluation en 30 minutes.

Limoges – Nancy : 62-73 (4-19 | 26-42 | 44-60 | 62-73)

Les nancéiens ont parfaitement commencé la partie en infligeant un 15-0 aux limougeauds. Ensuite, c’est la classe d’Alexis Thomas qui aura éteint tous les espoirs de Limoges dès qu’un possible retour se profilait !

Les chiffres clés :

– 15-0 dès l’entame du match pour Nancy.

– 17 balles perdues par Nancy, 22 par Limoges.

Le joueur majeur :

Alexis Thomas (Nancy, MVP) : 26 pts à 9/17 aux tirs dont 2/7 à 3-pts, 6/9 aux Lfs, 6 rebonds, 2 passes, 8 fautes provoquées, 4 interceptions, 1 contre et 1 balle perdue pour 27 d’évaluation en 32 minutes.

Boulogne sur Mer – Gravelines Dunkerque : 46-72 (8-20 | 21-46 | 34-57 | 46-72)

Gravelines n’était plus habitué à perdre et pourtant s’est incliné dès la première journée ! Ce sont les cadres qui ont remis les choses en place aujourd’hui avec en première ligne Paul-Lou Duwiquet et Séraphin Saumont. Gravelines s’est imposé avec sa marque de fabrique : la défense !

Les chiffres clés :

– 46 tirs tentés par Boulogne, 67 par Gravelines !

– 11 balles perdues par Gravelines, 22 par Boulogne.

– 23 interceptions pour Gravelines, 12 pour Boulogne.

Les joueurs majeurs :

Paul-Lou Duwiquet (Gravelines, MVP) : +28 lorsqu’il est sur le parquet, 11 pts à 3/8 aux tirs dont 1/4 à 3-pts, 4/4 aux Lfs, 6 passes, 7 rebonds, 6 fautes provoquées, 2 contres, 2 interceptions et 2 balles perdues pour 21 d’évaluation en 29 minutes.

Séraphin Saumont (Gravelines) : 14 pts à 6/10 aux tirs dont 1/4 à 3-pts, 1/2 aux Lfs, 10 rebonds, 2 passes, 2 interceptions, 1 contre et 1 balle perdue pour 23 d’évaluation en 35 minutes.

William Olugbeje (Boulogne) : 9 pts à 4/4 aux tirs, 8 rebonds, 1 passe, 1 interception et 2 balles perdues pour 16 d’évaluation en 19 minutes.

Strasbourg – ASVEL : 73-62 (22-5 | 37-23 | 53-47 | 73-62)

Petite surprise dans cette partie ! Le favori (avis personnel) de la saison tombe dès la seconde journée ! Et pour cause, l’ASVEL a traîné comme un boulet leur début de match totalement raté ! A Strasbourg, le collectif bien huilé a fait des dégâts.

Les chiffres clés :

– 9 lancers-francs pour Strasbourg, 28 pour l’ASVEL (équipe qui en provoque le plus sur ces deux premières journées).

– 38 rebonds à 26 pour Strasbourg.

– 19 passes sur 30 réussites strasbourgeoises, 7 passes sur 18 paniers à l’ASVEL.

Les joueurs clés :

Damien Bouquet (Strasbourg, MVP) : 13 pts à 6/12 aux tirs dont 1/2 à 3-pts, 6 rebonds, 3 passes, 5 interceptions et 3 balles perdues pour 17 d’évaluation en 34 minutes.

Xavier-Robert François (Strasbourg) : 11 pts à 5/7 aux tirs, 1/1 aux Lfs, 8 rebonds, 1 passe, 4 balles perdues pour 14 d’évaluation en 21 minutes.

Benjamin Mendez (ASVEL) : 12 pts à 4/5 aux tirs dont 2/3 à 3-pts, 2/2 aux Lfs, 5 rebonds, 2 passes, 3 interceptions et 2 balles perdues pour 19 d’évaluation en 28 minutes.