Le Paris Levallois s’impose en match en retard de la huitième journée.

Paris Levallois – ASVEL : 89-66 (22-19 | 48-29 | 75-56 | 89-66)

Le Paris Levallois effectue la très bonne opération au classement dans ce match en retard et ré-intègre ainsi le Top4 de la ProA espoirs. L’ASVEL pour sa part, avec un bilan de 4 victoires pour 6 défaites continue de piétiner.

 

Les chiffres clés :

– 19 balles perdus par Paris, 23 par l’ASVEL.

– 26-10 dans le deuxième quart temps pour Paris.

– 11/28 à 3pts pour Paris, 4/18 pour l’ASVEL.

 

Les joueurs majeurs :

Cyrille Eliezer Vanerot (Paris Levallois) : 13pts à 4/7 à 2pts, 1/4 à 3pts, 2/2 aux Lfs, 5 rebonds, 5 passes, 3 interceptions, 2 contres et 2 balles perdus pour 20 d’évaluation en 28 minutes.

Frédéric Loubaki (Paris Levallois) : 5pts à 0/1 à 2pts, 1/1 à 3pts, 2/2 aux Lfs, 9 passes, 6 rebonds, 2 interceptions et 2 balles perdus pour 19 d’évaluation en 20 minutes.

 

Brève original du 4 novembre 2014 :

 

Après huit journées, Le Mans est toujours seul en tête après sa solide victoire à Chalons-Reims. A l’opposé, Rouen ne décolle toujours pas. Les individualités se sont particulièrement illustrées ce week-end avec 5 joueurs à 29 ou plus d’évaluation.

Chalons-Reims – Le Mans : 79-85 (17-23 | 24-44 | 57-61 | 79-85)

Après une première mi-temps maîtrisée, les manceaux ont vu leur adversaire revenir sous le panache d’un exceptionnel Jérémy Ricard. Il est l’auteur d’une remarquable performance… qu’Antoine Wallez a réussi à surpasser. Un match où deux individualités sont très largement sorties du lot !

Les chiffres clés :

– 19 balles perdues par Chalons-Reims, 13 pour Le Mans.

– 15 passes pour Chalons-Reims, 23 pour Le Mans.

 

Les joueurs majeurs :

Antoine Wallez (Le Mans) : 23 pts à 9/13 à 2 pts, 1/1 à 3-pts, 2/2 aux Lfs, 11 rebonds, 6 passes, 2 interceptions et 2 balles perdues pour 36 d’évaluation en 36 minutes.

Jérémy Ricard (Chalons-Reims) : 21 pts à 9/15 à 2 pts, 3/6 aux Lfs, 12 rebonds, 6 passes, 5 fautes provoquées, 4 interceptions et 1 balle perdue pour 33 d’évaluation en 29 minutes.

 

Nancy – Cholet : 92-51 (21-12 | 44-22 | 68-43 | 92-51)

Après un magnifique début de saison, les choletais enchaînent une troisième défaite consécutive depuis la blessure d’Ywen Smock. A l’inverse, Nancy a retrouvé l’ensemble de ses joueurs et compile 4 victoires sur les 5 derniers matchs.

Les chiffres clés :

– 42 rebonds à 21 pour Nancy.

– 29 Lfs pour Nancy, 8 pour Cholet.

 

Les joueurs majeurs :

Geoffrey Delarboulas (Nancy) : 22 pts à 5/8 à 2 pts, 1/2 à 3-pts, 9/9 aux Lfs, 8 rebonds, 4 passes, 6 fautes provoquées, 2 interceptions et 3 balles perdues pour 29 d’évaluation en 27 minutes.

Baba Soma Samake (Nancy) : 14 pts à 7/8 à 2 pts, 6 rebonds, 1 passe, 3 interceptions et 2 balles perdues pour 19 d’évaluation en 27 minutes.

Thomas Grun (Nancy) : 12 pts à 3/3 à 2pts, 1/3 à 3-pts, 3/4 aux Lfs, 7 passes, 4 rebonds, 2 contres et 3 balles perdues pour 19 d’évaluation en 30 minutes.

 

Pau Lacq Orthez – Dijon : 72-61 (15-12 | 31-27 | 55-40 | 72-61)

Pau enregistrait le retour de Felipe Braga… mais ils n’arrivent toujours pas à être au complet. Alexandre Moisy, Corentin Carne et Alpha Kaba manquaient cette fois-ci à l’appel. Les locaux se sont toutefois imposés en équilibrant leur bilan (4 victoires et 4 défaites), revenant ainsi à égalité avec leur adversaire du jour.

Les chiffres clés :

– 26 balles perdues par Pau, 24 par Dijon.

– 25/53 (47%) pour Pau, 16/51 (31%) pour Dijon.

 

Les joueurs majeurs :

Guillaume Valayer (Pau Lacq Orthez) : 16 pts à 6/8 à 2 pts, 4/5 aux Lfs, 6 rebonds, 1 passe, 2 interceptions et 2 balles perdues pour 20 d’évaluation en 17 minutes.

Elie Okobo (Pau Lacq Orthez) : 21 pts à 3/3 à 2 pts, 4/8 à 3-pts, 3/4 aux Lfs, 4 rebonds, 1 passe, 5 fautes provoquées, 4 interceptions mais 5 balles perdues pour 20 d’évaluation en 28 minutes.

Drissa Ballo (Dijon) : 11 pts à 4/4 à 2 pts, 3/6 aux Lfs, 12 rebonds, 1 passe, 7 fautes provoquées et 4 balles perdues pour 17 d’évaluation en 29 minutes.

 

Orléans – Le Havre : 83-70 (23-17 | 39-31 | 61-50 | 83-70)

Cette fois-ci c’est certain, Orléans est bel et bien lancé. Après 6 défaites de rang, les orléanais enchaînent une deuxième victoire consécutive. Pour sa part, Le Havre réalise une bien mauvaise opération au classement.

 

Les chiffres clés :

– 18 balles perdues par Le Havre, 16 par Orléans.

– 18/24 aux Lfs pour Orléans, 5/6 pour Le Havre (différentiel de 13 pts soit l’écart final).

Le joueur majeur :

Mohamed Queta (Orléans) : 29 pts à 9/12 à 2 pts, 2/5 à 3-pts, 5/6 aux Lfs, 5 rebonds, 3 passes, 5 fautes provoquées, 2 interceptions, 2 contres et 3 balles perdues pour 31 d’évaluation en 35 minutes.

 

Rouen – Nanterre : 63-76 (12-23 | 39-40 | 48-58 | 63-76)

Pour la première fois de la saison, Rouen a réagi après un très mauvais départ. Cela est resté toutefois insuffisant pour accrocher la victoire. Nanterre pointe pour sa part toujours en seconde position à une victoire derrière Le Mans.

 

Les chiffres clés :

– 2/24 (!!!) à 3-pts pour Rouen, 7/20 pour Nanterre.

– 7/11 aux Lfs pour Rouen, 17/24 pour Nanterre.

 

Les joueurs majeurs :

Guillaume Daurces (Nanterre) : 19 pts à 2/2 à 2 pts, 5/9 à 3-pts, 7 rebonds, 1 passe, 1 balle perdue pour 22 d’évaluation en 33 minutes.

Jean-François Basilieu (Nanterre) : 16 pts à 4/6 à 2 pts, 1/5 à 3-pts, 5/7 aux Lfs, 7 rebonds, 6 fautes provoquées, 5 interceptions, 1 contre et 3 balles perdues pour 18 d’évaluation en 33 minutes.

William Mensah (Nanterre) : 15 pts à 5/6 à 2 pts, 5/6 aux Lfs, 4 passes, 1 rebond, 2 interceptions et 3 balles perdues pour 17 d’évaluation en 23 minutes.

Aboulaye Sow (Rouen) : 20 pts à 7/8 à 2 pts, 6/8 aux Lfs, 5 rebonds, 5 fautes provoquées, 1 interception pour 23 d’évaluation en 29 minutes.

 

Strasbourg – Limoges : 78-68 (15-18 | 35-33 | 56-55 | 78-68)

Strasbourg s’impose logiquement dans cette partie face à une équipe limougeaude qui ne se déplaçait une fois de plus qu’avec 7 joueurs dans son équipe. On notera tout de même le retour à la compétition de Julin Wiltz.

 

Les chiffres clés :

– 15 balles perdues par Strasbourg, 22 par Limoges.

– 16 rebonds offensifs pour Strasbourg, 5 pour Limoges.

Les joueurs majeurs :

Frank Ntilikina (Strasbourg) : 15 pts à 4/6 à 2 pts, 2/7 à 3-pts, 1/2 aux Lfs, 4 passes, 4 rebonds, 2 interceptions et 2 balles perdues pour 14 d’évaluation en 25 minutes.

Abou Diallo (Limoges) : 24 pts à 7/11 à 2 pts, 1/2 à 3-pts, 7/7 aux Lfs, 2 rebonds, 2 passes, 5 fautes provoquées, 7 ballons perdus pour 16 d’évaluation en 30 minutes.

 

Boulogne sur Mer – Chalon sur Saône : 68-63 (18-17 | 39-28 | 53-48 | 68-63)

Défaite surprise pour les chalonnais, auteurs d’une première mi-temps trop faible. Si du côté de Chalon c’est Ibrahima Faye Fall qui a une nouvelle fois impressionné, à Boulogne c’est le collectif qui a fonctionné avec cinq joueurs à 10 pts ou plus.

 

Les chiffres clés :

– 16 balles perdues par Boulogne, 18 par Chalon.

– 6/19 à 3-pts pour Boulogne, seulement 3/20 pour Chalon.

 

Les joueurs majeurs :

Nicholas Bohling (Boulogne sur Mer) : 14 pts à 2/3 à 2 pts, 3/3 à 3-pts, 1/1 aux Lfs, 2 passes, 2 rebonds, 2 interceptions et 1 balle perdue pour 18 d’évaluation en 29 minutes.

Romain Dussomerard (Boulogne sur Mer) : 17 pts à 4/8 à 2 pts, 2/7 à 3-pts, 3/4 aux Lfs, 7 rebonds, 2 passes, 3 interceptions, 1 contre et 3 balles perdues pour 17 d’évaluation en 34 minutes.

Ibrahima Faye Fall (Chalon-sur-Saône) : 9 pts à 4/5 à 2 pts, 0/1 à 3-pts, 1/2 aux Lfs, 15 rebonds, 2 passes, 2 interceptions, 7 contres (!!) et 2 balles perdues pour 30 d’évaluation en 35 minutes.

 

Bourg en Bresse – Gravelines Dunkerque : 64-68 (11-10 | 28-27 | 44-48 | 57-57 | 64-68)

Les champions de France en titre ont bien failli se faire surprendre après que Khadim Fall ait égalisé dans les dernières secondes pour arracher la prolongation. Finalement, les maritimes s’imposent et rejoignent ainsi Strasbourg et Nanterre à la deuxième place du championnat.

 

Les chiffres clés :

– 23/42 aux Lfs pour Gravelines, 16/22 pour Bourg en Bresse.

– 16 rebonds offensifs à 15 pour Gravelines.

– 32 fautes provoquées à 25 pour Gravelines.

 

Les joueurs majeurs :

Charly Maraux (Gravelines-Dunkerque) : 13 pts à 1/2 à 2 pts, 2/6 à 3-pts, 5/7 aux Lfs, 9 rebonds, 6 passes, 9 fautes provoquées, 5 interceptions et 6 balles perdues pour 20 d’évaluation en 42 minutes.

Julyan Motti (Gravelines-Dunkerque) : 18 pts à 7/8 à 2 pts, 4/10 aux Lfs, 9 rebonds, 1 passe, 6 fautes provoquées et 2 balles perdues pour 19 d’évaluation en 24 minutes.