Cette onzième journée voyait deux duels au sommet : Paris (4ème) contre Strasbourg (1er) et Gravelines (3ème) contre Nanterre (2ème). Analyse :

Paris Levallois – Strasbourg : 52-72 (11-25 | 25-35 | 37-52 | 52-72)

C’était un choc au sommet entre le quatrième qui recevait le leader du championnat. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Strasbourg n’a pas fait de détail en prenant dès le premier quart-temps une confortable avance.

Les chiffres clés :

– 47 rebonds à 27 pour Strasbourg.

– 24/62 (39%) aux tirs pour Strasbourg, 17/59 (29%) pour Paris.

Les joueurs majeurs :

Antony Labanca (Strabourg) : 26 pts à 0/2 à 2 pts, 8/16 (!!) à 3-pts, 2/3 aux Lfs, 6 rebonds, 2 passes, 2 interceptions et 3 balles perdues pour 22 d’évaluation en 30 minutes.

Damien Bouquet (Strasbourg) : 14 pts à 2/3 à 2 pts, 2/2 à 3-pts, 4/4 aux Lfs, 6 rebonds, 4 passes, 4 fautes provoquées, 2 balles perdues pour 21 d’évaluation en 26 minutes.

 

Chalons-Reims – Rouen : 73-80 (14-24 | 33-39 | 51-61 | 73-80)

C’est la grosse surprise de cette onzième journée ! Rouen accroche un second succès consécutif à son tableau de chasse. Après avoir gagné à l’ASVEL les rouennais l’emportent donc face à Chalons-Reims qui fait une très mauvaise opération en vu de la qualif au trophée du futur.

Les chiffres clés :

– 35 rebonds à 26 pour Rouen.

– 24 passes (sur 30 tirs réussis) pour Rouen, 16 passes (sur 27 tirs) pour Chalons-Reims.

Les joueurs majeurs :

Félix Michel (Rouen) : 10 pts à 3/5 à 2 pts, 0/3 à 3-pts, 10 passes, 6 rebonds, 5 interceptions et 5 balles perdues pour 21 d’évaluation en 35 minutes.

Jérémy Ricard (Chalons-Reims) : 17 pts à 5/9 à 2 pts, 1/2 à 3-pts, 4/5 aux Lfs, 4 passes , 2 rebonds, 4 interceptions et 1 balle perdue pour 20 d’évaluation en 30 minutes.

 

Dijon – Le Havre : 50-67 (16-14 | 27-21 | 37-41 | 50-67)

Période très compliquée pour les dijonnais qui descendent petit à petit au classement après un bon début de saison. Le Havre, par contre, monte en régime au fil des matchs et se place confortablement dans la première moitié de tableau.

Les chiffres clés :

– 13 balles perdues par Dijon, seulement 9 par Le Havre.

– 8/22 à 3-pts pour Le Havre, 0/13(!) pour Dijon.

Les joueurs majeurs :

Johan Papo (Le Havre) : 20 pts à 5/8 à 2 pts, 2/6 à 3-pts, 4/4 aux Lfs, 8 rebonds, 2 passes, 5 fautes provoquées, 1 interception, 1 contre et 2 balles perdues pour 23 d’évaluation en 32 minutes.

Yannis Mendy (Le Havre) : 11 pts à 5/6 à 2 pts, 0/1 à 3-pts, 1/2 aux Lfs, 5 rebonds, 2 passes, 2 interceptions pour 17 d’évaluation en seulement 15 minutes.

Drissa Ballo (Dijon) : 12 pts à 4/9 à 2 pts, 4/6 aux Lfs, 17 rebonds, 2 passes, 2 contres et 4 balles perdues pour 22 d’évaluation en 33 minutes. 

 

Le Mans – Boulogne sur Mer : 78-50 (17-17 | 34-29 | 61-39 | 78-50)

Victoire logique et importante au classement pour les manceaux qui restent à une victoire simplement de la tête du championnat. Boulogne reste pour sa part en fond de classement sans grand espoir pour une qualification au trophée du futur.

Les chiffres clés :

– 19 balles perdues de chaque côté.

– 49 rebonds (18 offensifs) pour Le Mans, 24 rebonds (8 offensifs) pour Boulogne.

– 103 à 39 pour Le Mans à l’évaluation.

Les joueurs majeurs :

Petr Cornelie (Le Mans) : 20 pts à 8/13 à 2 pts, 1/1 à 3-pts, 1/1 aux Lfs, 13 rebonds, 3 passes, 4 interceptions, 2 contres et 4 balles perdues pour 33 d’évaluation en 33 minutes.

Earvine Bassoumba (Le Mans) : 8 pts à 3/9 à 2 pts, 2/4 aux Lfs, 15 rebonds, 3 passes, 2 interceptions, 1 contre et 3 balles perdues pour 18 d’évaluation en 23 minutes.

Fabrice Diard (Le Mans) : 12 pts à 3/3 à 2 pts, 2/4 à 3-pts, 5 rebonds, 2 passes, 1 interception pour 18 d’évaluation en 24 minutes.

Nancy – Orléans : 80-50 (23-7 | 36-22 | 60-34 | 80-50)

Nancy continue son bon début de saison en ne tombant pas dans le piège face à Orléans. Solide bilan de 7 victoires pour 4 défaites. Orléans reste en fond de classement avec 2 petites victoires seulement.

Les chiffres clés :

– 48 rebonds à 27 pour Nancy.

– 21 passes (30 tirs) pour Nancy, 11 passes (16 tirs) pour Orléans

Les joueurs majeurs :

Alexis Thomas (Nancy) : 13 pts à 5/9 à 2 pts, 1/2 à 3-pts, 9 rebonds, 3 passes, 1 interception, 1 contre et 3 balles perdues pour 19 d’évaluation en 29 minutes.

Baba Soma Samake (Nancy) : 12 pts à 5/10 à 2 pts, 6 rebonds, 6 passes, 3 interceptions et 1 balle perdue pour 16 d’évaluation en 22 minutes.

Geoffrey Delarboulas (Nancy) : 17 pts à 2/8 à 2 pts, 3/3 à 3-pts, 4/5 aux Lfs, 4 rebonds, 1 passe, 3 interceptions et 2 balles perdues pour 16 d’évaluation en 24 minutes.

Pau Lacq Orthez – ASVEL : 81-68 (15-16 | 31-37 | 61-52 | 81-68)

L’ASVEL concède une nouvelle défaite après une deuxième mi-temps catastrophique. Ce résultat permet aux palois de rester devants au classement.

Les chiffres clés :

– 42 rebonds (25 offensifs (!!!) pour Pau, 19 rebonds pour l’ASVEL.

– 31/69 (45%) pour Pau, 21/50 (42%) pour l’ASVEL, soit 19 tirs de plus pour Pau. 

Les joueurs majeurs :

Guillaume Valayer (Pau Lacq Orthez) : 14 pts à 7/13 à 2 pts, 16 rebonds, 2 passes, 5 fautes provoquées, 1 interception et 2 balles perdues pour 25 d’évaluation en 33 minutes.

Felipe Braga (Pau Lacq Orthez) : 18 pts à 9/14 à 2 pts, 12 rebonds, 2 passes, 1 interception, 2 contres mais 7 balles perdues pour 22 d’évaluation en 29 minutes.

Elie Okobo (Pau Lacq Orthez) : 18 pts à 3/4 à 2 pts, 2/5 à 3-pts, 6/8 aux Lfs, 6 passes, 3 rebonds, 1 contre et 1 balle perdue pour 21 d’évaluation en 30 minutes.

Arthur Rozenfeld (ASVEL) : 25 pts à 4/6 à 2 pts, 5/8 à 3-pts, 2/2 aux Lfs, 5 passes, 6 rebonds, 3 interceptions et 1 balle perdue pour 33 d’évaluation en 29 minutes.

Limoges – Bourg en Bresse : 56-62 (11-20 | 18-38 | 40-55 | 56-62)

Dans ce match c’était déjà un peu du « malheur au vaincu ». Malheur donc sur Limoges qui perd quasiment tout espoirs de se qualifier pour le trophée du futur avec un bilan de 2 victoires pour 8 défaites. Bourg en Bresse reste en course avec 5 victoires et 6 défaites.

Point average :

Match aller : Bourg en Bresse – Limoges : 60-66.

Le point average est donc nul ! Dans ce cas, on applique la règle suivante : « Plus grande différence de points sur l’ensemble des rencontres du groupe ». 

Les chiffres clés :

– 15 balles perdues par Bourg en Bresse, 17 par Limoges.

– 19/59 (32%) aux tirs pour Limoges, 25/68 (37%) pour Bourg en Bresse. 

Les joueurs majeurs :

Bali Coulibaly (Bourg en Bresse) : 16 pts à 7/11 à 2 pts, 2/3 aux Lfs, 9 rebonds, 1 interception et 2 balles perdues pour 19 d’évaluation en 22 minutes.

Mansour Tall (Bourg en Bresse) : 17 pts à 3/10 à 2 pts, 2/4 à 3-pts, 5/9 aux Lfs, 8 rebonds, 2 passes, 5 fautes provoquées, 3 interceptions et 1 balle perdue pour 16 d’évaluation en 34 minutes.

  

Cholet – Chalon sur Saône : 81-75 (18-11 | 36-37 | 43-50 | 63-63 | 81-75)

Il aura fallu cinquante minutes et deux prolongations pour départager les deux équipes qui avaient, avant la rencontre, le bilan de cinq victoires et cinq défaites.

Les chiffres clés :

– 19 balles perdues par Cholet, 25 par Chalon.

– 85 tirs au total pour Cholet, 75 pour Chalon.

Les joueurs majeurs :

Kadri Moendadze (Cholet) : 19 pts à 5/14 à 2 pts, 3/7 à 3-pts, 0/6 aux Lfs, 9 rebonds, 5 passes, 5 fautes provoquées, 8 interceptions mais 5 balles perdues pour 17 d’évaluation en 43 minutes.

Ivars Zvigurs (Chalon sur Saône) : 23 pts à 6/10 à 2 pts, 2/6 à 3-pts, 5/11 aux Lfs, 9 rebonds, 3 passes, 7 fautes provoquées, 3 interceptions, 2 contres et 3 balles perdues pour 23 d’évaluation en 43 minutes.

 

Gravelines Dunkerque – Nanterre : 62-41 (18-8 | 33-22 | 52-32 | 62-41)

Dans le choc entre le deuxième et le troisième, c’est donc Gravelines qui s’impose très largement. Les deux équipes ont désormais le même bilan de 8 victoires pour 3 défaites mais avantage Gravelines au point average.

 

Point average :

Match aller : Nanterre – Gravelines Dunkerque : 61-50

Le point average est donc en faveur de Gravelines (+10) 

Les chiffres clés :

– 17 balles perdues par Gravelines, 21 par Nanterre.

– 16/22 aux Lfs pour Gravelines, 6/10 pour Nanterre. 

Les joueurs majeurs :

Charly Maraux (Gravelines Dunkerque) : 12 pts à 3/5 à 2 pts, 2/6 à 3-pts, 10 rebonds, 2 passes, 2 interceptions pour 18 d’évaluation en 25 minutes.

Séraphin Saumont (Gravelines Dunkerque) : 10 pts à 3/5 à 2 pts, 0/2 à 3-pts, 4/6 aux Lfs, 11 rebonds, 4 passes, 6 fautes provoquées, 1 interception et 2 balles perdues pour 18 d’évaluation en 35 minutes.