Après cette trentième journée, on y voit un peu plus clair dans la course au trophée du futur.

 

Chalon sur Saône – Le Havre : 85-83 (30-27 | 46-44 | 62-67 | 85-83)

Très grosse surprise dans ce match avec la défaite du Havre, la troisième consécutive qui met les havrais dans une situation délicate en vue de leur participation au trophée du futur. Il semble se dessiner qu’ils seront en lutte directe avec Dijon pour la dernière place qualificative.

 

Les chiffres clés :

– 6 contres à 1 pour Chalon.

– 17/32 aux Lfs pour Chalon, 10/11 pour Le Havre.

 

Les joueurs majeurs :

Assane Ndoye (Chalon sur Saône) : 26pts à 4/7 à 2pts, 4/5 à 3pts, 6/13 aux Lfs, 9 rebonds, 7 passes, 11 fautes provoquées, 1 interception, 1 contre et 2 balles perdues pour 31 d’évaluation en 39 minutes.

Abdoulaye Ndoye (Chalon sur Saône) : 18pts à 8/11 à 2pts, 0/1 à 3pts, 2/2 aux Lfs, 9 rebonds, 1 contre et 2 balles perdues pour 22 d’évaluation en 26 minutes.

Ibrahima Faye Fall (Chalon sur Saône) : 19pts à 6/10 à 2pts, 1/3 à 3pts, 4/8 aux Lfs, 7 rebonds, 1 passe, 4 contres et 2 balles perdues pour 19 d’évaluation en 36 minutes.

Guillaume Plas (Le Havre) : 21pts à 2/4 à 2pts, 4/6 à 3pts, 5/5 aux Lfs, 5 rebonds, 4 passes, 2 interceptions et 1 balle perdue pour 27 d’évaluation en 39 minutes.

Johan Papo (Le Havre) : 21pts à 2/4 à 2pts, 4/6 à 3pts, 5/6 aux Lfs, 3 rebonds, 3 passes, 6 fautes provoquées, 1 interception, 1 contre et 2 balles perdues pour 22 d’évaluation en 35 minutes.

Gauthier Denis (Le Havre) : 19pts à 2/3 à 2pts, 5/7 à 3pts, 4 rebonds, 4 passes, 2 interceptions et 5 balles perdues pour 21 d’évaluation en 26 minutes.

 

 

Dijon – Bourg en Bresse : 70-69 (21-18 | 33-36 | 46-55 | 70-69)

A l’image du match professionnel, le match espoirs a connu un scénario hitchcockien! Menés de huit points à l’entame des trois dernières minutes (61-69), les dijonnais ont retourné la situation grâce à Eliot Maraux d’abord puis deux lancers-francs d’Olivier Yao Delon. Celui-ci même qui inscrit un trois-points dans la dernière minute avant que Drissa Ballo ne permette aux siens de passer devant ! C’est une victoire ultra importante dans la course au trophée du futur !

 

Les chiffres clés :

– 38 rebonds à 30 pour Dijon.

– 21/34 à 2pts pour Dijon, 16/31 pour Bourg.

 

Les joueurs majeurs :

Issa Coulibaly (Dijon) : 11pts à 4/6 à 2pts, 3/4 aux Lfs, 10 rebonds, 3 passes, 3 contres, 1 interception et 3 balles perdues pour 22 d’évaluation en 28 minutes.

Drissa Ballo (Dijon) : 14pts à 6/9 à 2pts, 2/2 aux Lfs, 7 rebonds, 4 balles perdues pour 14 d’évaluation en 23 minutes.

Thomas Prost (Bourg en Bresse) : 7pts à 1/1 à 3pts, 4/5 aux Lfs, 9 passes, 2 rebonds, 5 fautes provoquées, 3 interceptions et 2 balles perdues pour 18 d’évaluation en 25 minutes.

 

 

Gravelines Dunkerque – Cholet : 71-34 (19-11 | 39-14 | 53-24 | 71-10)

Il n’y a pas eu de match. Pas plus de 11 points marqués dans un quart-temps pour Cholet qui, en plein tournoi mondial de Cholet, était diminué !

 

Les chiffres clés :

– 14/20 aux Lfs pour Gravelines, 3/6 pour Cholet.

– 7/27 à 3pts pour Gravelines, 3/23 pour Cholet.

-86 à 20 à l’évaluation pour Gravelines.

 

Les joueurs majeurs :

Johan Grebongo (Gravelines) : 20pts à 7/7 à 2pts, 1/1 à 3pts, 3/6 aux Lfs, 9 rebonds, 6 fautes provoquées, 2 interceptions, 1 contre et 2 balles perdues pour 27 d’évaluation en 31 minutes.

Paul Lou Duwiquet (Gravelines) : 13pts à 4/7 à 2pts, 0/4 à 3pts, 5/5 aux Lfs, 5 passes, 3 rebonds, 2 interceptions pour 16 d’évaluation en 27 minutes.

Théo Lefebvre (Gravelines) : 8pts à 2/4 à 3pts, 2/2 aux Lfs, 6 passes, 2 rebonds et 1 interception pour 15 d’évaluation en 22 minutes.

 

 

Le Mans – Paris Levallois : 64-77 (14-20 | 31-37 | 46-59 | 64-77)

Une fois de plus, les grosses individualités du secteur intérieur manceau n’ont pas suffit face au collectif parisien. Rajoutez 34 balles perdues, oui 34(!!) et Le Mans a laché prise dans la lutte à la qualification au trophée, pointant désormais à deux victoires du duo Dijon, Le Havre.

 

Les chiffres clés :

– 14 balles perdues par Paris Levallois, 34 par Le Mans.

– 24 rebonds pour Paris Levallois, 44 pour Le Mans.

– 10/24 à 3pts pour Paris Levallois, 5/14 pour Le Mans.

 

Les joueurs majeurs :

Maxime Roos (Paris Levallois) : 15pts à 4/8 à 2pts, 2/4 à 3pts, 1/1 aux Lfs, 4 rebonds, 2 passes, 2 interceptions, 2 contres et 2 balles perdues pour 17 d’évaluation en 32 minutes.

Youssoupha Fall (Le Mans) : 20pts à 8/11 à 2pts, 4/7 aux Lfs, 16 rebonds, 1 passe, 5 fautes provoquées et 2 balles perdues pour 29 d’évaluation en 36 minutes.

Antoine Wallez (Le Mans) : 16pts à 7/10 à 2pts, 0/1 à 3pts, 2/3 aux Lfs, 7 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et 3 balles perdues pour 20 d’évaluation en 25 minutes.

 

 

ASVEL – Pau Lacq Orthez : 52-75 (11-28 | 27-46 | 38-62 | 52-75)

Pau a assuré sa victoire très rapidement dans ce match en prenant 19pts d’avance dès la mi-temps. Pau conserve donc sa cinquième place.

 

Les chiffres clés :

– 45 rebonds à 28 pour Pau.

– 17 passes pour Pau, 9 pour l’ASVEL.

 

Les joueurs majeurs :

Alexandre Moisy (Pau Lacq Orthez) : 16pts à 3/3 à 2pts, 3/3 à 3pts, 1/1 aux Lfs, 5 rebonds, 4 passes, 1 interception et 4 balles perdues pour 22 d’évaluation en 23 minutes.

Felipe Braga (Pau Lacq Orthez) : 11pts à 3/7 à 2pts, 5/7 aux Lfs, 10 rebonds, 1 passe, 6 fautes provoquées, 2 contres, 1 interception et 2 balles perdues pour 17 d’évaluation en 26 minutes.

Arthur Rozenfeld (ASVEL) : 15pts à 2/4 à 2pts, 2/2 à 3pts, 5/5 aux Lfs, 2 passes, 8 fautes provoquées, 4 interceptions et 2 balles perdues pour 17 d’évaluation en 19 minutes.

 

 

Nanterre – Chalons-Reims : 69-71 (17-15 | 36-35 | 51-52 | 69-71)

Nouvelle défaite pour Nanterre qui est plus en difficulté sur les dernières semaines de compétition. Ils vont désormais lutter pour conserver leur place dans le top4 et s’assurer une place de tête de série au trophée du futur.

 

Les chiffres clés :

– 7/13 aux lfs pour Chalons-Reims, 9/21 pour Nanterre !

– 29/47 à 2pts pour Chalons-Reims, 21/42 pour Nanterre.

 

Les joueurs majeurs :

Jérémy Ricard (Chalons-Reims) : 20pts à 8/13 à 2pts, 0/2 à 3pts, 4/6 aux Lfs, 7 rebonds, 6 passes, 5 fautes provoquées, 2 interceptions et 4 balles perdues pour 22 d’évaluation en 30 minutes.

Louis Cassier (Chalons-Reims) : 14pts à 7/8 à 2pts, 7 rebonds pour 20 d’évaluation en 17 minutes.

Jean François Basileu (Nanterre) : 18pts à 6/10 à 2pts, 2/7 à 3pts, 10 rebonds, 1 passe, 1 balle perdue pour 19 d’évaluation en 31 minutes.

Teddy Cheremond (Nanterre) : 9pts à 3/6 à 2pts, 3/6 aux Lfs, 8 rebonds, 6 passes, 4 interceptions et 3 balles perdues pour 18 d’évaluation en 29 minutes.

 

 

Orléans – Nancy : 59-68 (15-18 | 29-38 | 42-47 | 59-68)

Victoire logique des nancéiens qui se sont appuyés sur cinq joueurs (tous a 34 minutes ou plus) et qui font l’écart au classement grâce à la défaite du Havre. Sixième avec deux victoires d’avances sur Le Havre et Dijon, Nancy est très bien parti pour accrocher une place au trophée du futur.

 

Les chiffres clés :

– 12 fautes provoquées de plus pour Nancy.

– 45 rebonds à 22 pour Nancy.

 

Les joueurs majeurs :

Geoffrey Delarboulas (Nancy) : 15pts à 4/8 à 2pts, 1/1 à 3pts, 4/6 aux Lfs, 4 rebonds, 3 passes, 6 fautes provoquées, 4 interceptions et 3 balles perdues pour 17 d’évaluation en 34 minutes.

Lenny Charles Catherine (Nancy) : 20pts à 6/8 à 2pts, 2/5 à 3pts, 2/4 aux Lfs, 4 passes, 2 rebonds, 2 interceptions et 5 balles perdues pour 16 d’évaluation en 36 minutes.

Thomas Grun (Nancy) : 18pts à 5/7 à 2pts, 1/2 à 3pts, 5/8 aux Lfs, 4 passes, 2 rebonds, 6 fautes provoquées, 3 interceptions et 5 balles perdues pour 16 d’évaluation en 38 minutes.

 

 

Rouen – Limoges : 70-88 (19-22 | 36-42 | 54-67 | 70-88)

Dans un match qui compte (presque) pour du beurre au classement tant les deux équipes sont mal-classées, c’est un mini événement puisque par cette victoire, Limoges stoppe une série de 14 défaites consécutives. Les deux équipes comptent donc désormais 7 victoires pour 23 défaites.

 

Les chiffres clés :

– 16 balles perdues par Limoges, 20 par Rouen.

– 34/41 aux Lfs pour Limoges, 14/22 pour Rouen.

 

Les joueurs majeurs :

Vincent Fauche (Limoges) : 17pts à 5/7 à 2pts, 0/2 à 3pts, 7/10 aux Lfs, 7 passes, 6 rebonds, 8 fautes provoquées, 3 interceptions et 3 balles perdues pour 23 d’évaluation en 34 minutes.

Aboulaye Sow (Rouen) : 22pts à 10/14 à 2pts, 0/1 à 3pts, 2/5 aux Lfs, 14 rebonds, 1 passe, 5 fautes provoquées, 1 contre et 5 balles perdues pour 25 d’évaluation en 31 minutes.

 

 

Strasbourg – Boulogne sur Mer : 71-66 (15-14 | 32-27 | 48-41 | 71-66)

Nouvelle victoire pour Strasbourg mais pas franchement très convaincante face à une faible équipe de Boulogne qui aura tenu le leader, invaincu depuis 23 matchs, à égalité à l’entame de la dernière minute. Comme souvent, c’est le trio Ntilikina, Bouquet et Labanca qui aura permis aux joueurs de Lauriane Dolt de s’imposer.

 

Les chiffres clés :

– 19 passes décisives à 11 pour Strasbourg.

– 9 joueurs sur le parquet pour Strasbourg, tous marqueur et avec au minimum 16 minutes de jeu.

– 20/26 aux lfs pour Strasbourg, 18/29 pour Boulogne.

 

Les joueurs majeurs :

Damien Bouquet (Strasbourg) : 9pts à 3/5 à 2pts, 0/1 à 3pts, 3/5 aux Lfs, 4 passes, 3 rebonds, 4 interceptions et 1 balle perdue pour 14 d’évaluation en 30 minutes.

Antony Labanca (Strasbourg) : 13pts à 3/8 à 2pts, 2/6 à 3pts, 1/2 aux Lfs, 5 rebonds, 5 passes, 2 interceptions et 1 balle perdue pour 14 d’évaluation en 32 minutes.