Dernier article de la série avec le review de la saison exceptionnelle du BCM Gravelines-Dunkerque.

Le joueur majeur : William Howard

C’est vrai, on aurait pu mettre en avant trois voire quatre joueurs. Cependant, William Howard est le plus régulier depuis la saison dernière. Il tournait cette saison à 15 pts à 45.5 % aux tirs, 36.6 % à 3-pts, 78 % aux LF, 5.4 rebonds, 2.3 passes, 1.8 interception, 0.5 contre et 1.9 balle perdue en 30 minutes de jeu en moyenne. Il a également eu l’occasion de rentrer quelques minutes cette saison en Pro A ainsi qu’en Eurocup, sur de très courtes périodes.

Le 5 de départ :

Poste 1 : Paul Lou Duwiquet : 12.3 pts à 41.4 % aux tirs, 37.2 % à 3-pts, 75 % aux LF, 4.3 rebonds, 3.6 passes, 1.5 interception et 1.8 balle perdue en 29 minutes.

Poste 2 : Hugo Dumortier : 14 pts à 39.4 % aux tirs, 31 % à 3-pts, 19 % aux LF, 3.5 rebonds, 4.5 passes, 1.6 interception, 2.4 balles perdues en 29 minutes.

Poste 3 : William Howard : 15 pts à 45.5 % aux tirs, 36.6 % à 3-pts, 78 % aux LF, 5.4 rebonds, 2.3 passes, 1.8 interception, 0.5 contre et 1.9 balle perdue en 30 minutes.

Poste 4 : Séraphin Saumont : 10 pts à 53.7 % aux tirs, 5/18 à 3-pts, 68.7 % aux LF, 9 rebonds, 2 passes, 1.2 interception et 2 balles perdues en 28 minutes.

Poste 5 : Johan Grebongo : 9 pts à 53 % aux tirs, 58.3 % aux LF, 4.8 rebonds, 0.8 passe, 1 interception et 1.6 balle perdue en 22 minutes.

La saison :

C’est incontestable, tout le monde est d’accord, Gravelines réalise une saison incroyable et impressionnante. Champion de France avec une seule défaite face à l’ASVEL, ils ont réalisé le doublé en remportant pour la seconde année consécutive le trophée coupe de France, après avoir notamment battu les espoirs de Strasbourg d’un petit point en demi-finale dans leur troisième match en trois jours, et Pays d’Aix, invaincu en NM3 cette saison, en finale. Comme nous l’a confié Séraphin Saumont dans son interview, le BCM s’appuie énormément sur le jeu de transition après les stops défensifs. La défense est leur point fort puisqu’ils sont les meilleurs dans ce championnat cette saison avec seulement 58.5 pts encaissés par match. Le point fort de la défense des maritimes consiste à avoir la capacité de changer sur les écrans. En effet, les cinq joueurs du 5 majeur mesurent entre 1m93 et 2m04, ce qui permet à un arrière de pouvoir défendre sur un intérieur sans avoir un énorme différentiel de taille et de se faire poster.

Le BCM termine donc la saison premier avec un bilan de vingt-neuf victoires pour une seule défaite.

Ils tenteront de réaliser une triplé unique et historique à partir de vendredi au trophée du futur. Premier match à 13h face au Paris Levallois.

L’avenir :

Il est une certitude, être autant dominant sur deux saisons consécutives est quasiment impossible. Cela devient encore plus compliqué à imaginer quand l’on sait que William Howard et Hugo Dumortier, hommes de bases du système gravelinois, étaient dans leur dernière saison espoirs. Le BCM devrait cependant être en capacité de défendre son titre avec une base Paul Lou Duwiquet – Séraphin Saumont, qui devrait dominer encore leurs adversaires. De plus, l’apport des cadets, finalistes malheureux à Courbertin il y a 10 jours, devrait contribuer à la continuité des excellents résultats des hommes de Julien Mahé, élu meilleur entraîneur de centre de formation.