basketteurs francais euroleague
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Euroleague : Les 24 français sur la ligne de départ en 2022-2023

Table des matières

Vingt-quatre basketteurs français prennent part à la saison d’Euroleague à venir. Parmi eux, une poignée seront des rookies à ce niveau. Sur les dix-huit équipes engagées dans la meilleure compétition européenne des clubs, sept accueillent des frenchies dans leur roster. Voici une revue d’effectif des basketteurs français en Euroleague !

Les basketteurs français de LDLC ASVEL Lyon-Villeurbanne

Le club champion de France en titre a pour ambition de performer sur les scènes nationales et internationales avec principalement des basketteurs formés localement. Durant l’intersaison, il a enregistré les signatures de deux basketteurs français stars en Euroleague : Nando De Colo et Joffrey Lauvergne.

Antoine Diot

Meneur de jeu expérimenté, cet ancien international français possède six saisons d’Euroleague dans les jambes. Pendant trois ans, il a également joué les premiers rôles en Eurocup avec l’équipe espagnole de Valence. Bien qu’en perte de vitesse au niveau statistiques, Diot sera très utile dans l’effectif. Son excellente mentalité et sa grande expérience du basket européen lui permettent de délivrer de précieux conseils à ses plus jeunes coéquipiers.

Charles Kahudi

A l’Asvel depuis 2015, Charles Kahudi est le joueur le plus ancien de l’effectif villeurbannais. Surnommé L’Homme en raison de sa musculature impressionnante, l’intéressé possède un joli palmarès (quatre titres de champion de France et quatre médailles avec les Bleus. Le grand frère d’Henri compte également 102 sélections en équipe de France à son actif. Il a néanmoins dû attendre la saison 2019/2020 pour faire ses premiers pas en carrière en Euroleague.

Youssoupha Fall

Ce géant d’origine sénégalaise, naturalisé français en 2017, revient de loin. Ayant débuté le basket sur le tard, Fall a rejoint la France et plus précisément le centre de formation du Mans en 2012. Après une période d’adaptation, l’intéressé a connu une ascension fulgurante. Élu dans le cinq majeur idéal du championnat espoirs en 2015, il est ensuite passé par la Pro B avec Poitiers en 2016. Et ce, avant d’être sacré champion de France première division avec le MSB en 2018. Ce grand gabarit est de retour dans l’Hexagone en 2021, après deux ans en Espagne avec Vitoria. Youssoupha Fall va disputer sa quatrième saison consécutive en Euroleague.

Paul Lacombe

Chat noir du basket français pendant des années, puisqu’il a perdu cinq finales consécutives dans l’élite du championnat de France avant de connaître la libération avec l’Asvel en 2021, Lacombe est un couteau suisse sur le parquet. Cet ailier formé au club, revenu dans la banlieue lyonnaise en 2020, apporte sa science du jeu dans différents domaines. Avant de retrouver l’Euroleague avec le club présidé par Tony Parker, il avait déjà évolué dans la plus célèbre compétition européenne avec Strasbourg pendant deux ans.

Nando De Colo

Le nordiste de naissance est réputé comme étant l’un des tous meilleurs arrières d’Europe. Son palmarès d’un point de vu collectif et individuel parle pour lui. De Colo est double vainqueur de l’Euroleague avec le CSKA Moscou. Il a même été élu MVP de la saison régulière et du Final Four en 2016. En sélection nationale, celui qui porte le numéro 12 fait partie des leaders offensifs des Bleus. Avec les tricolores, il a remporté pas moins de cinq médailles internationales. Dont une en Or en 2013 au terme du championnat d’Europe. Et la dernière en Argent à l’occasion des JO de Tokyo. « NDC » sévissait au Fenerbahce depuis 2019, avant de rejoindre l’ambitieux projet de l’Asvel à l’été 2022.

Joffrey Lauvergne

Véritable combattant, Joffrey Lauvergne ne lâche jamais le morceau sur un terrain de basket. C’est un guerrier qui ne craint aucun de ses adversaires. Le basket-ball lui a fait parcourir le Monde. De la France à la Lituanie, en passant par l’Espagne, la Serbie, la Russie, les États-Unis ou encore la Turquie, Lauvergne a vu du pays. Mais il a surtout connu quelques unes des meilleurs organisations sportives de la planète basket. Ce grand ami de Léo Westermann ne garde jamais sa langue dans sa poche. Si son franc-parlé lui a déjà joué des tours, cela ne l’empêche pas d’évoluer au plus haut niveau depuis bientôt une décennie. Il fait partie des basketteurs français majeurs en Euroleague.

Joffrey Lauvergne (asvel) - francais euroleague

Amine Noua

De retour à l’Asvel après une saison partagée entre l’Espagne et Strasbourg, Amine Noua retrouve un environnement qu’il affectionne tant. Cet enfant du club villeurbannais a grandi dans la banlieue lyonnaise. Il a remporté de nombreux trophées avec la Green Team. Et ce, aussi bien en compétition de jeunes qu’avec l’équipe pro. Ce poste 4 shooteur a un beau rôle à jouer dans le dispositif du coach TJ Parker.

Yves Pons

Intérieur très impressionnant physiquement, Yves Pons est un véritable athlète. Il peut monter très haut en altitude. Passé par le Centre Fédéral, ce passionné de photographie était ensuite parti poursuivre son cursus basket en NCAA. Aux États-Unis, Pons s’est rapidement fait un nom grâce à quelques actions spectaculaires. Non-drafté en NBA, cet intérieur français a tout de même réussi à vivre le rêve de tout passionné de basket. Il possédait la saison passée un two-ways contract avec les Memphis Grizzlies. Ce qui lui a permi de disputer 12 apparitions dans la Grande Ligue…

Yves Pons (asvel) - francais euroleague

Zaccharie Risacher

Jeune prospect intégré au groupe pro de l’Asvel, Zaccharie Risacher va poursuivre son apprentissage du très haut niveau. Il devrait avoir sa carte à jouer en cours d’exercice. La saison passée, il est devenu le plus jeune français de l’Histoire à être titulaire dans un match d’Euroleague. Rien que ça ! Son potentiel est très intéressant. Plusieurs spécialistes de la draft NBA l’annoncent au premier tour de l’édition 2024. Le fils de l’ancien international Stéphane Risacher a un avenir brillant devant lui.

Les basketteurs français de l’AS Monaco Basket

Pour sa seconde saison en Euroleague, le club de la Principauté monégasque vise une place au Final Four. Pour cela, l’ASM a fait appel aux services de joueurs étrangers référencés sur le circuit européen. Mais elle a également recruté des basketteurs français établis.

Elie Okobo

De retour en France la saison passée après deux ans mitigés aux États-Unis, Elie Okobo n’a pas déçu. Au contraire même ! Avant de se blesser, ce combo guard figurait parmi les meilleurs scoreurs de l’Euroleague. Et ce, alors qu’il était « rookie » dans la compétition européenne reine. L’ancien joueur de l’Elan Béarnais et des Phoenix Suns a terminé la saison en étant sacré champion de France Élite et MVP des finales. Plusieurs poids lourds implantés à l’étranger ont tenté de le recruter durant l’inter-saison. Finalement, Okobo a privilégié le projet de l’AS Monaco Basket.

Elie Okobo (monaco) - francais euroleague.jpg

Matthew Strazel

Lancé dans le grand bain de l’Euroleague par le coach Zvedan Mitrovic lors de l’exercice 2019/2020, Strazel avait réalisé quelques apparitions remarquées. Ses paniers à trois-points tentés et convertis à longue distance sont encore dans les têtes des fans et spécialistes. Ce meneur de jeu de petite taille est un très bon shooteur. Il fait partie des meilleurs jeunes de moins de 21 ans de la compétition. Pour sa quatrième année de rang en Euroleague, il occupera néanmoins encore le rôle de back up. Comme son coéquipier et ami Elie Okobo, Strazel a quitté l’Asvel pour Monaco cet été. L’ASM n’est que son deuxième club de sa jeune carrière professionnelle.

Matthew Strazel (monaco) - francais euroleague

Yakuba Ouattara

Rookie en Euroleague la saison passée, Yakuba Ouattara a plutôt répondu favorablement aux attentes. Sa performance sur le parquet de l’Olympiakos lors du match 5 des quarts de finale des playoffs reste son match référence. L’arrière français a montré qu’il peut évoluer au plus haut niveau européen. De retour sur le Rocher depuis l’an dernier après la deuxième expérience de sa carrière à l’étranger, cet ancien MVP du championnat Espoirs n’est pas en terrain inconnu à Monaco. Connaissant très bien le staff et le club, il y a disputé pas moins de six saisons sur les sept dernières années. Avec le recrutement 5 étoiles réalisé durant l’intersaison par l’ASM, son rôle sur le terrain sera peut être moins important en Euroleague. Néanmoins, il devrait avoir sa chance.

Adrien Moerman

Ancien coéquipier du français Rodrigue Beaubois à l’Anadolu Efes Istanbul, Adrien Moerman bénéficie du statut de double vainqueur de l’Euroleague en titre. Cet ancien chouchou de Beaublanc est l’un des ailiers-forts les plus expérimentés de la compétition. L‘ex joueur de Roanne, Nanterre, Orléans, Nancy, Bilbao, Limoges, Bandirma, Darussafaka et Barcelone a partagé sa carrière entre la France, l’Espagne et la Turquie. A ce jour, il a disputé neuf saisons en Euroleague.

Yoan Makoundou

Novice en Euroleague, Yoan Makoundou a rejoint l’AS Monaco Basket pour poursuivre son développement. Cette signature dans le club monégasque est une beau challenge pour ce jeune ailier-fort. Ce dernier a débuté le basket sur le tard et opérait jusque là dans le monde pro auprès de son club formateur de Cholet Basket. Considéré comme étant un prospect NBA, Makoundou a encore beaucoup à apprendre pour évoluer dans la Grande Ligue. Lors des premiers matchs de sa nouvelle équipe en Euroleague, il est resté assis sur le banc de touche à observer ses coéquipiers.

Les basketteurs français du Real Madrid

La section basket de la Maison Blanche a connu une saison écoulée en deçà des attentes habituelles. Pour retrouver le très haut de tableau, le Real a entre autres misé sur le recrutement de trois français ! En tout, ils seront quatre internationaux tricolores au sein de l’institution madrilène lors de l’exercice 2022-2023.

Fabien Causeur

Vainqueur de l’Euroleague en 2018 avec les Merengues, cet arrière gaucher de très haut niveau est à la quête d’un deuxième sacre européen. A défaut d’une grande carrière internationale avec les Bleus, la faute à une succession de rendez-vous manqués entre les blessures et une forte concurrence à son poste de jeu, il s’épanouit en club dans l’élite continentale. Cet ancien MVP du championnat de France a gravi les échelons un à un. En raison de son palmarès, aussi bien individuel que collectif, Fabien Causeur est le meilleur basketteur breton de l’Histoire.

Guerschon Yabusele

Passé par Chine et les États-Unis après être devenu pro en France à l’âge de 18 ans, le natif de Dreux a diversifié ses expériences professionnelles. Malgré son attrait pour la NBA, son retour en France en 2020 lui a fait le plus grand bien. Devenu international français avec les A, Guerschon Yabusele a passé un cap. Après une première saison réussie avec le Real Madrid, il était l’un des leaders offensifs des Bleus à l’EuroBasket 2022. Il compte bien reproduire de telles performances en Euroleague cette saison.

Vincent Poirier

Après de longs mois à avoir rongé son frein sur les bancs de la NBA, Vincent Poirier avait faim de responsabilités et de temps de jeu. Il a alors signé au Real Madrid en avril 2021. Cet ancien meilleur rebondeur de l’Euroleague s’est très bien adapté dans son nouvel environnement. Il faut dire qu’il avait déjà joué en Espagne pendant deux ans. Désormais, l’ancien joueur des Boston Celtics et des Philadelphia 76ers veut de nouveau s’imposer comme étant l’un des meilleurs intérieurs du Vieux Continent. Son entente avec les autres français de l’équipe pourrait bien faire des ravages sur les parquets cette saison.

Petr Cornelie

53ème choix de la draft NBA 2016, Petr Cornelie a tenté sa chance aux Etats-Unis la saison passée. S’il n’a très que très peu joué dans la Grande Ligue, son expérience a été très enrichissante. En quête de temps de jeu au plus haut niveau, il a été séduit par le projet du Real Madrid. En rejoignant le finaliste malheureux de l’Euroleague, Cornelie compte bien remporter des trophées. Tout en s’établissant au plus haut niveau européen !

Les basketteurs français de l’Anadolu Efes Istanbul

Le club qui a remporté les deux dernières éditions de l’Euroleague possède deux basketteurs français dans ses rangs.

Rodrigue Beaubois

L’arrière guadeloupéen est l’un des rares basketteurs dans le Monde à avoir été sacré à la fois champion NBA et d’Euroleague. Athlète très élégant dans sa manière de jouer, Beaubois est un cadre de l’Anadolu Efes Istanbul. Constant dans la performance, l’ancien pensionnaire du centre de formation de Cholet Basket dispute l’Euroleague depuis la saison 2015/2016. Après avoir porté le maillot de Strasbourg et de Vitoria dans l’élite européenne, il évolue avec le même club en Turquie depuis 2018.

Rodrigue Beaubois (Istanbul) - francais euroleague.jpg

Amath M’Baye

A 32 ans, l’international français Amath M’Baye est un rookie en Euroleague. Passé sous les radars durant les premières années de sa carrière, l’ancien joueur de Bordeaux s’est établi en Turquie. Après avoir réalisé trois belles saisons à Izmir, il a rejoint le double champion en titre durant l’inter-saison. Il s’agit d’une sacrée promotion pour celui qui a débuté son parcours professionnel au Japon.

Les basketteurs français de la Virtus Bologne

De retour en Euroleague suite à son sacre en Eurocup, la Virtus Bologne possède beaucoup d’ambitions. Mais également deux basketteurs français dans son effectif !

Mam Jaiteh

Ce pivot français a découvert le plus haut niveau européen avec Nanterre alors qu’il était annoncé comme top prospect NBA en France. Finalement, sa carrière aux USA n’a jamais eu lieu… Et la suite de son parcours a été mouvementée. Dix ans plus tard, Mam Jaiteh retrouve les jouttes de l’Euroleague avec un nouveau statut ! Celui de MVP de la finale de l’Eurocup et de joueur établi en Europe. Pour sûr, Jaiteh voudra montrer qu’il appartient à la catégorie des meilleurs pivots de la compétition.

Isaïa Cordinier

Vainqueur de l’Eurocup avec le club italien la saison passée, Isaïa Cordinier va goûter à l’Euroleague pour la première fois de sa vie. Cet ancien prospect NBA passé par la Pro B et l’Elite française s’apprête à vivre les meilleures années de sa carrière. En toute logique, il devrait livrer des choses intéressantes au plus haut niveau européen cette saison. Cela sera en tout cas nécessaire s’il souhaite s’y établir sur la durée.

Le basketteur français de l’Olympiakos Le Pirée

Les basketteurs français ont aussi la cote en Grèce. Après la signature d’Axel Toupane il y a quatre ans, Livio Jean-Charles s’est engagé en faveur du club athénien en 2020. Moustapha Fall l’a rejoint à l’été 2021.

Moustapha Fall

Passé de l’Asvel à l’Oympiakos l’année dernière, Moustapha Fall a imité la décision un an plus tôt de son compatriote Livio Jean-Charles. Membre de l’équipe de France aux Jeux Olympiques de Tokyo ainsi qu’à l’EuroBasket 2022, ce pivot a pris une autre dimension dans le basket européen. En rejoignant la Grèce, il a considérablement augmenté son salaire. Il a également montré qu’il pouvait être impactant dans l’une des meilleures écuries d’Euroleague…

Le basketteur français du Partizan Belgrade

Le Partizan est l’une des deux équipes d’Euroleague situées dans la capitale de la Serbie. Un intérieur français va porter son maillot cette saison.

Matthias Lessort

Après avoir porté les couleurs de l’Etoile Rouge, Matthias Lessort s’est engagé avec le club ennemi : le Partizan Belgrade. Un choix osé quand on connait l’historique entre les deux organisations… Mais aussi et surtout les agissements entre leurs supporters. Le bondissant pivot français n’en sera pas à sa première expérience en Euroleague. En plus de l’Etoile Rouge de Belgrade, il a joué au Bayern Munich et au Maccabi Tel-Aviv. Sa saison sera intéressante à suivre.

Les basketteurs français qui ont quitté l’Euroleague

Plusieurs basketteurs français ne disputeront plus l’Euroleague en 2022-2023. Les voici.

Victor Wembanyama

Avant de rejoindre la NBA en 2023, la prochaine vedette du basket mondial avait choisi de poursuivre son apprentissage du très haut niveau à Villeurbanne. L’ancien pensionnaire du centre de formation de Nanterre s’est alors frotté aux meilleurs basketteurs du Vieux Continent. Du haut de ses 221 centimètres, Wembanyama fait partie des plus grands basketteurs français de l’Histoire. Au delà de sa taille immense, le futur n°1 de la draft NBA possède des qualités techniques et un QI basket supérieurs à la moyenne. Son potentiel est immense. Mais durant la dernière inter-saison, Victor Wembanyama a décidé de changer d’écurie et de ne pas rejouer de coupe d’Europe. La raison ? Jouer seulement un match par semaine pour mieux préparer son corps à la NBA.

William Howard

Signataire d’un contrat à l’Asvel en 2020 après une année aux USA qui se résume à deux matchs disputés en NBA et de bonnes performances en G-League, William Howard a découvert l’Euroleague il y a deux saisons. Doté d’un très bon bras, l’ailier franco-américain est capable de coups de chaud. Ses 17 points en 15 minutes de temps de jeu face à Valence restent sa performance référence au plus haut niveau continental. Pour la saison à venir, ce double champion de France en titre a souhaité partir à l’étranger. Il a finalement rejoint le club espagnol de Badalone, avec qui il va disputer l’Eurocup.

Kymany Houinsou

Membre de l’équipe espoirs de l’Asvel qui a remporté le trophée du futur en 2021, Kymany Houinsou était l’an passé le 14ème joueur dans la hiérarchie de l’équipe professionnelle dirigée par TJ Parker. Il n’est que très peu entré en jeu. Élu dans le cinq majeur type de la phase finale de l’Euroleague junior en 2021, ce meneur de jeu de grande taille possède un potentiel intéressant. Pour la saison 2022-2023, Houinsou a décidé d’exporter ses talents à l’étranger. Il s’est engagé pour une université américain et évoluera donc en NCAA.

Léo Westermann

L’ancien joueur de l’Asvel, du Limoges CSP et de Monaco fait partie des basketteurs français les plus expérimentés en Euroleague. A 30 ans, il a déjà disputé dix saisons dans la compétition européenne reine. Le désormais ex capitaine monégasque a connu quelques uns des plus grands clubs du Vieux Continent, dont le CSKA Moscou, le Fenerbahce et Barcelone. Malheureusement, il n’évoluera plus en Euroleague cette saison. Westermann participera même à aucune coupe d’Europe. Vous pouvez le retrouver du côté de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne.

Jerry Boutsiele

Quelle ascension pour Jerry Boutsiele ! Passé par la Pro B pendant trois ans à Rouen puis Denain, avant de découvrir l’élite française avec Cholet puis l’Eurocup avec Limoges, le pivot gaucher formé à Nanterre a rejoint Monaco l’an dernier pour disputer l’Euroleague. Membre de l’équipe de France durant les fenêtres internationales, Boutsiele progresse d’année en année. En raison d’une forte concurrence dans la raquette monégasque, il a du batailler pour gagner quelques minutes sur le terrain en Euroleague. N’ayant pas été conservé par la Roca Team, Jerry Boutsiele a rebondi en Turquie.

Rudy Demahis-Balou

Médaillé d’argent au championnat du Monde U19 en 2021 aux côtés de Victor Wembanyama et Matthew Strazel, Rudy Demahis-Balou est un fort potentiel du basket français. Si l’on ajoute le titre de vainqueur de l’Eurocup remporté avec l’ASM, l’année dernière a été couronnée de succès pour ce jeune basketteur. Demahis-Balou compte bien suivre les pas des meilleurs basketteurs normands de l’Histoire. Avec les arrivées de Mike James, Léo Westermann et de Paris Lee au poste de meneur de jeu, la concurrence a été très rude pour l’ancien pensionnaire du Centre Fédéral. Ses apparitions en Euroleague se sont faites très rares. A l’heure d’écrire ses lignes, il se trouve sans club pour la saison 2022-2023.

Livio Jean-Charles

Après sept saisons passées à l’Asvel entre 2011 et 2020, ce poste 4 drafté par les San Antonio Spurs a décidé de prendre son envol à l’étranger dans un autre club disputant l’Euroleague. Direction la Grèce et la mythique institution qu’est l’Olympiakos. Durant sa première saison, le natif de Cayenne s’est bien acclimaté à son nouveau environnement. Sa deuxième année a été un peu plus compliquée sur le plan individuel en Euroleague. Durant l’inter-saison, Livio Jean-Charles a rejoint le CSKA Moscou.

Thomas Heurtel

Thomas Heurtel est le quatrième meilleur passeur de l’Histoire de l’Euroleague. Individuellement, c’est l’un des meilleurs meneurs de jeu européens du Vieux Continent. Mais le fait qu’il soit devenu indésirable au Barça, puis dernièrement au Real Madrid, lui a joué des tours. Ce joueur d’instinct, affectionnant le spectacle et les prises de risques, n’a pas reçu de meilleures offres en Europe que le contrat proposé par le Zenith Saint Petersbourg. Les clubs russes ayant été évincés de la compétition européenne reine, Heurtel ne disputera pas l’Euroleague cette saison.