Le jeune arrière de l’équipe de France ne s’est vu offrir que de rares minutes par Vincent Collet durant les deux premiers matches de préparation des Bleus à l’EuroBasket 2013. Il devra donc se montrer sous son meilleur visage lorsqu’il est sur le parquet et être productif lors du tournoi de Strasbourg s’il souhaite faire partie des douze éléments qui feront le voyage en Slovénie en septembre prochain.

Benjamin de l’équipe de France de basket masculine, Evan Fournier (1m98, 20 ans) dispose actuellement de deux sélections au compteur avec les A. Ses premiers points, il les a inscrit mardi dernier face à l’Allemagne sur un tir primé. Mais comme il l’a confié aux Dernières Nouvelles d’Alsace, cela est quelque chose de basique pour lui.

“Honnêtement, cela ne m’a pas fait grand-chose (d’avoir scoré). Bien sûr, ça fait plaisir, mais je ne vais pas m’arrêter à ça”. 

Le joueur des Denver Nuggets a également avoué éprouver quelques difficultés à se faire sa place sur le terrain dans un roster globalement expérimenté, dont un noyau de joueurs évolue ensemble chaque été depuis de nombreuses années désormais. L’intéressé semble avoir bien conscience qu’il est presque indispensable qu’il se crée un rôle s’il désire participer dès cette année à sa première grande compétition internationale chez les grands.

“Il y a des cadres avec énormément d’expérience. Il faut se soumettre aux règles, se plier à une certaine hiérarchie. Mais ça se passe bien. Les gars sont très sympas, ça facilite l’intégration. Le fait de côtoyer beaucoup de joueurs nés en 91/92 y contribue aussi. Et puis, j’avais déjà de bons rapports avec Boris (Diaw). Quand tu t’entends bien avec le capitaine, ça passe mieux forcément. C’est une équipe qui a ses leaders, ses systèmes et je ne trouve pas encore réellement mon rôle. À moi d’essayer de me situer pour lui apporter quelque chose, pour l’aider par n’importe quel moyen. L’équipe de France, on sait que ça commence à vingt et que ça se termine à douze. Il ne faut pas trop y penser, juste rester soi-même et faire de son mieux. La sélection se fera naturellement”.