Cette deuxième demi-finale a opposé à Milan le Real Madrid face à Barcelone, pour un nouveau clasico.

1er quart temps :

Début de match curieux, sans grosse intensité comme cela avait pu être le cas dans la première demi-finale dès la première seconde ! Les deux grandes stars, à savoir Juan Carlos Navarro d’un côté, Sergio Rodriguez de l’autre, débutent cette partie sur le banc. Rapidement, le Real est gêné par les fautes avec Bourousis et Darden tous deux à 2 fautes après 5 minutes de jeu. Madrid se retrouve rapidement dans la pénalité. Malgré un début de match réussi, les joueurs du barça, qui menaient 12-4 après 4′ de jeu, verront leurs adversaires fondrent sur eux pour un score de 20 partout à la fin du quart-temps. Les barcelonais n’auront pas profité des lancers-francs offerts avec un vilain 5/11 en première période. De l’autre côté, Sergio Rodriguez, à peine rentré en jeu, plante un 3-pts. Égalité parfaite !

2ème quart-temps :

Dans le deuxième quart-temps, les madrilènes vont très vite creuser l’écart sous l’effet d’un Sergio Rodriguez exceptionnel. 11-0 en 4 minutes. De son côté, Barcelone laisse échapper des rebonds offensifs ainsi que des points sur la ligne de réparation. Le plus gros écart au court de cet acte sera de +13 en faveur du Real, proposant un jeu collectif exceptionnel. Finalement, les blaugranas reviennent un peu dans la partie et gardent espoir pour faire un come-back façon Maccabi. Le score est de 45 à 37 à l’avantage du Real à la mi-temps. On attend le réveil de Juan Carlos Navarro.

3ème quart-temps :

Le leader du la Liga Endesa reprend très fort en avec d’entrée de jeu un 3-pts pour son international Rudy Fernandez. La réponse de Brad Olesson arrive immédiatement sur la possession suivante avec un shoot longue distance pour lui aussi. Dans le sillage d’un Bourousis de retour après une première mi-temps tronquée à cause des fautes et un Sergio Rodriguez toujours aussi incroyable dans le maniement du ballon, le Real va totalement plier le match avec une adresse insolente derrière l’arc. A noter que dans leur impressionnante ascension, ils ont bien été aidés dans le jeu de transition par toutes les pertes de balles barcelonaises : 73-48 à la fin de cette période.

4ème quart-temps :

Vous l’aurez compris, il n’y a pas eu d’enjeu dans le quatrième quart-temps. Le Real, avec un pourcentage de réussite aux tirs toujours exceptionnel, l’emporte finalement très aisément sur le score de 100 à 62.

Rendez-vous dimanche à 21h pour la grande finale Real Madrid – Maccabi Tel Aviv.

Les statistiques de la rencontre

Capture d’écran 2014-05-16 à 23.52.05Capture d’écran 2014-05-16 à 23.52.18