Dans la tête des gens, lorsque l’on pratique le basket-ball, on sait faire tourner le ballon sur un doigt. Or, cette croyance populaire se révèle inexacte. Effectivement, il ne s’agit pas d’un don naturel pour tout le monde, mais bien d’une compétence que l’on acquiert avec l’entraînement.

Si cette aptitude ne sert à rien sur un terrain de basket-ball, elle vous permet de frimer devant les copains et les copines dans la cour de récréation. Aussi, cela peut être un passe temps divertissant lorsque vous vous ennuyez. A moins de vouloir devenir freestyleur professionnel comme Brisco, ou d’avoir envie d’épater la galerie, il semble donc inutile de vouloir l’assimiler puis de la perfectionner. Pourtant, de nombreux individus plus ou moins jeunes souhaitent acquérir cette habilité. Alors, par quoi débuter ?

Une affaire d’équilibre

Avant tout, vous devez savoir que l’index de la main forte d’une personne est le plus utilisé et important des membres du corps pour faire tourner le ballon. Pour commencer à vous exercer, lancez la balle de façon équilibrée et souple, en veillant à ce que le centre de gravité du cuir soit parallèle au sol. Et ce, afin d’optimiser vos chances d’assurer une réception parfaite. Le fait d’utiliser un ballon bien gonflé est primordial. Dans le cas contraire, des déséquilibres vont rapidement se créer et le cuir va s’écrouler.

Une fois que vous avez amorti le ballon avec le bout de votre doigt, l’objectif va être que les rotations durent le plus longtemps possible. Il est évident que vous allez rencontrez des difficultés, surtout au début. Mais rassurez-vous, elles ne sont pas insurmontables. Avec un peu de travail, de détermination et de patience, vous allez parvenir à vos fins. Dès que vous maîtrisez le geste, vous pouvez ajouter des petites tapes légères sur le ballon avec votre main faible pour lui permettre de reprendre de la vitesse lorsque le rythme ralenti. Ne soyez pas trop brusque pour conserver l’équilibre, qui est essentiel.

Des variants pour les experts

Une fois que vous aurez acquis de l’assurance et de l’expérience avec le mouvement de base en étant statique, vous pourrez commencer à vous aventurer dans des figures plus complexes.
Il est possible d’en effectuer en réalisant des mouvements avec le poignet, le coude et l’épaule, tout en étant sollicitant les muscles du bas du corps pour marcher, courir, s’asseoir, s’accroupir, etc. Mais aussi en commençant à utiliser du matériel divers. Que cela soit avec un ballon de basket de taille différente ou bien une balle d’un autre sport, l’exercice ne sera pas tout à fait le même. Comme beaucoup de choses dans la vie, c’est une compétence qui se travaille.

En définitive, pour faire tourner le ballon sur un doigt, vous pouvez vous entraîner depuis n’importe où. Vous pouvez aussi bien organiser une session dans votre chambre que dans votre jardin ou au gymnase. Il vous suffit simplement d’un ballon et d’une bonne dose de motivation.