Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

ad1

Interview Antoine Wallez (Le Mans) : « La NBA ? L’objectif N°1 »

Publié par le 10 mai 2014               

Le guide pour devenir basketteur professionnel à seulement 34,90 € 🏀

Antoine Wallez, jeune joueur pouvant jouer poste 3 ou poste 4, nous a accordé un peu de temps.

Pour commencer, je vais te demander de te présenter et de nous expliquer un peu ton parcours en équipe jeune jusqu’à ton arrivée au Mans…

Antoine Wallez, né le 11 juillet 1996 dans le Nord (Dunkerque), je pratique cette passion depuis petit (10 ans). J’ai commencé le basket dans un club appelé Beaucouzé dans le Maine-et-Loire. Ensuite, j’ai tout de suite été repéré par Angers ABC où j’ai joué en minimes France et benjamins. Et je suis parti au Mans (MSB) jouer en cadets France et intégrer le groupe espoir en 2010.

antoine_wallezCette saison était donc ta troisième dans le championnat espoir mais la première avec un vrai rôle et une place dans le 5 de départ ?

Oui, c’est vraiment la première saison où j’ai un rôle important dans l’équipe espoir. Je suis dans le 5 de départ, j’essaie d’apporter un maximum à mon équipe.

Justement, au niveau de l’apport, pour un joueur de ta génération (96), apporter près de 16 pts à 51% et 7 rebonds, c’est excellent, d’autant plus dans une première saison. Comment as-tu ressenti ça?

Dès la rentrée en août, j’ai tout de suite été plongé dans la saison. J’ai fait un maximum d’efforts durant la préparation. Ensuite, j’ai montré au coach que j’étais capable de “dominer”, donc chaque lundi je me disais ” aller encore une semaine de travail à fond”. C’est comme ça que l’on progresse individuellement. J’ai essayé de continuer durant la saison mes bonnes performances aperçues pendant l’été. Je pense que l’objectif est accompli et je suis assez fier de cela.

D’un point de vue travail, d’après toi et tes coaches, quels sont les axes prioritaires de travail pour être encore plus “dominant” la saison prochaine ?

Je pense travailler encore plus mon départ en dribble, travailler d’avantage le rebond et évoluer mon physique encore un peu.

Quel est l’adversaire direct qui t’as posé le plus de problèmes cette saison et pourquoi ?

Mon adversaire direct, c’est Alpha Kaba qui joue à Pau. Je ne dirais pas qu’il m’a posé beaucoup de problèmes mais le coach m’a prévenu que c’était le meilleur 96, prospect NBA, tout ça. Mais ce sont des paroles et honnêtement sur ce match-là, j’ai été plus fort que lui.

on a su montrer que l’on pouvait exister dans ce championnat

Maintenant, d’un point de vue collectif, vous aviez un groupe qui se connaissait plutôt bien et cela s’est ressenti sur le début de saison où vous êtes à 9 victoires pour 6 défaites à la fin de la phase aller…

Oui, nous sommes une bande de potes !! On s’entend sur le terrain comme en dehors, cela nous rend plus fort. Malgré notre équipe jeune, on a su montrer que l’on pouvait exister dans ce championnat. Et ça, c’est une vraie satisfaction.

Que se passe-t-il alors en seconde partie de championnat ? Est-ce seulement dû à un certain déséquilibre après la perte de Tom Foucault ?

Au début de la phase retour du championnat, on perd d’abord notre poste 5, Petr Cornelie, qui tombe malade. Ensuite, c’est au tour de Tom Foucault. Cela à bien évidemment changé notre jeu mais on s’est adaptés. C’etait difficile ensuite mentalement, mais on s’est accrochés, on a continué à travailler et progresser. C’est le principal.

Vous ratez finalement le trophée du futur avec cette moins bonne phase retour. C’est vraiment une déception ou ce n’était pas vraiment l’objectif numéro 1 de la saison ?

C’est une déception, bien évidemment. Cependant, lorsqu’on a vu que c’était terminé pour le trophée du futur, l’objectif était de terminer la saison en travaillant dur, en progressant chaque jour à l’entraînement et à se battre en match.

aller au plus haut niveau possible

Le MVP de la saison pour toi ?

J’aime pas trop en parler mais pour moi, je pense que c’est Axel Bouteille. Il a vraiment su montrer que c’était un joueur dominant et dangereux aux postes extérieurs.

On va maintenant parler de l’équipe de France. Tu viens de disputer le tournoi de Mannheim avec les U18, comment as-tu vécu ce tournoi ?antoine_wallez2

Le tournoi de Mannheim très très positif pour moi. J’ai pu discuter avec Ludovic Vaty, qui coache les intérieurs. Il m’a donné beaucoup de conseils, j’ai beaucoup appris et je suis très content d’y avoir participé.

Ça a pourtant été un tournoi compliqué où vous débutez avec 3 défaites en poule avant de vous reprendre en matches de classement et de repartir avec la neuvième place après 3 victoires.

Oui, je pense que l’on a pris les premiers matches un peu à la légère, même beaucoup trop.

Tu as cependant été un des joueurs les plus en vus côté français…

De mon côté, j’ai plutôt réalisé un bon tournoi. C’est un tournoi où beaucoup de scouts et coaches étrangers sont là pour faire du repérage. Donc j’ai donné de mon mieux, même si je suis capable d’apporter plus encore.

Tu es un des rares jeunes français à avoir ton profil régulièrement alimenté sur eurohoops

J’ai un seul objectif en tête : aller au plus haut niveau possible.

Jusqu’à la NBA ?

Bien sûr, objectif numéro 1 !!

Pour terminer, un petit message aux supporters manceaux pour leurs donner envie de venir encore plus nombreux aux matches espoirs la saison prochaine ?

Comme je serai dans l’effectif pro l’année prochaine, je passe le message à tous les félins !! Ils sont supers, toujours là au match pro à mettre l’ambiance même si le match est perdu, de même pour les matches espoirs. Donc surtout, ne changez rien et merci d’être là !

Merci Antoine d’avoir répondu à mes questions et bonne chance pour cet été avec les U18.

Les basketteurs américains racontent tout sur leur vie en Europe 🏀🇺🇸

⬇️ GO SHOPPING

ad1

Articles récents

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.