Kévin Dinal était joueur de l’ADA Blois cette saison. Ce jeune poste 3 était prêté par le Paris Levallois. Il vient d’être élu MVP du premier camp d’exposition organisé par la LNB.

Pour commencer, fait nous une petite présentation…

Je suis originaire de Paris, j’ai 21 ans et j’ai passé 7 ans dans le centre de formation du Paris Levallois. Cette saison j’ai été prêté par le Paris Levallois à l’ADA Blois en NM1.

Les deux saisons précédentes, tu étais un leader dans l’effectif espoirs. Pourquoi avoir préféré la NM1 plutôt que ta dernière année espoirs ?

J’ai voulu sortir de mon petit cocon, j’ai voulu apporter de la fraîcheur à mon expérience, donc je me suis dis pourquoi pas tenter une nouvelle saison dans un nouveau contexte que je ne connaissais pas du tout. Et ça c’est super bien passé.

Qu’est-ce que la NM1 peut apporter à un jeune joueur comme toi et qu’il ne rencontrera pas dans le championnat espoirs ?

C’est totalement différent, le jeu est plus précis, ça peut lui apporter plus de rigueur, de la concentration mais surtout de l’impact physique et du mental.

Pour une première année pro, tu tournes à 6 points (à 48.3% de réussite aux tirs) et 4.6 rebonds en un peu moins de 20 minutes. Sur un plan individuel, ça doit être très satisfaisant ?

Oui, pour une première dans un nouveau championnat et ma première année professionnelle, je suis satisfait mais je me dis que j’aurai pu faire encore mieux. Mais ce n’est pas pour autant que je vais m’arrêter là, je cherche toujours à dépasser mes limites.

Dans quels domaines de ton jeu cherches-tu à vraiment passer un cap actuellement ?

Je cherche à me développer au niveau du poste 3, car je suis aussi un poste 4. Je cherche à être encore plus rapide, plus explosif et d’être un bon joueur au niveau des deux postes. Cette saison, j’ai vraiment bossé ça et je continuerai pour exploiter mon jeu au mieux.

Comme tu l’as dis, tu étais prêté cette saison par le PL à Blois. Un retour au PL en Pro A est-il envisageable dès cet été ?

Concrètement, ça serait vraiment intéressant de revenir dans mon club natal. Mais à l’heure d’aujourd’hui, en tant que jeune joueur, c’est l’expérience sur le terrain qui compte. Certes, l’expérience en Pro A est totalement jouissive, mais l’année prochaine je me vois bien évoluer en Pro B.

 

Tu viens d’être élu MVP du premier camp d’exposition LNB. J’imagine que tes performances ont dû retenir l’attention de plusieurs coaches. Où en es-tu dans le choix de ta futur destination ?

Oui, mon agent et moi sommes toujours en discussions avec certains clubs, mais le plus important, c’est de réfléchir tranquillement, peser le pour et le contre pour faire les bons choix.

Pour terminer, un petit mot sur le camp. Qu’est-ce que tu en as pensé d’un point de vue niveau général, ambiance, exposition…

J’ai trouvé ce camp très intéressant, l’ambiance était au rendez vous vu que tous les joueurs qui étaient convoqués, nous nous connaissions tous dans le championnat espoir auparavant. Tout était bien organisé du début jusqu’à la fin. J’ai trouvé ça très ingénieux de la part de la LNB d’avoir fait un camp comme cela, ça a permis à certains joueurs comme moi de profiter, d’exploiter son propre jeu pour espérer se faire repérer par certains coaches et montrer une bonne image de soi.