Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

ad1

Interview Tom Foucault : « J’ai décidé de quitter Le Mans »

Publié par le 5 juin 2014               

Le guide pour devenir basketteur professionnel à seulement 34,90 € 🏀

Tom Foucault évoluait cette saison en Espoirs Pro A au Mans Sarthe Basket et peut jouer sur les postes 1 et 2. Il nous parle de sa jeunesse, de sa saison, de l’équipe de France mais aussi de son avenir.

Pour commencer, fais nous une petite présentation de toi, de l’endroit où tu as grandi…

Je m’appelle Tom Foucault, je mesure 1m89, j’ai 20 ans et suis né et ai grandi au Mans : je suis manceau d’origine.

Comment es-tu arrivé dans le basket ? A quel âge as-tu commencé ?

En fait, je ne savais pas quel sport faire. Mon grand frère, lui, faisait du basket. Donc je me suis mis au basket pour faire comme lui, je l’ai copié en quelque sorte. J’ai commencé à 5 ans.

Tom_Foucault

Tu as essayé d’autres sports dans ta jeunesse où tu t’es vraiment toujours consacré au basket ?

Non, toujours le basket à fond.

Quel a été ton parcours en jeune avant d’arriver au Mans Sarthe Basket ?

J’ai joué de mini-poussins à minimes France à la Jalt Le Mans. J’ai ensuite passé mes deux années minimes au pôle espoirs de Nantes et j’ai intégré le centre de formation du MSB il y a cinq ans.

Tu étais donc dans ta deuxième “vraie” saison espoirs. Cette année, tu as eu un vrai rôle de leader dans l’équipe avec beaucoup plus de responsabilités. Comment as-tu abordé cette saison ?

Oui, en effet. Étant le plus âgé, je me devais de me comporter en leader, surtout avec notre équipe très jeune. J’ai essayé d’être positif avec mes coéquipiers et de les tirer vers le haut, mais j’ai aussi très bien été épaulé par Petr Cornelie.

Sur un plan personnel et statistique, tu réalises une bonne saison avec une vraie progression personnelle. Comment juges-tu ta saison?

C’est vrai que sur le plan statistique et individuel,ma saison est correcte. Mais c’est toujours dur de se réjouir de ça quand ton équipe ne gagne pas. Je pense que j’aurais pu avoir plus d’impact sur l’équipe pour nous mener vers le Trophée du Futur.

Justement, collectivement, vous faites une phase aller tout à fait correct. En revanche, la phase retour est bien moins bonne…

Oui, on fait une bonne première phase, l’équipe est soudée, on joue bien ensemble et on a une grosse série de victoires avant Noël. Après Noël, c’est vrai qu’il y a eu un vrai relâchement, d’abord mental je pense, et on s’est vu trop beau alors qu’on avait pas de marge de sécurité. Et puis on n’a pas été épargné par les blessures cette année.

C’est vrai, d’abord Petr Cornelie puis toi, où en es tu de cette blessure ?

Ici à la lerders cup face à Strasbourg en 2013.

©

Je suis totalement remis depuis un mois et demi.

Seras-tu toujours au Mans la saison prochaine pour ta dernière année en tant qu’espoir ?

Non. J’ai décidé de partir car ça fait 5 ans que je suis au MSB et j’ai besoin d’un nouveau challenge.

Ce sera donc un départ pour la Pro B ou plutôt un nouveau challenge en Espoirs Pro A ?

Je recherche plutôt en NM1 voire en Pro B, cela dépendra du projet qu’on me proposer Mais les places sont chères.

As-tu déjà des contacts ?

Oui, j’ai quelques pistes, mais rien de fait pour le moment. Je participe au camp d’exposition à l’INSEP ce week-end, donc à moi de faire le boulot.

On va maintenant parler de l’équipe de France. Tu n’es pas sélectionné avec les U20 cette saison, ta blessure y est sans doute pour beaucoup. C’est une grosse déception pour toi ?

C’est sûr que c’est toujours une déception quand tu ne vois pas ton nom sur la liste, surtout que j’avais reçu des pré-convocations. Mais ce genre de choses me motive à travailler encore plus, donc c’est un mal pour un bien.

Un dernier petit mot pour les supporteurs manceaux qui t’ont donc suivi et soutenu ces cinq dernières années ?

Je remercie tous les supporteurs manceaux qui ont toujours été présents durant ces cinq ans. Mention spéciale aux félins qui font de plus en plus de bruit et qui supportent chaque joueur de l’équipe, sans faire de différence entre les pros et les espoirs au bout du banc comme moi. Merci à eux.

Les basketteurs américains racontent tout sur leur vie en Europe 🏀🇺🇸

⬇️ GO SHOPPING

ad1

Articles récents

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.