Formé aux Sharks Antibes en cadets France et espoirs avant de partir découvrir le monde du basket professionnel en Pro B à l’ALM Evreux l’an dernier puis à Denain Voltaire cette saison, l’arrière Isaïa Cordinier (1m94, 19 ans) s’est affirmé comme étant un joueur d’impact chez les pros (11.4 points, 3.7 rebonds, 2.3 passes décisives et 1.2 interception pour 12.4 d’évaluation en 24 minutes de temps de jeu en moyenne par match). Pour sûr, il est l’un des meilleurs potentiels français de la génération 1996.

Un phénomène athlétique

Intriguant de plus en plus les recruteurs américains, ce phénomène athlétique pourrait bien être sélectionné au premier tour de la prochaine NBA Draft s’il s’y présente. Il deviendrait alors le premier joueur de l’Histoire à passer directement de l’antichambre du basket français à la plus prestigieuse ligue mondiale.

Mais avant cela, Cordinier devra faire ses preuves sur le territoire américain et c’est dans ce sens que le principal intéressé vient d’être invité à participer à la prochaine édition de l’annuel Nike Hoop Summit, regroupant sur quelques jours les meilleurs prospects US et internationaux âgés entre 17 et 19 ans. Cet événement se conclura par un match de gala USA vs World le 9 avril prochain dans la salle NBA des Portland TrailBlazers. Le Hoop Summit rassemble toujours de nombreux représentants de franchises et peut s’avérer un tremplin pour la draft. Cette année, Isaïa Cordinier sera le seul représentant de la France.

Avant lui, ce sont des tricolores tels que Tony Parker, Nicolas Batum, Evan Fournier, Mouhammadou Jaiteh, Edwin Jackson, Léo Westermann ou encore Livio Jean-Charles qui y ont déjà pris part. Avec plus ou moins de succès.