Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

ad1

Rambur : “A St-Quentin, le projet n’est pas du court terme”

Publié par le 31 juillet 2014               

Le guide pour devenir basketteur professionnel à seulement 34,90 € 🏀

A 30 ans, Alexis Rambur (1m92) vient de stopper sa carrière en tant que basketteur professionnel pour préparer au mieux sa reconversion et devenir le Manager General du Saint-Quentin Basket-Ball dans un an.

Un an après ton départ de Saint-Quentin, tu es de retour au SQBB mais cette fois-ci en tant que futur manager sportif du club. Comment va se dérouler ta prise de fonction ?

Je n’ai pas la prétention de me considérer comme un manager général d’emblée. Je pense que c’est un poste qui demande beaucoup et travail et de choses à apprendre. Il me reste un an de formation, il faut que je la fasse de manière sereine. Le club m’a donné la possibilité de faire une première année de transition, ce qui me permet de prendre mes marques et de faire, en quelque sorte, un diagnostic des forces en présence et de ce que je peux apporter en plus au club, de manière à prendre mes fonctions en mai 2015. A partir de là, on se posera à une table et nous regarderons les axes de développement du club. Le poste de Manager General, c’est un poste à risques et à enjeux, tu as beaucoup de responsabilités. Le projet n’est pas du court terme.

Vas-tu poursuivre ta carrière en tant que basketteur avec l’équipe réserve ?

Garder la forme en continuant de pratiquer ma passion, pourquoi pas. Et puis la seule montée qui me manque, c’est celle en Nationale 2 ! Mais je n’aurai plus la liberté d’avoir l’emploi du temps d’un joueur professionnel au niveau des entraînements. Cela dépendra surtout de l’envie, et également du temps et l’investissement nécessaires à remplir mes nouvelles fonctions. A ce moment-là, je verrai bien.

De quels types de joueurs est composée l’équipe évoluant en Nationale 3 du SQBB ? Trouve t-on des joueurs du centre de formation comme cela est souvent le cas pour un club professionnel ?

Je connais la moitié des joueurs, qui étaient déjà là lorsque j’étais ici. C’est une équipe compétitive, qui a assuré un maintien confortable en N3 la saison passée. Avec de bons jeunes qui peuvent la renforcer, c’est une équipe qui peut jouer le haut de tableau de Nationale 3. A moyen terme, l’équipe réserve aura pour vocation de faire jouer les jeunes. Saint-Quentin a un gros projet de centre de formation, ça sera sans doute l’une de mes missions dans les mois et années à venir. C’est une équipe de Nationale 3 qui vise la Nationale 2 et qui permet, un peu comme le fait le club de Pau, de terminer la formation des meilleurs jeunes saint-quentinois et même picards, j’ai envie de dire, car il faut voir plus large.
La Nationale 3, c’est une très bonne école pour les jeunes. Tu joues contre des adultes, tu as beaucoup moins le droit à l’erreur que dans un championnat espoirs où tu joues contre des jeunes qui font les mêmes erreurs que toi. Prenons l’exemple de Pau, ils avaient une très belle équipe cette année, ils ont fait une superbe saison, ils ont terminé deuxième de leur poule. Quand je les ai joué avec Avignon en playoffs, ils nous ont donné beaucoup de fil à retordre lorsque l’on a joué chez eux. C’est vraiment une top équipe de niveau Nationale 2. C’est bien pour les jeunes car cela leur permet de se montrer dans un bon championnat.
Souvent, il y a les coaches de Nationale 1 et Nationale 2 qui hésitent un peu à donner sa chance à un jeune qui sort du championnat espoir. Le championnat espoir, c’est un peu toujours pareil, on a du mal à connaitre vraiment sa valeur, ça dépend des générations. Quand on voit Paul Turpin ou Sébastien Cape par exemple, ils ont clairement montré que n’importe quelle formation de Nationale 2 pourrait leur confier les rennes de l’équipe. En conséquence, ça rassure beaucoup plus un coach de signer un jeune qui a déjà tenu la baraque en Nationale 2.

Que penses-tu du niveau global de la Nationale 2, qui devient chaque année de plus en plus professionnelle ?

Lorsque l’on recrute beaucoup d’étrangers dans la première division et que mine de rien on a une formation qui est efficace, quoi qu’il arrive, ça fait monter les niveaux fédéraux, ça les tire vers le haut. Il y a beaucoup d’anciens joueurs pros qui ne trouvent pas de place en Pro A/Pro B et qui descendent dans les divisions inférieures. Et après, il y a des gens qui sont très bien formés et qui auraient leur place dans les championnats Pro A/Pro B mais qui ne trouvent pas non plus de club et sont donc obligés de jouer en N1/N2. J’ai commencé ma carrière comme cela.

Est-ce envisageable que tu rejoignes tes amis d’enfance Tony Parker et Gaétan Muller à l’Asvel dans plusieurs années en tant que GM du club ?

Par la force des choses, Gaétan, Tony et moi, nous l’avons évoqué cet été. Mais je suis le premier à dire à Tony que pour manager un club de ce calibre-là, il faut avant tout des compétences et pas seulement être potes. De toute manière, il raisonne tout le temps de cette manière-là Tony, les compétences et l’expérience. Je pense qu’il faut d’abord que je fasse de vraies preuves, comme n’importe quel autre General Manager, pour prétendre un jour être à la maison Verte. Mon projet est d’abord à Saint-Quentin. L’avenir, on verra bien… Le rachat de l’Asvel par Tony et l’arrivée de Gaétan avec lui a beaucoup fait parler et fantasmer nombre de personnes qui sont venues me voir en me disant : “alors, futur manager de l’Asvel”. Les gens parlent mais tu ne peux pas les en empêcher. Evidemment, quand tu penses à l’histoire, elle est belle : Tony et ses potes d’enfance à la tête de l’Asvel. C’est vrai, mais ça ne se passe pas comme cela. Cela dépend de la performance, des résultats… Après, quand tu peux travailler avec des gens de confiance, c’est bien mieux, c’est sûr, mais j’ai envie de dire chaque chose dans son ordre.

Les basketteurs américains racontent tout sur leur vie en Europe 🏀🇺🇸

⬇️ GO SHOPPING

ad1

Articles récents

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.