Lors d’un match classique de basket-ball, dix joueurs se partagent un ballon sur un terrain dont les dimensions sont les suivantes : 28 mètres de long sur 15 mètres de large. La zone de jeu est divisée en deux parties égales, faisant donc chacune 14 mètres de long pour 15 mètres de large. Dans cet espace réduit, cinq joueurs attaquent le panier adverse et cinq autres le défendent. De plus, à chaque possession, l’équipe attaquante possède 24 secondes maximum pour shooter. Dans ces conditions, et particulièrement si la défense est bien mise en place, un jeu de passes entre coéquipiers est nécessaire pour débloquer la situation et ainsi trouver une position de tir idéale. Le démarquage prend alors toute son importance. Cela fait partie du jeu sans ballon.

Il existe deux principaux types de démarquage : celui qui se réalise par vous-même grâce à vos propres qualités individuelles, et celui qui s’effectue à l’aide d’un ou plusieurs coéquipiers.

Un démarquage seul ou en équipe

Pour vous démarquer tout seul ou en équipe, vous devez vous adapter et trouver une solution selon le type de défense proposée par vos adversaires. D’une manière générale, la règle numéro 1 pour se démarquer et trouver la meilleure solution de tir en attaque est d’aérer l’espace de jeu. Une fois que cela est fait, vous allez devoir travailler sur vos appuis et effectuer des feintes de direction si nécessaire afin de prendre de vitesse votre défenseur et être libre pour réceptionner la balle facilement. Vous noterez que se démarquer pour récupérer la gonfle dans le cadre de la mise en application d’un système de jeu est indispensable pour que celui-ci fonctionne. L’importance du démarquage au basket-ball est donc énorme.

Lorsque votre défenseur vous colle à la peau par exemple, il peut s’avérer être difficile de vous en défaire. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous pour s’en débarrasser. En faisant attention à ne pas réaliser de faute offensive, se coller en retour à son opposant en changeant de direction d’un coup sec tout en interposant l’un de vos bras pour vous tenir éloigner de lui est une possibilité.
Sinon, la solution la plus simple est de faire appel à un camarade. Vous pouvez effectivement bénéficier de l’aide d’un coéquipier, qui, à travers la pose d’un écran par exemple, va bloquer votre défenseur, vous en libérer pour quelques instants et ainsi pourquoi pas vous offrir une position de shoot complètement ouvert. Dans le cas contraire, le jeu poursuit son court et vous aurez désormais la possibilité de votre côté de rendre la pareil en réalisant un écran pour libérer un autre coéquipier. Le démarquage est finalement un jeu de courses en zone offensive.

En basket-ball, il existe définitivement de nombreuses actions de jeu permettant un démarquage et d’inscrire un panier facile. Par exemple, lors de la réalisation d’un pick and roll, le porteur du ballon va pouvoir se débarrasser de son chien de garde. De son côté, le poseur de l’écran va pouvoir pivoter et s’ouvrir seul vers le cercle si son propre défenseur se retrouve dans les pattes du porteur de balle, si celui-ci présente une menace sérieuse de scorer. Dans cette situation, l’attaquant n’a plus qu’à sanctionner l’équipe adverse…