La première division française de basket-ball devient de plus en plus attractive pour les anciens basketteurs NBA qui se retrouvent sans contrat. Étant à la recherche d’une opportunité en Europe pour se relancer ou tout simplement poursuivre leur carrière, ils sont de plus en plus nombreux à rejoindre une écurie de l’Hexagone. On fait le point sur les recrues estivales de Betclic Élite qui ont joué plus ou moins longtemps en NBA.

Elie Okobo

De retour en France après trois ans aux États-Unis partagés entre la NBA et la G-League, le combo-guard français est l’une des attractions de Betclic Élite. Encore très jeune, puisqu’il fêtera le 23 octobre ses 24 ans seulement, le natif de Bordeaux compte réaliser une grande saison sous le maillot de LDLC ASVEL pour retrouver la NBA dès la rentrée 2022. L’ancien joueur des Phœnix Suns renaît de ses cendres depuis la reprise de la compétition.

Elie Okobo - LDLC ASVEL basket

Mike James

Basketteur professionnel le mieux payé de l’Histoire du championnat de France, Mike James est un ovni pour la Betclic Élite. Sa signature à Monaco a été rendue possible grâce à sa rupture de contrat à l’amiable avec le richissime club russe du CSKA Moscou, qui continue à verser presque deux tiers de son salaire annuel estimé à 3.4 millions d’euros. Sur le plan sportif, ce meneur de jeu américain passé par les Suns, les Pelicans et dernièrement les Nets est un athlète de classe internationale. A chacune de ses apparitions dans l’élite française, toutes les caméras sont braquées sur lui.

Mike James - AS Monaco

Donatas Motiejunas

International lituanien depuis son adolescence, le pivot Donatas Motiejunas est une force de la nature. Dominant sur le territoire européen en professionnel dès ses 20 ans, c’est en toute logique que la NBA s’est intéressée à son profil. Vingtième choix de la draft 2011, « DMO » a rejoint les Houston Rockets en 2012. Son expérience avec la franchise texane s’est arrêtée quatre ans plus tard, un an après avoir été un joueur majeur de son équipe. A son apogée en NBA, l’actuel monégasque valait 12 points, 6 rebonds et 2 passes décisives en moyenne par match. Son aventure aux États-Unis s’est poursuivie de façon anecdotique du côté des Pelicans puis des Spurs. C’est en Chine que l’intéressé martyrisait les raquettes ces dernières années.

Donatas Motiejunas - AS Monaco

Donta Hall

Même s’il n’a pas réussi à faire son trou en NBA, passant des Pistons aux Nets puis au Magic en l’espace d’un an, le bondissant intérieur monégasque est un basketteur de très haut niveau. Outre ses qualités athlétiques sont impressionnantes, Donta Hall sait où se placer dans la raquette pour gober les rebonds à la pelle… Mais aussi faire valoir ses qualités de finisseur sous le cercle. Pour sa découverte du Vieux Continent, il a réussi ses débuts en Euroleague.

Kyle O’Quinn

Recrue inattendue du promu Paris Basketball, l’ancien intérieur du Magic, des Knicks, des Pacers et des Sixers est l’une des superstars les plus attendues de Betclic Élite. Comptabilisant 474 matchs NBA dans les jambes, Kyle O’Quinn est loin d’être un novice dans l’univers du basket professionnel. Véritable leader dans l’âme, il va apporter toute son expérience à ses plus jeunes coéquipiers tout au long de la saison. On espère également le voir réaliser quelques cartons statistiques.

Kyle O'Quinn - Paris Basketball

Dante Cunningham

Durant la période estivale de recrutement, il n’était pas la première option du MSB au poste d’ailier-fort. Mais Dante Cunningham représente un gros poisson pour le championnat de France. L’homme aux 736 matchs NBA au compteur, dont 195 en tant que titulaire, présente un gros CV. Passé par sept franchises différentes, dont les TrailBlazers et les Spurs, l’intéressé compile en carrière NBA des statistiques de près de 6 points et 4 rebonds en 21 minutes par rencontre. S’il ne possède plus à 34 ans ses jambes d’il y a dix ans, Cunningham a encore de beaux restes. Son expérience peut s’avérer précieuse dans les moments chauds d’un match.

Kostas Antetokounmpo

Malgré son jeune âge et son faible nombre de minutes de jeu cumulées en NBA, Kostas a déjà une bague de champion à son actif. Dans la grande ligue américaine, le jeune frère de Giannis et de Thanasis Antetokounmpo n’a disputé que vingt-deux rencontres officielles en trois ans : deux avec les Dallas Mavericks et vingt avec les Los Angeles Lakers. Longiligne comme ses aînés, Kostas Antetokounmpo possède un fort potentiel. Du fait de son nom de famille, son arrivée à l’Asvel a beaucoup fait parler dans la presse et sur les réseaux sociaux. Villeurbanne constitue sa première expérience européenne en tant que basketteur professionnel.

Kostas Antetokounmpo - LDLC ASVEL

Jordan McRae

Successeur à Levallois de son compatriote Anthony Brown, McRae se trouve en pleine force de l’âge. Jusqu’à présent, il s’est acharné à trouver un spot en NBA. Et il a bien eu raison ! Malgré le fait qu’il ait été contraint de changer d’équipe à plusieurs reprises, le natif de Savannah a accumulé 123 matchs NBA en quatre saisons. L’ailier américain dirigé par Vincent Collet a même signé des prestations de haut vol au cours de récentes piges. Lors de l’exercice 2019/2020, il a compilé en moyenne 12.8 points, 3.6 rebonds et 2.8 passes décisives en 22 minutes de temps de jeu en 29 rencontres jouées avec la tunique des Washington Wizards.

Jordan McRae- Metropolitans 92

Nick Johnson

De retour à Nanterre deux ans après son premier passage, Nick Johnson est bien parti pour être le leader offensif du club francilien cette saison. Combo guard très physique, l’intéressé a connu la NBA au début de sa carrière professionnelle. C’était en 2014/2015. Son expérience dans la grande ligue se résume à 28 rencontres de saison régulière disputées avec la franchise qui l’a drafté au second tour, à savoir les Houston Rockets. Par la suite, il aura bien tenté de ré-intégrer le roster d’une des trente équipes NBA. En vain… Ses expériences en G-League avec les Austin Toros et les Wisconsin Herd n’auront pas abouti par un appel à l’étage supérieur.

Sheldon Mac

Ce n’est pas l’ancien joueur NBA le plus huppé de la Betclic Élite. Cependant, Sheldon Mac possède une petite expérience notable dans la Grande Ligue. L’arrière scoreur américain du Portel a joué trente matchs NBA avec les Washington Wizards au cours de l’exercice 2016/2017. Cette saison, il sera un élément majeur au sein de l’effectif du club nordiste.

John Jenkins

Star de son université avant d’être sélectionné en 23ème position de la draft NBA par les Atlanta Hawks, John Jenkins présente un CV très solide pour la Betclic Élite. L’été dernier, il a fait partie de Team USA pendant la préparation aux Jeux Olympiques ! Ses expériences en NBA ont été diverses et variées. Outre la franchise localisée en Georgie, les Dallas Mavericks, les Phœnix Suns, les New York Knicks et les Washington Wizards ont fait appel à ses services de 2012 à 2019. Cependant, Jenkins n’a jamais disputé de saison complète dans la Grande Ligue. Malgré tout, si l’on suit nos intuitions, la recrue phare du BCM Gravelines-Dunkerque risque de réaliser quelques dégâts en championnat cette saison.