Une carrière de basketteur de haut niveau ne dure pas éternellement. Lorsque le corps et/ou la tête ne suivent plus, c’est bien souvent le signe indiquant aux athlètes qu’il est temps de ranger les chaussures de basket au placard. S’il n’y a pas d’âge pour prendre sa retraite sportive, celle-ci intervient de manière générale aux alentours des 35 ans. Bien sûr, ce n’est pas le cas de tous. Un certain nombre de sportifs professionnels vont au delà de ce numéro. Leurs années de gloire étant derrière eux, ils souhaitent prolonger le plaisir au maximum. Pour se faire, ils repoussent leurs limites afin de tirer leur révérence le plus tard possible. Voici les cinq basketteurs les plus âgés de Betclic Elite :

Amara Sy

A 40 ans, Amara Sy est le doyen de la Betclic Elite. Descendu en Pro B à l’âge de 38 ans après avoir évolué en première division durant l’intégralité de sa carrière, le natif de Paris a bouclé la boucle. Toujours capable de dunker, Amara conserve de beaux restes physiquement. Il apporte surtout sa précieuse expérience aux jeunes talents de l’équipe parisienne. C’est un amoureux du basket-ball. En dehors des parquets, il est le Président du syndicat des joueurs du championnat de France. L’été, on le retrouve sur les tournois estivaux. Il a d’ailleurs créé sa propre ligue estivale pour basketteurs professionnels : l’Amiral League. Président du club de Cergy-Pontoise, qui évolue actuellement en troisième division, l’aîné de la fratrie Sy est un homme investi et occupé.

Georgi Joseph

Georgi Joseph - basket

L’ami et ancien coéquipier d’Amara Sy à Orléans, Villeurbanne et Monaco est lui aussi toujours présent dans le circuit. Et ce, à bientôt 39 ans (il les aura le 23 novembre prochain). Joueur de l’ombre, il réalise majoritairement des tâches défensives. Physiquement, c’est un roc. S’il ne possède plus les jambes de ses 30 ans, Georgi Joseph peut continuer à apporter des choses sur le terrain sur de courtes périodes. Il fait partie des vétérans du basket français. Strasbourg sera probablement son dernier club dans l’élite.

Nik Caner-Medley

Passé par l’Euroleague et les grands championnats européens, l’américano-azerbaïdjanais Nik Caner-Medley n’est pas encore à la retraite. Toujours compétitif, celui qui vient de fêter ses 38 bougies apporte plus de 10 points et 5 rebonds par match en moyenne. Sévissant du côté de Fos-sur-Mer depuis la saison dernière, le natif de Beverly se plait dans le Sud-Est de la France. Son expérience et son talent se seront avérés précieux dans la remontée du club sudiste dans l’élite. L’ancien monégasque est une valeur sure du championnat de France.

Jean-Michel Mipoka

Formé à Cholet Basket, au sein d’une usine à champions, Jean-Michel Mipoka est resté fidèle au championnat de France tout au long de sa carrière. Cette année, sous les couleurs de Fos-sur-Mer, il dispute sa dix-huitième saison professionnelle en LNB. Loin d’être un mercenaire, cet ailier de 36 ans est resté la plupart du temps au moins deux saisons dans un même club. En presque 20 ans de carrière, il aura vu du pays. Outre Cholet et Fos Provence, Mipoka a joué pour Antibes, Quimper, Saint-Vallier, Roanne, Limoges, Nancy, Rouen, Pau-Lacq-Orthez et Gravelines-Dunkerque. Un bien joli parcours pour celui qui fait partie des cinq basketteurs les plus âgés du championnat !

Taylor Rochestie

Légende vivante au Mans, ville dont sa femme est originaire, Taylor Rochestie a été de retour au MSB cette saison pour réaliser une courte pige. A l’instar de son compatriote Nik Caner-Medley, le meneur de jeu américano-monténégrin a évolué au plus haut niveau européen au cours de son parcours. Il a notamment fait le bonheur de l’Etoile Rouge de Belgrade. Parce que monétiser sa carrière d’athlète professionnel est important, Rochestie a également cédé aux juteux contrats proposés en provenance de Chine. A désormais 36 ans, son impact sur le terrain est plus limité que par le passé. Tout le monde dans la Sarthe se souvient encore de sa saison de MVP réalisée en 2011/2012.