🎁 Vos maillots et produits NBA préférés en promotion sur Fanatics !

Kevin Durant est un personnage à part dans l’univers de la NBA. Les plus grands noms de l’Histoire de ce sport tels que Michael Jordan et Kobe Bryant l’ont a un moment décrit comme étant le meilleur basketteur de la planète encore en activité.

Pour la plupart des athlètes exerçant dans la grande ligue, il s’avère impossible à défendre sur lui en un contre un sans l’empêcher de régulièrement marquer plus d’une fois sur deux. « KD » passe très rarement à côté de ses matchs. C’est un fait. Machine à scorer, aussi bien dans le basket NBA que FIBA, cet ailier de 2m08 aux bras interminables fait figure d’arme fatale dans le basket moderne pratiqué de nos jours.

Cependant, s’il ne fait aucun doute qu’il fait partie des plus grands talents de tous les temps que le basket américain a vu passer, Durant ne fait pas l’unanimité auprès de tout le monde. Et ce, notamment en raison de son attitude et de sa mentalité. Il est entre autres reproché au double champion NBA avec les Golden State Warriors et MVP des Finals en 2017 et 2018 de ne pas faire face à l’adversité. En rejoignant en 2016 la franchise localisée à San Francisco, il était évident que son association avec les “splash brothers” Stephen Curry et Kay Thompson allait provoquer des dégâts collatéraux face aux vingt-neuf autres équipes composant la NBA. Cela n’a pas manqué et la sur-domination de la « Dub Nation » a bien eu lieu. Après un échec inattendu sur la dernière marche l’an dernier, le numéro 2 de la draft 2007, qui avait atteint une première fois les Finals en 2012 avec la franchise de ses débuts dans la Grande Ligue, n’a ensuite pas hésité à briser la dynastie qui était en train de se construire en Californie. Pas reconnu à sa juste valeur selon lui par les médias notamment, qui le placent derrière LeBron James dans la hiérarchie des meilleurs joueurs de la compétition, il a préféré prendre un nouveau virage en changeant de conférence. Direction l’autre bout du pays et la côte Est, Brooklyn plus précisément. Son objectif ? Faire taire ses détracteurs et prouver qu’il peut transformer une équipe qui végète depuis des années en bas de tableau en un prétendant pour le titre. Pour se faire épauler dans sa mission, le natif de la capitale Washington DC a décidé d’allier ses talents à un autre All-Star mal aimé et revanchard en la personne de Kyrie Irving. Si les fans n’ont pas encore pu voir en action ce duo de superstars en raison de leurs pépins physiques respectifs, cette association devrait effectuer des ravages lors de la saison 2020-2021 et ainsi redistribuer les cartes au sein d’une Conférence Est jugée moins compétitive que son homologue.

Contrairement à certains de ses confrères, Kevin Durant n’est pas un mauvais garçon, au contraire. Comme le titre de sa biographie rédigée par le journaliste américain Marcus Thompson (également auteur précédemment du livre Stephen Curry, Golden) l’indique, il est tout simplement en quête de perfection. Souhaitant laisser une trace indélébile dans l’Histoire du sport qu’il aime et pratique depuis tout jeune, l’intéressé ne se contente pas du minimum dans son travail et les autres domaines de sa vie. Sur et en dehors des terrains de basket, la médiocrité ne fait pas partie de son vocabulaire.

Sa personnalité atypique dans le monde du sport professionnel ne plait pas à tous. D’une nature plutôt timide et discrète, il n’hésite néanmoins pas à dire ce qu’il pense lorsqu’il est interrogé sur un sujet.

Le MVP de la saison régulière 2013-2014 et triple meilleur marqueur du championnat reste un modèle un suivre pour les fans et les jeunes souhaitant progresser au basket-ball. Ce n’est donc pas une surprise si la traduction française de cette biographie, publiée aux éditions Marabout, rencontre un franc succès dans les librairies ainsi que sur les boutiques en ligne sur internet. Le livre aborde des sujets encore inexplorés jusque là de la personnalité et de la vie du double champion olympique avec Team USA.


“Kevin Durant, en quête de perfection” – 349 pages – 21,90€
Pour commander le livre, rendez-vous sur le site internet de l’éditeur en cliquant ICI