Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

Mike Piétrus : “J’aurais pu apporter mon expérience à cette équipe de France”

Publié par le 18 mai 2012               

Peu après la fin du Game 3 de la série qui oppose les Boston Celtics aux Philadelphia 76ers, un confrère du site Sport24 est allé à la rencontre de Mickaël Piétrus. L’occasion pour ce dernier de s’exprimer sur sa forme après avoir subit quelques pépins physiques.

“Athlétiquement je me sens mieux, cela fait deux ou trois semaines que je me sens mieux sur le terrain. Je suis un compétiteur, même si j’avais une jambe cassée je me battrais sur le terrain. J’ai envie de gagner un titre et pour moi c’est le plus important”.

Aux abonnés absents depuis le championnat du Monde 2006 où la France a terminé à une belle 5ème place (sans Tony Parker), le frère de Flo Piétrus a expliqué les raisons du pourquoi de son absentéisme avec les Bleus depuis une si longue période.

“J’ai eu beaucoup de blessures qui m’ont empêché d’aller sur le terrain pendant l’été. J’ai galéré avec mon poignet pendant trois ans, puis je me suis fait opérer du genou. Pour moi ce n’est pas me “foutre de la gueule” de l’équipe de France, c’est juste réaliser que j’ai été blessé pendant des années. Je suis désolé de ne pas faire partie de l’équipe de France depuis six ans. Je veux jouer le plus longtemps possible en NBA, il faut donc que je passe outre mes blessures et que je sois opérationnel chaque année”. […] L’an dernier j’étais disponible pour l’équipe de France. Je me suis entraîné en Guadeloupe, bien que je sois blessé, donc pour moi ce n’était rien. Juste de la glace et du repos. Et je remercie le docteur de l’équipe de France qui m’a aidé et qui m’a dit simplement “personnellement, pour ta carrière, je préfère que tu renonces”. Le plus important, c’est la carrière pour un sportif. J’allais me battre pour cette équipe, et apporter mon expérience”.

Alors qu’il aurait pu participer aux Jeux Olympiques pour la première fois de sa carrière, MP2 ne reverra peut être plus jamais cette opportunité se représenter un jour. Ce n’est apparemment pas une très grosse déception pour lui…

“Personnellement, je n’ai pas de regret. Cela arrive, c’est la vie, je le prends positivement. Cela fait longtemps que je n’ai pas été en équipe de France. Cela aurait été un gros plus pour cette équipe. Je n’y serai pas mais je vais les regarder à la télé. Je vais supporter mon frère et l’équipe de France, ainsi que leur souhaiter le meilleur”.

Malgré sa non-présence dans la liste des 18 “titulaires” qu’a récemment dévoilé Vincent Collet, et les déclarations négatives de ce dernier à son égard, “Air France” n’a pas pour autant tiré un trait à la sélection nationale.

“Je suis sur la liste d’attente, on verra. Je n’ai jamais craché sur l’équipe de France. Il faut que ce soit clair. Je ne suis pas le mec dont on parle et il faut arrêter cela s’il vous plait. Je ne vois pas pourquoi on me dit que je ne suis pas bon dans un vestiaire, cela n’a pas de sens. […] Moi, je respecte toujours les décisions. Même quand Claude Bergeaud était là, il ne m’a pas sélectionné et cela ne me dérange pas. Mais je ne vois pas le pourquoi de ne pas me respecter et dire que je suis un mauvais gars dans le vestiaire. Ça, c’est quand j’avais 22 ou 23 ans. A cet âge-là, tu ne sais pas où tu veux aller dans le basket, tu veux juste jouer et t’amuser. Mais je pense qu’après 30 ans, quand même, avec des enfants, je mérite le respect. Je respecte sa décision, il n’y a pas de problème”.

Pour terminer, l’actuel arrière/ailier français des Celtics est également revenu sur ses chances de remporter le précieux Graal dès cette année avec sa nouvelle franchise et a avoué avoir choisi la bonne destination lorsqu’il a été laissé libre par les Suns à la fin du lock-out.

“Vous vous rendez compte, je joue pour l’une des meilleures écuries de basket dans le monde. Depuis les training camps, c’est le titre qui compte. Donc pour moi c’est important d’avoir fait le choix de venir à Boston. J’avais plusieurs choix en décembre quand j’ai quitté Phoenix. Et j’ai fait le bon !”

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.