Après quinze saisons disputées en tant que basketteur professionnel avec pas moins de dix clubs différents, le meneur de jeu Julien Sauret (1m84, 34 ans) a décidé de mettre une terme à sa carrière sportive. Un choix assez surprenant car annoncé en plein coeur du championnat, mais il faut savoir qu’il s’était blessé à la hanche début décembre et qu’il n’avait plus foulé les parquets en match officiel depuis ce pépin physique. En douze rencontres jouées depuis l’entame de l’exercice, le principal intéressé compilait des statiques individuelles très convenables avec des moyennes de 8.9 points, 2.2 rebonds et 5.6 passes décisives pour 9.1 d’évaluation en 28 minutes de temps de jeu par match. Surnommé le “pitbull” pour son impressionnante défense sur l’homme, le petit frère d’Audrey Sauret (ancienne basketteuse internationale française désormais manager general du club de l’Etoile de Charleville-Mézières évoluant en Pro B) quitte donc le monde du basket professionnel et Vitré sur une montée en Nationale 1 acquise en mai 2015. Il va désormais pouvoir s’occuper à temps plein de sa reconversion qu’il préparait déjà depuis son arrivée en Bretagne l’an dernier.