🎁 Ebook : Comment devenir basketteur professionnel ?

NBA 2K est le jeu vidéo de référence dans l’univers de la balle orange. Sportifs professionnels, passionnés de basket-ball et gamers s’affrontent entre eux ou défient l’IA manette en mains. Commercialisée tous les ans à partir du mois de septembre, chaque nouvelle édition est attendue par toute la communauté créée autour de ce jeu vidéo. Les joueurs NBA n’échappent pas à cette attente, souvent pour une raison bien particulière. Si les rookies vont pouvoir utiliser pour la première fois leur personnage dans le mythique jeu vidéo, les stars et vétérans sont habitués à se manipuler derrière un écran dans le monde virtuel. Concernant les nouveaux arrivants dans la Grande Ligue, on peut comprendre leur impatience puisqu’il s’agit d’un rêve et d’un accomplissement qui se réalisent pour certains. En revanche, cela devient une habitude pour les athlètes installés en NBA depuis au moins plusieurs saisons. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que de nombreux joueurs expriment leur mécontentement quant à leur note attribuée par les créateurs du jeu développé par 2K Sports. Effectivement, vous l’avez sans doute déjà remarquée, les réactions de joueurs sur les réseaux sociaux suite à l’annonce de leur notation sont souvent nombreuses… et bien souvent pas forcément positives !

Des réflexions pas toujours justifiées

Pourtant, si certaines sont compréhensibles, ces remarques ne sont pas toujours justifiées. Un travail conséquent est mené par les équipes du jeu pour amener à un résultat final plutôt réussi et cohérent. Les personnes travaillant sur le projet font en sorte que le produit final colle au plus près de la réalité. NBA 2K21 reproduit de la meilleure des manières possible les faits et gestes des joueurs. Pour se faire, les responsables du jeu invitent bon nombre de sportifs en studio. Ils leur installe des capteurs un peu partout sur le corps, et leur demande de réaliser des moves afin de les enregistrer.

Cependant, il est vrai que la reproduction des joueurs NBA sur le plan physique n’est pas toujours une réussite. Il y a des ratés de temps en temps. On se rappelle d’Evan Fournier, qui avait subit un scan de son visage très approximatif. A la suite de cela, l’arrière international français du Orlando Magic avait été moqué par plusieurs de ses confrères ainsi que de nombreux internautes. Ronnie et son équipe ont donc revu leur copie pour amener à un résultat visuel beaucoup plus cohérent.

Un reflet de la valeur réelle des joueurs ?

Pour revenir au sujet principal, il est indéniable que tout le monde veut avoir une note plus élevée dans NBA 2K. On les comprend, c’est une attitude bien humaine. Les joueurs NBA ne se contentent pas de ce qu’ils possèdent déjà. Ayant pour la plupart un état d’esprit conquérant, ils ont tendance à en vouloir toujours plus.

Avant la reprise de la saison, la dernière version du jeu ne prend pas en compte les progrès individuels réalisés durant l’inter-saison. Heureusement, des mises à jour sont effectuées quotidiennement sur le jeu afin de réajuster les notes en fonction des performances des joueurs et de corriger certains bugs.

Il faut aussi savoir que derrière leur écran de télévision, les NBAers jouent sur leur console de salon avec leur propre personnage. Leur amour propre est élevé. Comme sur les parquets, ils veulent être performants dans le monde virtuel. Des individus de la planète entière contrôlent leur reproduction virtuelle.

De plus, NBA 2K peut aider les basketteurs du championnat nord-américain à acquérir de nouveaux fans et à booster les ventes de leur maillot. Cela représente donc une source de revenus supplémentaire pour eux. Mais également une source de motivation additionnelle. Plus leur personnage est bon, plus les fans et utilisateurs du jeu vont l’apprécier.

Un égo à satisfaire

En outre, il est connu que d’une manière générale, les joueurs NBA possèdent un égo surdimensionné. Chacun pense être le meilleur basketteur de la planète. Contrairement aux role players et autres joueurs de banc, ce n’est pas totalement faux pour les superstars. Mais c’est néanmoins avec ce genre de mentalité qu’ils progressent et abordent la compétition. Cela permet de déplacer des montagnes. S’ils sont déjà parvenus jusqu’en NBA, c’est qu’ils ont traversé un chemin difficile. Ce n’est pas un hasard. Ils ont une légitimité. Des millions de dollars étant en jeu, les recruteurs veillent à les investir de la meilleure des manières possible. Pour rappel, il n’y a que 450 joueurs qui ont l’opportunité d’y évoluer chaque année. Aussi, leur entourage et les médias n’ont cessé de leur rappeler au quotidien qu’ils possèdent un talent particulier et qu’ils sont nés pour briller. Ils sont sous le feu des projecteurs depuis leur adolescence. L’arrogance et le manque d’humilité que certains peuvent afficher n’est donc pas totalement de leur faute.

Un impact au delà du jeu virtuel ?

Par ailleurs, au niveau psychologique, le fait de penser et de clamer haut et fort qu’ils sont plus forts qu’untel est un moyen comme un autre d’essayer de rentrer dans la tête de leurs adversaires.
Les sportifs professionnels aiment se comparer les uns aux autres. Qu’ils s’agissent de leurs statistiques, de leur QI basket, de leur salaire ou bien de leur note dans NBA 2K, ils veulent se sentir supérieurs à leurs concurrents directs. Beaucoup éprouvent ce besoin de s’affirmer meilleur que quelqu’un d’autre à son poste. Ensuite, ils vont vouloir prouver leurs dires sur les terrains. Cela promet de beaux duels sur les parquets dans le monde réel.

Dans le même registre, le fait de faire taire les critiques est partie intégrante du quotidien d’un joueur NBA. Ils ont l’envie constante de progresser et de ne pas donner raison à leurs détracteurs.

Des joueurs sur-cotés ?

Pour conclure, il faut aussi noter que tous les joueurs NBA ne sont pas mécontents de la notation qui leur est attribuée dans le jeu vidéo référence. D’autres, plus rares, bénéficient d’une hype du moment. Ceux-là ne vont pas se plaindre. C’est le cas de Tyler Herro par exemple. Après une saison rookie qui s’est achevée avec des performances individuelles de très haut niveau en playoffs, l’arrière du Miami Heat s’est vu attribuer une note de 83 dans NBA 2K21. Celle-ci est identique à des joueurs confirmés tels que Blake Griffin, John Wall, Eric Bledsoe, Gordon Hayward ou encore Malcolm Brogdon par exemple. Ces « anomalies » ne datent pas d’aujourd’hui. Précédemment, plusieurs joueurs sur-cotés ont été détectés dans NBA 2K20.