Les joueurs des Clippers ainsi que leur coach Doc Rivers qui promettaient de boycotter la prochaine saison NBA si l’affaire avec Donald Sterling n’était pas réglée avant le début de la saison, n’auront finalement pas à le faire.

En effet, le procès qui accusait la femme de Donald Sterling, Shelly Sterling, d’avoir vendu les Clippers à Steve Balmer pour deux milliards de dollars sans l’accord du désormais ex-propriétaire des Clippers, a finalement rendu son jugement et a donc montré que l’ancien propriétaire était perdant à tous les niveaux et qu’il devait désormais abdiquer.
Le juge a démontré que malgré les affirmations de l’ancien patron de l’équipe, la femme de ce dernier avait agi de façon tout à fait normale et avec des motivations qui lui sont valables. Le juge a aussi retenu les tests des psychologues concernant Donald Sterling, qui montraient qu’il était incapable de gérer ses affaires.

Donald Sterling abdique.

Le juge a aussi considéré que l’équipe des Clippers appartenait à l’entreprise familiale des Sterling et que dans ce cas, Shelly Sterling avait tout à fait le droit de vendre l’équipe à un autre acheteur. Le juge a aussi donné raison à la femme de Donald Sterling sur un autre point. Le juge a aussi retenu qu’un appel de Donald Sterling pouvait faire retarder la vente ou encore même nuire à la franchise et le juge a donc choisi d’exclure tout procès en appel et son jugement devrait normalement être définitif. La vente des Clippers devrait donc être finalisée à la mi-août.