En dehors du désormais retraité des parquets Tony Parker, quadruple champion NBA et ex-mari de l’actrice Eva Longoria, les basketteurs français de NBA souffrent d’un manque de notoriété global aux Etats-Unis. Il faut dire qu’ils se trouvent loin, très loin même, des huit joueurs NBA les plus suivis sur Instagram. Mis à part dans la ville de leur franchise respective, ils ne sont généralement pas connus du grand public.

Voici le classement Instagram des basketteurs français évoluant en NBA, du plus populaire au moins connu.

Rudy Gobert (@rudygobert27) : 566k abonnés

Malgré son statut de double meilleur défenseur de la NBA et de All-Star, le natif de Saint-Quentin n’est toujours pas reconnu à sa juste valeur. Il mérite plus d’un million de followers sur Instagram. Malgré ses récompenses individuelles, ses contres de haut vol et ses dunks ravageurs, les fans ont du mal à s’enthousiasmer devant ses performances. Gobert paie cash le manque d’attractivité médiatique et commercial de Salt Lake City, la ville où il réside depuis ses débuts aux Etats-Unis en 2013. Récemment, Rudy a fait la couverture du célèbre magazine économique Forbes.

Nicolas Batum (@nicbatum88) : 239k abonnés

Vétéran du championnat nord américain, le capitaine de l’équipe de France a réalisé une belle carrière aux USA. Contractuellement, il a engrangé plus de 170 millions de dollars de gains. Sa notoriété dans l’univers du basket mondial n’est plus à faire. Batum est un athlète reconnu par ses pairs et les fans de la balle orange.

Frank Ntilikina (@frank_ntilikina) : 255k abonnés

Ntilikina évolue aux New York Knicks, franchise mythique de la NBA. Des fans de basket Monde entier font escale au Madison Square Garden, considérée comme étant la Mecque du basket, au moins une fois dans leur vie. L’ancien strasbourgeois bénéficie d’une très forte exposition. En 2017, il représentation le visage de l’équipe lors d’une campagne marketing réalisée par Nike en collaboration avec la NBA. Une face d’un building géant du centre-ville de NYC était recouverte d’une photo du français.

Evan Fournier (@evanfournier10) : 246k abonnés

Avant son transfert aux Boston Celtics, il était l’un des leaders offensifs du Orlando Magic. Il possède l’étiquette de meilleur scoreur français de NBA, mais pas de celui qui est le plus célèbre sur Instagram. Il est devancé par trois autres internationaux français : Rudy Gobert, Nicolas Batum et Frank Ntilikina.

Kilian Hayes (@iam_killian) : 220k abonnés

Sa septième position à la draft, un record pour un basketteur français, a beaucoup fait parler dans l’Hexagone ainsi qu’Outre-Atlantique. Hayes a gagné un nombre impressionnant de followers le jour de la grande messe annuelle du basket américain. De plus, son style de jeu très américanisé et sa mini-série sur le média Overtime ont contribué à sa forte médiatisation sur les réseaux sociaux et dans la presse.

Axel Toupane (@toups_33) : 165k abonnés

Recruté par les Milwaukee Bucks en cours de saison, après des performances remarquées en G-League avec les Santa Cruz Warriors, le fils de Jean-Aimé a effectué son retour dans la Grande Ligue quatre ans après l’avoir quitté. L’ancien ailier des Denver Nuggets et des New Orleans Pelicans est plutôt populaire sur les réseaux sociaux. Très actif, il anime une communauté de plus de 150 000 fans.

Sekou Doumbouya (@sekou_doumbouya_) : 95,7k abonnés

L’ancienne pépite couvée par le Poitiers Basket 86 puis le CSP Limoges était l’an dernier le plus jeune joueur du championnat NBA. Quelques actions d’éclat, comme son poster-dunk sur Tristan Thompson, ont fait le tour de la planète et lui ont fait gagner des milliers de nouveaux abonnés sur Instagram.

Timothé Luwawu-Cabarrot (@7tlc) : 60k abonnés

Membre de la « super team » constitué par les Brooklyn Nets, « TLC » possède une belle opportunité pour remporter une bague de champion NBA. Il faut dire qu’avec Kyrie Irving, James Harden, Kevin Durant, Blake Griffin, LaMarcus Aldridge ou encore Joe Harris dans ses rangs, la franchise new-yorkaise possède de solides arguments pour succéder aux Los Angeles Lakers. Derrière toutes ces stars américaines, l’ailier français est beaucoup moins populaire.

Théo Maledon (@theomaledon) : 52,5k abonnés

Sur les parquets comme en dehors, le normand natif de Rouen se fait très discret. Se concentrant sur ses performances sportives, il n’alimente que très rarement ses réseaux sociaux. Ce n’est pas pour autant qu’ils sont de plus en plus de fans à suivre son compte.

Vincent Poirier (@viinze_17p) : 51,3k abonnés

Cet ancien meilleur rebondeur de la saison régulière de l’Euroleague n’a eu que très peu d’occasion de se montrer en valeur en NBA. Après vingt-deux bouts de matchs avec Boston en 2019/2020 puis dix autres avec Philadelphie cette année, il a été transféré par les Sixers aux Knicks. Coupé dans la foulée par la franchise new-yorkaise, Poirier s’apprête à rebondir chez un poids lourd d’Europe, le Real Madrid.

Killian Tillie (@kill_till_33) : 19,1k abonnés

Non-drafté, le petit dernier de la fratrie Tillie doit sortir de bonnes performances pour se faire sa place en NBA et gagner plus de followers sur son compte Insta. Son parcours universitaire aux USA lui a permis de se faire connaitre du public américain, surtout qu’il portait les couleurs d’un programme très réputé : Gonzaga.

Jaylen Hoard (@jaylenhoard) : 16,7k abonnés

Après une première expérience en NBA avec les Portland TrailBlazers la saison passée, ce jeune ailier franco-américain a évolué en G-League cette année avant de s’engager avec OKC jusqu’à la fin de l’exercice 2020/2021. Coéquipier du rookie Théo Maledon au Thunder, Hoard a lui aussi tout à prouver pour gagner sa place dans la Grande Ligue et accroitre son nombre de fans.

Adam Mokoka (@amvny__) : 9 125 abonnés

Passé en France chez les pros du côté du BCM Gravelines-Dunkerque, le natif de Cergy porte désormais le maillot d’une franchise iconique, celle des Chicago Bulls. L’ancienne équipe de sa majesté, Michael Jordan, rien que ça. Malgré un coup d’éclat réalisé la saison passée avec 15 points inscrits en quelques minutes, le buzz médiatique autour de sa performance inédite a été limité. Mokoka est le basketteur français de NBA le moins suivi sur les réseaux sociaux.