Chaque saison, la NBA accueille de nouvelles têtes dans ses rangs. La plupart des recrues de première année, également appelées rookies, sortent de l’université en ce qui concerne les basketteurs américains. La majorité des basketteurs internationaux ont quant à eux bien souvent une ou plusieurs saisons professionnelles dans les jambes au moment d’intégrer la Grande Ligue. Quoi qu’il en soit, chacun arrive en NBA avec un statut différent. Voici les cinq rookies les plus prometteurs de la draft 2021.

Cade Cunningham

Numéro 1 de la NBA draft 2021, Cade Cunningham est naturellement l’un des rookies les plus prometteurs de la saison en cours. Durant la Summer League de Las Vegas, il a pu montrer au Monde entier un aperçu de son talent. De nombreux observateurs voient en lui un futur All-Star. A Detroit, beaucoup de fans misent sur lui pour redorer le blason de la ville. « Motor City » a connu deux dernières saisons terriblement compliquées. Les arrivées des français Sekou Doumbouya et Killian Hayes ne se sont pas révélées suffisantes pour obtenir des résultats satisfaits. La franchise NBA localisée dans le Michigan n’a plus connu les playoffs depuis 2019. Au sein d’un effectif très jeune, Cunningham est attendu comme étant le prochain patron de l’équipe.

Evan Mobley

Le dauphin de Cade Cunningham à la draft 2021 veut prouver aux Detroit Pistons qu’il méritait d’être choisi en première position. Et ce, même si le numéro 1 de la grande messe annuelle du basket US semblait au dessus du lot cette année. L’avenir nous dira si cette tendance se confirme ou non. En attendant, Evan Mobley est l’une des principales attractions des Cleveland Cavaliers cette saison. Ses performances depuis le début de l’exercice 2021/2022 sont plus qu’encourageantes. La franchise localisée dans l’Ohio connait de très bons résultats collectifs. Mis à part les supporters des Cavs, personne ne s’attendait à un si beau départ !

Scottie Barnes

Voici une autre très bonne surprise du début de saison NBA ! Fortement responsabilisé par les Toronto Raptors, franchise qui l’a drafté en quatrième position, Scottie Barnes montre brillamment de quoi il est capable. L’ancien étudiant de l’université de Florida State cartonne. Il a parfaitement profité des absences de Pascal Siakam pour réaliser d’excellentes statistiques. Avec plus de 16 points, 8 rebonds et 3 passes décisives en moyenne par match, c’est pour le moment un candidat très sérieux au trophée de rookie de l’année. S’il poursuit sur sa lancée, Barnes aura un avenir radieux en NBA. Il faut dire qu’il n’a que 20 ans…

Jonathan Kuminga

Il y a quelques années, l’ailier congolais était considéré comme étant l’un des meilleurs prospects de la cuvée 2021. Depuis, la hype l’entourant est redescendue un peu. Sélectionné en septième position de la draft, Jonathan Kuminga a connu des premiers pas difficiles en NBA. Et ce, en raison d’une blessure. Lorsqu’il sera en pleine possession de ses moyens, il ne fait aucun doute qu’il va monter en puissance au fil de la saison. Rapide et explosif, Kuminga possède les qualités athlétiques pour percer en NBA. Il a effectué toute sa formation aux Etats-Unis. Il fait partie de la génération de jeunes joueurs qui ont zappé la NCAA pour faire leurs armes en G-League avec la Team Ignite. Pourtant, les meilleures universités américaines étaient sur le qui-vive pour l’accueillir. Son cousin Merveille Muninga a été le meilleur rebondeur du championnat de France Espoirs.

Chris Duarte

C’est peut être le steal de la draft 2021 ! Retenu en treizième position par les Indiana Pacers, Chris Duarte réalise un début de saison canon. Pour son premier match officiel, cet arrière canado-dominicain a planté 27 points sur le parquets des Hornets. A l’heure d’écrire ses lignes, il s’agit de son record en carrière. Le natif de Montréal n’a pas froid aux yeux ! Lorsqu’il a la main chaude, l’intéressé est en mesure d’enchaîner les paniers. S’il est probable qu’il hérite de moins de ticket shots avec le retour aux affaires de Caris LeVert, Duarte reste un NBAer très prometteur.