La saison universitaire américaine de basket-ball va prochainement reprendre ses droits. Comme tous les ans, une poignée de basketteurs français essayeront de se démarquer en première division pour taper dans l’œil des recruteurs des championnats professionnels. Voici les quatre meilleurs prospects tricolores à suivre en NCAA lors de l’exercice 2021/2022 :

Maxime Raynaud

Basketteur de haut niveau et étudiant modèle, Maxime Raynaud possède un fort potentiel sur les parquets ainsi qu’en dehors. Dominant dans le championnat de France Espoirs avec Nanterre 92 la saison passée, cet intérieur de 2m13 a rejoint la prestigieuse université américaine de Stanford. Cette institution est reconnue à travers le Monde pour la grande qualité de ses cours délivrés et de ses intervenants. Au niveau sportif, ce programme universataire a formé des basketteurs professionnels. Parmi eux, on retrouve notamment Anthony Goods et Anthony Brown. Tous deux sont passés par l’élite du championnat de France ces dernières années. Ancien coéquipier du prodige Victor Wembanyama à Nanterre, Raynaud a été habitué à côtoyer le très haut niveau au quotidien. Pour sa première expérience aux États-Unis, il espère s’imposer dans l’effectif de sa nouvelle équipe dès la rentrée en NCAA. Et pourquoi pas viser la draft NBA en 2024 ou 2025.

Daniel Batcho

Champion d’Europe U16, MVP de l’Euroleague juniors, membre du Pôle France entre 2017 et 2020, Daniel Batcho a en sa possession un CV prestigieux pour son âge. Attiré par les USA, il avait rejoint l’université d’Arizona l’an dernier pour disputer le championnat NCAA. Victime d’une blessure au genou avant le début de l’exercice 2020/2021, il a vécu une saison blanche. Durant l’inter-saison, Batcho a choisi un nouveau projet pour lancer sa carrière universitaire aux États-Unis. En rejoignant son compatriote Clarence Nadolny à Texas Tech, il s’est assuré de pouvoir parler français dans le vestiaire. Les deux frenchies expatriés pourront se stimuler au quotidien sur les terrains, en plus de poursuivre leurs études sur le plan scolaire.

Moussa Diabate

Attendu en NBA avant la draft 2025, Moussa Diabate est l’un des meilleurs prospects français de la génération 2002. Passé par le club de Charenton avant de s’envoler pour les États-Unis, il a commencé par évoluer au lycée dans l’académie MDE avant de changer pour celle d’IMG. Ne manquant pas d’offres d’universités pour poursuivre son développement en NCAA, cet ailier-fort athlétique a finalement opté pour Michigan. Il a notamment refusé Kentucky et Louisville, institutions figurant parmi les dix meilleures universités du basket américain. Classé lycéen cinq étoiles, Diabate devrait avoir des responsabilités dès sa première saison universitaire si tout se passe bien. Ses performances seront en tout cas scrutées par tous les scouts des franchises NBA. Ainsi que par ses anciens coachs en France, notamment…

Clarence Nadolny

Expatrié aux États-Unis depuis 2017, ce meneur de jeu passé par Levallois vit pleinement son rêve américain. Avant son départ pour l’autre côté de l’Atlantique, peu de centre de formation croyait en lui en France. C’est donc aux USA qu’il a décidé de se faire un nom. Poste 1 athlétique, Clarence Nadolny a d’abord montré ses qualités en high school ainsi que sur le circuit AAU pour se faire repérer et intégrer la NCAA. Après deux saisons mitigées chez le finaliste de la March Madness 2019, il aspire à plus de responsabilités. Ayant la NBA en ligne de mire, l’intéressé devra livrer une grande saison pour se placer dans les petits papiers des scouts des franchises américaines. En tant que Junior, c’est le plus expérimenté des quatre basketteurs présentés dans cet article.