Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

Nicolas Batum : "San Antonio est une option pour moi"

Publié par le 9 mai 2012               

L’ailier titulaire des Bleus ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait.

Bruce Ely/The Oregonian
crédit photo : Bruce Ely

Éliminé prématurément du championnat nord-américain pour la première fois de sa carrière, le joueur des Portland TrailBlazers et de l’équipe de France est de retour depuis peu sur le territoire national. Hier, il était invité sur le plateau de L’Equipe TV pour revenir sur sa saison, parler de son futur en NBA et des Jeux Olympiques. Evidemment, être en vacances à partir du mois d’avril n’a pas vraiment plu à l’intéressé même si individuellement il a livré de bonnes performances cette saison.

“C’est une grosse déception pour moi de vivre ça. Même quand j’étais en France, je n’ai jamais loupé les play-offs auparavant. De regarder ça à la télé et de ne pas faire partie de cette grande fête, c’est une grosse déception personnelle et collective. Parce que, pour être vrai, les play-offs NBA ce sont vraiment le but ultime d’une saison. Mais c’est clair qu’au niveau personnel, c’était ma meilleure saison. Je progresse, mes stats augmentent, donc j’essaie de continuer sur cette progression là. Mais c’est vrai que si le collectif ne suit pas, c’est dommage”.

Agent-libre restrictif cet été, la star française pourrait quitter la franchise de l’Oregon. En effet, même si les Blazers auront la décision définitive car ils disposent le pouvoir d’égaler toute offre, de nombreuses équipes s’intéressent déjà à son profil. A commencé par les Spurs, multiples champions NBA ces dernières années.

“San Antonio est une option pour moi. Il y a 30 équipes en NBA donc je vais toutes les regarder et voir ce qui peut être le mieux. Mais San Antonio c’est clair que ça pourrait être quelque chose de pas mal. Je n’ai pas envie de partir de Portland mais je vais regarder ce qui est le mieux pour moi. Si je ne trouve pas mieux ailleurs, je vais rester à Portland mais si je trouve mieux ailleurs, je partirais. Le marché va s’ouvrir le 1er juillet donc j’ai vraiment le temps de prendre mon temps pour regarder tout cela. J’ai une dizaine d’équipes en tête mais je verrai ça”.

Il est donc possible que Nicolas Batum rejoigne plusieurs de ses confrères français au Texas la saison prochaine… En attendant, il a plutôt le regard tourné vers l’équipe de France, avec laquelle il va disputer les Jeux de Londres. Il a confié ses intentions d’y faire un gros résultat et a dévoilé ses impressions à propos du tirage au sort du groupe dans lequel la France se trouve.

“On a les armes, on a une grande équipe pour faire quelque chose c’est sûr. Notre objectif, c’est d’être dans le dernier carré. Je l’ai annoncé l’année dernière et on m’a pris pour un fou. On a été en finale mais après quand tu vas en finale dans n’importe quel championnat ou d’en n’importe quelle ligue, autant la gagner. Donc même si on joue contre les Etats-Unis et on a une chance sur un million de les battre, on a au moins une chance. Donc autant la saisir et jouer le match jusqu’au bout. On peut comparer à l’année dernière, on a une grosse poule avec des grosses équipes. C’est un peu la même chose qu’au dernier Eurobasket. On va être concentré d’entrée et dans le grand bain directement. On va jouer les Etats-Unis et l’Argentine qui sont les deux derniers champions olympiques”.

Blessé depuis une vingtaine de jours (peu avant la fin de la saison régulière NBA), celui qui porte le numéro 5 en sélection nationale prend soin de son corps pour débuter en pleine forme physique sa prochaine campagne en Bleu.

“J’ai encore un peu mal à mon genou mais je le soigne depuis 2-3 semaines pour être prêt pour les JO”.

A noter que “Batman” a aussi indiqué qu’il verrait bien Kobe Bryant s’offrir une nouvelle bague de champion cette année.

“Même si j’aimerai bien que les Spurs aillent au bout quand même car ça serait bien pour Tony Parker et Boris Diaw, je mets une petite pièce sur les Lakers”.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.